urlMarc Villard est un poète rockeur, lecteur assidu de la « série noire » qui a viré en auteur de romans. Pas étonnant alors de retrouver tout cela dans son livre « Le roi, sa femme et le Petit Prince », un polar, léger et sombre à la fois, sur fond de Rock n Roll.

Le roi, sa femme et le Petit Prince : Papa Rousse et ses enfants, Alex et Guigui, vivent dans une ferme isolée de l'Aveyron. Père et fils refusent de travailler et braquent des banques provinciales. Au cours d'un braquage, Papa Rousse est grièvement blessé et, avant de mourir, il confie à Alex qu'il n'est pas son vrai père. Le père biologique d'Alex n'est autre que Sly Baker, chanteur de rock d'origine américaine, qui eut son heure de gloire dans les années soixante. Alex décide de retrouver ce père mythique qui tombe du ciel. Mais il découvre son géniteur dans une clinique psychiatrique de la banlieue parisienne. Commence pour Alex et Sly une cavale rock'n'roll. Errance, rock et filiation sont les thèmes de cette histoire en forme de conte cruel, portée par l'inimitable écriture de Marc Villard.

Alex travaille dans « l'entreprise familiale », le gang de braqueurs de banque de son père. En parallèle, il aime le rock, la guitare et est très attiré par sa sœur, Guigui, une attirance visiblement réciproque.

Un jour, un braquage tourne mal, le troisième larron du trio meurt et son père est gravement blessé, mais Alex a le temps de le faire monter dans la voiture pour s'échapper. Mais Papa Rousse meurt non sans annoncer à Alex qu'il n'est pas son vrai père, que son géniteur est un chanteur de rock ayant connu le succès.

urlPrêt à tout pour retrouver son vrai père, Alex quitte tout et découvre que celui-ci est enfermé dans un hôpital psychiatrique. Alex se fait engager dans l'hôpital et organise l'évasion de son père. Commence alors une cavale initiatique durant laquelle les deux êtres vont se rapprocher tout en s'enfonçant rapidement dans un beau merdier.

Marc Villard nous propose là une « road story » sur fond de rock n roll. Alex est un jeune homme attachant qui fait souvent le mauvais choix et se laisse guider par la guigne. Un braquage qui tourne mal, un partenaire abattu, un père gravement blessé, un témoin prêt à le reconnaitre, un père qui n'est pas son père, un vrai père qui a sombré dans l'alcoolisme et la folie, et son grand amour qui n'est autre que sa sœur...

Mais Alex a le sens de la rébellion et de la famille et est prêt à tout pour connaître son vrai père. De plus, il a besoin de se faire un peu oublier suite au braquage. Mais les choses ne vont pas être aussi simples et, au lieu de faire profil bas, il ne va faire qu'aggraver son cas.

La plume de Villard est agréable et son personnage principal est touchant. Sa quête du vrai père après avoir perdu celui d'adoption est dotée d'un triple sens. Le besoin de vérité, de connaître ses vraies racines, l'obligation de quitter quelque temps la région et l'envie de rencontrer cette légende du rock.

Souvent drôle et légère, l'aventure vire parfois au noir et au tragique sans jamais se départir d'un humour omniprésent.

Au final, « Le roi sa femme et le Petit Prince » est un très bon petit roman policier, agréable à lire, drôle et touchant.