salon-du-livrePour continuer sur le sujet de la vente des livres, le système le plus intéressant, financièrement (pour peu qu'il fonctionne), pour un éditeur, est la vente directe (pas de frais de port, pas de pourcentage à laisser à un libraire ou un site marchand).

Pour vendre directement et empocher l'intégralité du prix des livres, il faut éviter les dédicaces dans des lieux de ventes (librairies, supermarchés) puisque dans ces cas là, le lecteur achète au libraire ou à la grande surface. Le meilleur moyen demeure donc le salon littéraire.

Petit éditeur, je ne vous parlerai pas des grands salons du livre comme celui de Paris, puisque je n'y participe pas étant donné les frais à engager pour cela, et je me contenterai de vous parler des salons du département.

Tout au long de l'année, des salons ou des évènements autour du livre ont lieu dans le département. 

En la matière, l'année débute au mois de mars avec "La Trobada des éditeurs de Céret".

Puis, c'est le grand évènement du livre avec la "Fête du livre et de la Rose" chaque 21 avril. Pour l'occasion, plusieurs villes et villages organisent une petite manifestation afin de réunir quelques éditeurs et auteurs locaux. La plus importante du département est bien évidemment celle de Perpignan. Cette année, OXYMORON Éditions a participé à trois "Fêtes du livre et de la Rose", celle de Perpignan, sur le quai Vauban, mais également celle de Elne, sur le parking de la médiathèque et, enfin, celle, organisée au dernier moment, du Soler.

Avant l'été, il y a le mois de mai qui a vu naître, depuis quelques années, "La Fête du livre de Corsavy" à laquelle je n'ai, pour l'instant, pas encore participé.

Puis, l'été permet de participer à des salons aussi divers que variés comme :

  • Le "Festival Sang & Noir" qui a eu lieu à Saint-Cyprien cette année,
  • Le "Festival un livre à la mer" de Collioure,
  • Le "Salon du livre" de Prats-de-Mollo,
  • La "Féria du livre" de Millas...

La rentrée et le mois de Septembre nous offrent :

  • La "Fête du livre et des éditeurs de Céret" à laquelle nous avons participé cette année,
  • Les "Vendanges littéraires de Rivesaltes", auxquelles nous participerons également.

Puis, viendra en octobre :

  • "L'édition du livre en herbes" de Prades (enfin, normalement),
  • "Le "Festival du livre de la mer" d'Argelès,

et, en novembre, enfin, :

  • "Le festival du livre" de Cabestany.

Bref, tous ces moments sont l'occasion d'une rencontre avec le public, d'un échange entre l'auteur et le lecteur, de la possibilité de défendre ses ouvrages et de donner envie aux lecteurs de participer à l'aventure et de soutenir une petite maison d'édition, un auteur et une saga de romans policiers décalés.