illus1

Docker est un petit jeu de blocage de Hilko Drude, Ingo Althöfer et Reinhold Wittig, illustré par Cyril Bouquet, édité par « 1-2-3 Games » et distribué par « Jactalea ».

« Jactalea » s’est fait une spécialité des petits jeux à petits prix, bien souvent, jouables à 2. On notera « Okiya », le jeu où il faut aligner des Geishas, « Full Moon », où il faut aligner des loups, « Button Up », où il faut superposer des boutons, « The Blue Lion » où il faut encadrer les voleurs ou les diamants, et « Docker » où il faut pouvoir déplacer ses containers.

La boîte est petite, son contenu est simple (9 cube, un dé, un plateau de 9 cases) et son prix est mini (10 euros au plus).

Le principe est tout aussi facile à comprendre. Chaque joueur a en sa main 3 containeurs d’une couleur (à deux joueurs, chacun possède 2 couleurs, soit 6 containers). Le plateau de 9 cases représente le lieu d’entrepôt des containers. Il possède 4 entrées, 9 cases de dépôts. 

Les joueurs, chacun leur tour, vont lancer le dé dont le résultat imposera le nombre de déplacement d’un des containers du joueur. Le joueur peut déplacer un container déjà présent sur le plateau de stockage ou en faire entrer un nouveau. le container peut se déplacer sur les cases du plateau, mais aussi à la verticale pour être déposé sur un autre container. Le joueur qui ne peut plus déplacer son container comme imposé par son lancer de dé a perdu. Pour cela, il faut savoir qu’un container ne peut pas faire marche arrière, ni à l’horizontale ni à la verticale.

Pour monter sur un container, il faut compter un déplacement en hauteur et un déplacement pour se poser dessus. Si la pile contient deux containers, il faut trois déplacements et ainsi de suite.

Le but, bloquer les containers des autres en se posant dessus mais tout en faisant attention qu’à un moment, si tous vos containers sont en hauteurs, si votre dé fait un tout petit chiffre, alors, vous ne pourrez plus vous déplace.

Comme vous le voyez, contenu simple, règles simples, du hasard, de la stratégie, des parties rapides...

Au final, si « Docker » n’est pas un jeu qui occupera toute votre soirée, il n’en est pas moins un sympathique petit jeu à petit prix qui va vous faire travailler des méninges tout en vous faisant maudire le petit dé. Jouable aussi bien à 4 qu’à 2, pour occuper quelques minutes de votre temps.