fete-amoureux-sant-jordi-300x225À la fin de cette semaine de la Sant Jordi, semaine de la fête du livre et de la rose, il est temps de tirer un petit bilan des diverses manifestations auxquelles OXYMORON Éditions a participé.

Tout comme l'année précédente, nous nous étions inscrits pour trois dates.

La première, la Sant Jordi de Perpignan sur le quai Vauban :

Nous n'avons décidément pas de chance avec cette manifestation. La première année où nous devions y participer, elle avait été annulée à la dernière minute pour cause d'intempérie. La seconde année, nous avions été délaissés par les organisateurs et placés dans un coin où il y avait peu de passage et, en sus, la journée avait été perturbée par la pluie.

Cette année, tout était pire, sauf l'emplacement.

Déjà, l'organisation de cet évènement laisse totalement à désirer. Alors que d'habitude des petites tentes sont placées pour protéger les participants de l'éventuelle pluie ou du soleil, cette année, nous avons été prévenus trois jours à l'avance qu'il n'y en aurait pas et qu'il fallait se débrouiller par ses propres moyens.

Ensuite, pour une ville de l'envergure de Perpignan, on s'attendrait à ce que les organisateurs soient plus présents et déposent des seaux de roses sur les stands, pour que les auteurs offrent une rose aux acheteurs de livres, comme c'est le cas dans d'autres lieux.

Puis, devant passer la journée sur le quai Vauban, les participants pourraient espérer se voir offrir une petite collation. Que nenni !

Enfin, si, accéder en voiture, en début de matinée, à un quai Vauban exclusivement piétonnier est assez aisé, charger, le soir, le matériel dans la voiture devient facilement un parcours du combattant pour trouver un organisateur capable de faire baisser les plots empêchant l'accès des véhicules.

Bref, à part pour voir des élus parader sur le quai, suivis d'une cohorte de sous-fifres, tout comme sœur Anne, on ne voit rien venir.

Avec le peu de médiatisation fait autour de l'évènement, l'organisation de manifestations parallèles et le peu d'engouement du public perpignanais pour les romans non « terroirs », nous avons pu constater que les mauvaises ventes de l'année dernière n'étaient pas dues qu'au mauvais emplacement.

Conclusion : Nous réfléchirons deux fois avant de retourner au quai Vauban l'année prochaine.

La deuxième, El Centre Del Mon du Livre :

Première édition de cette manifestation dont le but est de faire de l'évènementiel au sein de la nouvelle gare pour attirer des curieux bien trop peu nombreux au goût des commerçants gravitant au sein du bâtiment de la gare.

Les organisateurs ont décidé d'organiser cet évènement l'exact jour de la Sant Jordi, le 23 avril.

Si nous avions quelques craintes sur l'intérêt que pouvait susciter une telle manifestation dans la gare, force est de constater que les doutes ont été levés.

Rien à redire au niveau de l'organisation, si ce n'est, peut-être, que le repas n'est pas prévu. Café ou jus de fruit avec des gâteaux pour le matin, apéritif pour le midi, un seau de 80 roses déposé sur chaque stand, des organisatrices qui passent régulièrement s'enquérir de l'état d'esprit des participants, le parking sous-terrain pris en charge, bref, tout avait été bien préparé, à l'avance.

Un petit stand pour les « causeries », avec un petit bémol ; la sonorisation était mauvaise et il fallait se trouver à quelques mètres des orateurs pour les entendre. Du coup, comme nous étions un peu excentrés, je n'ai pas pu suivre les conversations et j'ai loupé mon tour de parler ; pas grave, je suis meilleur à l'écrit qu'à l'oral.

Mais une manifestation littéraire n'est rien sans les lecteurs et, même si ce n'était pas l'extase, il faut bien reconnaître que, de ce point de vue, ce n'était pas la catastrophe que l'on pouvait craindre. Quelques personnes curieuses des romans, quelques personnes curieuses, tout court, quelques acheteurs, vraiment pas de quoi se plaindre.

Point de vue de la médiatisation, l'évènement avait été annoncé dans la presse, sur Facebook et par d'autres biais et, durant la manifestation, les journalistes étaient présents, ainsi que des photographes faisant partie des organisateurs.

Au final, nous sommes très satisfaits de cette première édition et nous participerons volontiers aux suivantes.

Troisième et dernière date : Le Marché du Livre d'Elne :

Notre première participation à l'évènement, l'année dernière, avait été catastrophique. De la pluie, de la pluie et de la pluie, du coup, personne, personne et personne.

Cette année, deux évolutions ; l'évènement se déroule sur la journée entière et non plus sur la matinée, et, surtout, un grand beau soleil a remplacé la pluie.

Du coup, une journée agréable organisée par des personnes sympathiques et motivées.

Petits moyens, certes, mais un accueil chaleureux et du café, du thé, du jus de fruits, des gâteaux, offerts le matin et l'apéritif le midi.

Seul bémol, le passage. La médiathéque n'est pas dans une rue passante et les badauds se font rares. La majeure partie des curieux sont des abonnés à la médiathèque et du coup, il est plus difficile de vendre des livres à des gens qui peuvent les lire gratuitement juste à côté.

Qu'à cela ne tienne ! Peu de monde, mais quelques personnes intéressées et quelques ventes chaleureuses qui, j'espère, occasionneront de futurs soutiens indéfectibles.

En conclusion :

Les manifestations se sont enchaînées sans se ressembler et, après une toute première qui a eu raison de notre motivation, les deux suivantes ont ensoleillé nos journées.

Voilà, pour cette année, pour nous, la Sant Jordi, c'est fini. Il faudra attendre les prochaines manifestations littéraires, cet été, si nous pouvons y participer, ou bien celles de la rentrée scolaire.

Mais n'attendez pas ces moments pour vous mettre à lire et pour découvrir la saga « Wan & Ted ». Précipitez-vous sur le site d'OXYMORON Éditions pour commander nos ouvrages en format papier ou en format numérique.