25 mars 2018

L'aveugle de Notre-Dame de la Garde

Marius Pégomas est de retour pour une quatorzième aventure au cœur de la ville de Marseille, dans son bâtiment fétiche : Notre-Dame de la Garde. L’aveugle de Notre-Dame de la Garde : Le célèbre détective marseillais, Marius Pégomas, est prévenu par son auxiliaire que les troncs de Notre-Dame de la Garde ont été pillés et que le mendiant aveugle qui quémandait tous les jours devant l’Église y a été retrouvé étranglé. Sur place, après avoir inspecté le corps du nécessiteux, Marius Pégomas pénètre dans le... [Lire la suite]

25 mars 2018

Beaucoup de sang pour un cadavre

34ème enquête du commissaire Odilon Quentin. Beaucoup de sang pour un cadavre : Le commissaire Odilon Quentin est chargé de l’« Affaire des restaurants ». En quelques heures, la serveuse d’une brasserie et la patronne d’une gargote sont assassinées par arme à feu. Si les calibres utilisés sont différents, le milieu de la « popote » commun aux deux victimes ainsi qu’un passé en rapport avec l’Amérique du Sud semble confirmer que les deux crimes sont liés. Mais, quand un chef de... [Lire la suite]
25 mars 2018

Venin sous enveloppe

33e enquête du commissaire Odilon Quentin de Charles Richebourg. Venin sous enveloppe : Un corbeau lâche son fiel sous forme de missives dans l’entourage des employés d’une grosse firme parisienne. En soit, l’affaire n’aurait pas de quoi séduire le commissaire Odilon Quentin, mais le suicide d’une jeune dactylo dû au harcèlement épistolaire enrage le gros policier qui va lancer toutes ses forces et ses hommes à la recherche de la personne qui sème son « venin sous... [Lire la suite]
18 mars 2018

« Interpol » nous communique...

32e enquête du commissaire Odilon Quentin de Charles Richebourg. « Interpol » nous communique... : Interpol a communiqué à la Police Judiciaire de Paris, le retour au pays de Fidèle Dieulafoy, un arnaqueur de première que la justice n’a jamais réussie à coincer et qui s’était rangé des voitures en s’exilant aux USA. Le commissaire Odilon Quentin, chargé de la surveillance de l’escroc ne doute pas que ce voyage n’a d’autre but que la reprise des activités illicites. Mais quand le... [Lire la suite]
18 mars 2018

Thérèse Arnaud

Pierre Yrondy est un auteur assez énigmatique dont on ne connaît pas réellement l’identité et la carrière si ce n’est qu’il fût journaliste et auteur de pièces de théâtre. Pierre Yrondy, en tant qu’auteur, est principalement connu pour deux séries fasciculaires : Marius Pégomas et Thérèse Arnaud. Marius Pégomas, dont j’ai déjà parlé et dont les premiers épisodes ont été réédités chez OXYMORON Éditions. Thérèse Arnaud, dont je vais vous parler à présent. Thérèse Arnaud est une jeune... [Lire la suite]
18 mars 2018

Maigret se trompe

Georges Simenon est un auteur culte pour bon nombre de lecteurs en général et de lecteurs de romans policiers, en particulier. Si je parle d’une façon aussi générale, vous aurez d’ores et déjà compris que je ne suis pas si fan que cela de l’auteur ni du personnage. Le personnage, d’abord, je ne l’ai connu, pendant des années, qu’à travers les adaptations cinématographiques ou télévisuelles des romans de l’auteur. Que ce soit Jean Richard ou, plus tard, Bruno Cremer, il faut avouer que le personnage me lassait très... [Lire la suite]

11 mars 2018

M'as-tu vu en cadavre ?

Léo Malet, faut-il le rappeler, savait manier la plume. Oui, malheureusement, il faut le rappeler puisque, à la lecture des polars actuels force est de constater que ce n’est pas le cas de tout un chacun. Et c’est en partie pour cette raison que je me replonge régulièrement dans les écrits d’hier, afin de trouver une qualité qui n’est plus mise en avant de nos jours. Volonté de l’écrivain ou de son éditeur ? Mode dans l’air du temps ? Crainte de se priver d’un lectorat basique ? Mimétisme avec les auteurs à... [Lire la suite]
11 mars 2018

Le signe sanglant

Maurice Boué est un auteur dont je vous ai déjà parlé pour son personnage du Détective Lautrec. Pourtant, je vais revenir sur le sujet. Pourquoi ? Parce que la littérature populaire est un monde nébuleux dans lequel il est parfois difficile de se retrouver. Le Détective Lautrec, je l’ai découvert dans la Feuille Populaire de Bruxelles, un journal belge qui diffusait des textes d’auteurs belges. Parmi ces plumes : René Joison, E. Dumas, Eloi Cleri, C. Duval, Émile Soulié... des noms pas très... [Lire la suite]
11 mars 2018

1 + 1 = 3

« 1 + 1 = 3 »... Non, je ne vais pas disserter sur une déclaration de Jean-Claude Van Damme mais sur un titre de Maurice Boué, un court roman dans lequel apparaît le personnage du Détective Lautrec dont je vous ai déjà parlé. Maurice Boué... Je vous invite à relire ma chronique sur « Le signe sanglant », du même Maurice Boué, avec le même détective Lautrec, pour mieux cerner la question. D’une série qui devait compter trois titres (dans la première réédition), nous aboutissons donc à une série... [Lire la suite]
07 mars 2018

Oh ! Ce court !

Depuis quelques années, du fait du succès de certaines sagas littéraires et de romans à succès, les lecteurs ne sont plus habitués aux formats courts de la littérature. Pour certains lecteurs, et même, auteurs en devenir, en dessous de 600 pages, un roman n’est pas un roman. Un livre se doit d’être un pavé ou de ne pas être. Sans parler forcément de nouvelles, ce qui est un genre que je différencie totalement du roman court, voire, très court, de par son style, sa narration, son but et son final, les gens boudent souvent les... [Lire la suite]
Posté par seppuku à 12:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,