the-blue-lion

Toujours dans ma recherche de parallèle entre littérature populaire et jeux de société, il n’est pas rare qu’un duo Auteur/Illustrateur brille dans plusieurs projets.

Ainsi, le duo Bruno Cathala/Cyril Bouquet, dont je vous avais déjà parlé pour le jeu « Okiya » est de nouveau à l’œuvre dans « The Blue Lion ».

Bruno Cathala, spécialiste des jeux à deux (Longhorn, Okyia, Wonder Seven Duel, Mister Jack...) continue dans ses créations pour deux joueurs avec « The Blue Lion ». Il est, pour cela, épaulé par Sylvain Duchêne.

Reprenant les caractéristiques de « Okiya », ou l’inverse (matériel épuré, règles simples, parties rapides, illustrations de qualités), « The Blue Lion » vous propose d’incarner Lupin ou Lady X, deux cambrioleurs dont le but est de s’emparer de « The Blue Lion », un précieux diamant.

Pour ce faire, chaque joueur interprète un des voleurs, six cartes dont les rectos sont différents de verso et peuvent contenir le portrait de l’un des deux voleurs, le Blue Lion ou bien un policier, sont alignées devant les deux joueurs. 

bluelion_ligne_506_5

Chacun son tour, Lupin ou Lady X aura le choix entre trois actions : retourner une carte, intervertir deux cartes voisines ou envoyer une carte d’un bout de la file à l’autre. Le but étant de réaliser des combinaisons rapportant des petits diamants.

– Coincer le Blue Lion entre deux portraits de votre voleur.

– Coincer votre adversaire entre deux portraits de policier.

– Aligner trois Blue Lion.

Le premier voleur qui a engrangé 7 petits diamants remporte la partie.

Avec un matériel minimaliste et des règles simples et facilement compréhensibles, « The Blue Lion » est un jeu où la tactique et la mémoire sont nécessaires pour emporter la victoire.

Au final, « The Blue Lion » est un petit jeu à petit prix, accessible à tous, mais nécessitant concentration, méthode et anticipation pour donner toute son ampleur.