LogoBarcaresComme vous le savez, si vous suivez un peu ce blog, cette année, avait lieu la première édition du Salon du Livre de Port-Barcarès, le mercredi 26 juin 2013.

Pour l'occasion, les organisatrices ont fait en sorte que tout se passe pour le mieux. Accueil chaleureux, café et croissant offerts le matin, apéritif et collation, le midi et, pour finir, des animations littéraires et ludiques, pour tenter d'attirer le plus de monde possible.

Pour les auteurs et les éditeurs, des tentes étaient prévues pour les protéger du soleil et heureusement, d'ailleurs, car le soleil était de la partie. Malheureusement, le vent également.

C'est donc accompagnés par une forte brise que nous sommes arrivés sur le parking du Front de Mer afin de préparer notre stand. Le vent n'a bien évidemment pas aidé à la tâche d'autant que les bâches de protections perdaient leur lutte contre le roi Zéphir.

Malgré tout, nous fûmes bien reçus et nous avons préparé notre stand à minima. La grande bannière restait dans la voiture, de peur de la voir s'envoler. Il en était de même des petites banderoles, des posters, des pancartes et, également, des supports de livres.

DSCF9272Ce fut la croix et la bannière pour mettre en place les nappes, imaginez les bannières ou les croix, et les livres reposaient à plat, à même la nappe pour éviter un maximum la prise au vent.

Après une installation fastidieuse, un gros croissant et un petit café offerts par les organisatrices, il était temps d'attendre le lecteur à l'abri approximatif des tentes.

Avant même que les animations musicales ne débutent, premier passant, premier client, premier lecteur et un des opus de Wan & Ted promis à un futur voyage en terres belges.

Le vent toujours omniprésent et la musique parfois un peu envahissante n'aidaient pas à déclamer mon argumentaire, mais, pourtant, la matinée fût plutôt positive et, apparemment, plus prospère que pour certains autres participants qui profitèrent de l'entracte gustatif du midi pour se faire la malle.

Apéritif, donc, servi avec des petits fours et des cacahuètes.

Puis la collation, à la bonne franquette, certes, mais préparée avec le cœur.

Ensuite, nous avons eu à faire face à un grand vide, comme souvent à l'heure de manger, mais la fin du marché tout proche laissait craindre que les gens seraient moins nombreux à venir l'après-midi.

L'absence de passants s'est un peu prolongée, faisant fuir quelques autres collègues, mais, finalement, le peu de curieux attirés par les animations musicales et les jeux pour enfants, se révélèrent très à l'écoute et, au final, l'après-midi ne fût pas si mauvaise que cela, en tout cas, pour nous.

DSCF9277Le ratio nombre de passants/nombre de ventes a été très bon et l'on peut regretter qu'il n'y ait pas plus de passants, ce qui aurait fait encore plus de ventes et, surtout, plus de lecteurs.

Cependant, on peut probablement mettre sur le compte du vent, ce manque de badauds puisque, situé juste en face de la mer, par une belle journée de fin juin, s'il n'y avait pas eu de vent, nous aurions sûrement croisé des vacanciers curieux allant à la plage. Là, la plage était vide, mais, pourtant, tous les clients étaient de vacanciers.

Au final, une sympathique journée qui s'est déroulée agréablement en bord de mer, au son des diverses animations musicales.

Un salon, plutôt lucratif, à placer dans le haut du panier, une conclusion assez paradoxale, étant donné le temps, le manque de badauds et le départ précipité de certains collègues de salon.

Les organisatrices se sont révélées très sympathiques et l'on peut louer les efforts développés pour organiser ce nouveau salon et nous espérons fortement que l'expérience sera renouvelée l'année prochaine, avec le soleil, mais sans le vent et que nous pourrons croiser les vacanciers se rendant à la plage et leur proposer des lectures divertissantes pour les occuper durant la bronzette sur le sable.