Angor

Franck Thilliez, comme tout bon auteur de thriller qui se respecte un peu trop, reprend le même schéma d'un livre à l'autre, respectant ainsi l'organigramme qui a fait son succès.

Malheureusement, si cette tactique peut assurer au lecteur de retrouver le plaisir qu'il a eu avec le roman précédent, elle se révèle trop présente quand on enchaîne les romans de l'auteur, les uns derrière les autres.

C'est mon cas puisque j'ai enchaîné, ces derniers jours, les œuvres de Thilliez regroupant ses deux personnages phares, Lucie Henebelle et Franck Sharko.

[ Angor ] : Camille Thibaut, gendarme à Villeneuve-d'Ascq, récemment greffée du cœur, fait un cauchemar récurrent, celui d'une femme séquestrée. Se sachant condamnée, elle décide d'en savoir un peu plus sur le donneur. Franck Sharko mène une enquête sur une femme presque aveugle, retrouvée sous un arbre, qui aurait été enfermée pendant très longtemps. Il remarque qu'il est devancé dans l'affaire...

Dans [ Angor ], Franck Thilliez fait du Franck Thilliez, tant dans le sujet que dans le style et la narration.

Ainsi, comme on a pu déjà le rencontrer chez lui et comme on le rencontrera encore dans le suivant, l'auteur débute son roman en alternant les personnages d'un chapitre à l'autre. D'un côté, la gendarme Camille, spécialiste des scènes de crimes, greffée du cœur, une greffe que son corps commence à rejeter, et qui va chercher à découvrir qui était son donneur. De l'autre côté, Franck et Lucie, les deux flics récurrents, qui enquêtent sur un horrible trafic humain après la découverte d'une jeune femme retrouvée enfermée dans un bunker.

Comme on peut s'en douter, les deux histoires vont se rejoindre et se confondre, mais je n'en dirais pas plus.

Encore une fois, Franck Thilliez produit une excellente histoire, rondement menée, ludique, dans la lignée de ses précédentes.

Aussi, je n'irais pas plus loin dans cette critique puisque l'on pourra reprendre celle du précédent livre ou celle du prochain, seul le sujet diffère quelque peu.

Au final, un bon livre, mais dont on devine rapidement le cheminement lorsque l'on a lu les autres livres de l'auteur.