marius10« Les gangsters de la Joliette » est le premier opus d'une série en fascicules de 35 numéros (un 36ème annoncé, mais jamais édité) écrits par Pierre Yrondy et publiés aux éditions Baudinière en 1936.

Marius Pégomas est un détective marseillais qui fut présenté ainsi dans la série :

AU LECTEUR


MARIUS PEGOMAS, Détective marseillais, se présente :

Simple citoyen de Marseille devenu, par la force des choses, le détective français le plus réputé, il va raconter ses merveilleuses aventures dans des fascicules dont le premier paraît aujourd'hui.

Chacun d’eux contiendra un roman complet et absolument inédit. de 3.000 lignes que, grâce aux progrès des moyens typographiques, les Éditions BAUDINIERE peuvent offrir au prix de UN franc,

En lisant, chaque vendredi, ces romans stupéfiants plus saisissants encore parce qu'ils sont vrais, le lecteur ne pourra manquer d'éprouver une émotion intense, et quand il en aura parcouru un, il voudra les connaître tous, car ils sont dus à la plume de Pierre YRONDY, l'auteur de Thérèse Arnaud, Espionne française.

MARIUS PEGOMAS, Détective marseillais, est un type véritablement extraordinaire, qui, au milieu des situations les plus tragiques, conserve sa bonne humeur, son ironie mordante et cette blague inimitable chère aux enfants de la Canebière.

MARIUS PEGOMAS. Détective marseillais, n'a pas son pareil pour résoudre les énigmes les plus obscures. Et bien souvent, la police doit faire appel à sa collaboration.

Les romans de cette série pourront être mis entre toutes les mains. Ils sont le type parfait du roman familial.

Petits et grands se passionneront, et attendront avec impatience le vendredi suivant qui leur apportera trois heures de lecture saine et captivante.

N.-B. — Les Aventures de MARIUS PEGOMAS, Détective marseillais paraissent chaque vendredi, en un fascicule de 36 pages illustré en couleurs contenant un récit complet et inédit au prix de UN FRANC.

EN VENTE PARTOUT : libraires, dépositaires de journaux, bibliothèques des gares, kiosques, etc.

Dans cette toute première aventure, une jeune danseuse a été poignardée sur scène pendant qu'un groupe de fêtards débarque dans le cabaret, détournant l'attention du crime qui vient de se dérouler.

Quand la Police débarque, ils apprennent qu'une seule personne a quitté l'établissement pour y revenir et en repartir et, pourtant, aux vestiaires, quatre pardessus ne trouvent pas possesseurs.

Qui est l'homme qui s'est enfui avant de revenir au cabaret ? À qui appartiennent les trois autres pardessus ? Pourquoi poignarder une danseuse ?

Voilà ce qu'aura à démêler Marius Pégomas d'autant que la victime est sa petite amie.

Il faut avouer que Marius Pégomas est un peu en retrait et n'apparaît vraiment qu'en fin d'histoire même si son personnage en est le point central.

Difficile, alors, de s'attacher à Marius Pégomas dès le premier épisode. Mais, il n'y a pas à s'inquiéter puisqu'il reste ensuite 34 épisodes pour cela.

Au final, « Les gangsters de la Joliette » est le prologue de la série et présente, en fin d'histoire, le personnage de Marius Pégomas en nous laissant percevoir ce que pourra être ce détective particulier à la gouaille toute marseillaise.