9782070428922Je viens vous parler du recueil de l'ensemble des écrits "holmésiens" de l'excellent écrivain René Reouven, "Histoires secrètes de Sherlock Holmes" 1100 pages de pur bonheur tant l'homme est passionné et respectueux de l’œuvre originelle. Loin de se contenter d'utiliser le personnage de Sherlock Holmes ou même de le faire revivre, il l'explique, le décortique, le manipule, le déplace, dans le temps et dans l'espace, l'amplifie, utilisant toutes les petites phrases en suspens dont Sir Arthur Conan Doyle a saupoudré ses histoires. Un petit mot dans une nouvelle du canon et Reouven en fait toute une histoire.

Mieux encore, Reouven utilise le paradoxe littéraire pour faire raconter à Watson des histoires que Sir Arthur Conan Doyle aurait poussé les détectives à avoir, les déplaçant dans le temps et dans l'espace afin de leur faire rencontrer Vidocq, le docteur Jekyll et Jack l'éventreur ou expliquer la mort d'Edgar Alan Poe. Plus fort encore, Reouven explique et justifie les paradoxes de l’œuvre de Doyle. Vous vouliez savoir pourquoi le Docteur Watson est blessé à l'épaule dans la toute première nouvelle et par la suite c'est une balle dans la jambe qui lui vaut une pension ? Reouven vous l'expliquera.

Pour finir, le recueil se termine par une double lettre écrite au magazine publiant à l'époque les œuvres de Doyle par le Professeur Moriarty, enfin, celui qui se fit passer pour le Professeur Moriarty et expliquer la fausse mort de Sherlock Holmes.

author_cover_rene_reouven_192926_250_350Puis, quand on lit et qu'on écrit, parfois, on est aigri, c'est pour la rime en "i". On découvre alors ses lacunes, on jalouse le talent ou plutôt on l'envie. Et, parfois, on comprend ou pense comprendre les tics littéraires qui nous animent.

Ainsi, décrire des lieux ou des personnages, voilà qui n'est pas mon fort et, à la lecture de Reouven, j'envie le talent qu'il avait pour l'art de la description. Mon tic, que j'ai corrigé depuis un certain temps, d'écrire les histoires au passé simple, me vient probablement de Doyle.

Bref, vous l'aurez compris, Sherlock Holmes et moi c'est une histoire qui dure. Cette passion peut aussi expliquer tout l'intérêt que je porte à l'écriture de la saga des aventures de "Wan & Ted", l'histoire de deux détectives privés, décontractés là où Holmes et Watson sont guindés, drôles là où leurs pères sont sérieux, au présent de l'indicatif là où leurs prédécesseurs sont au passé simple.

Dans l'attente de la suite de la saga des aventures de Wan & Ted (le 4ème opus devrait sortir début 2013), n'hésitez pas à lire le "canon", à lire les apocryphes de Reouven, afin de vous imprégner de l'essence de la littérature "holmésienne".