IMG_0001

René Thomas nous propose une troisième et probablement dernière aventure des membres de l’Agence de détective STOP.

Le diadème sanglantPaul Mercier, le directeur de l’Agence de détectives STOP, est chargé de protéger un diamant d’une forte valeur lors d’une grande réception donnée par la marquise Santinel. Alors que Paul Mercier et sa secrétaire Cloclo, sont présents parmi les invités, Jojo, le colosse de l’Agence, remplit les offices du domestique préposé au vestiaire. Durant la soirée, une coupure de courant plonge le salon dans l’obscurité. Quand la lumière revient, le diamant est toujours là, mais Paul Mercier retrouve Jojo évanoui, une plaie à la tête. Un expert en diamant présent sur les lieux avertit la marquise que le diadème a été remplacé par un faux...

Dans la lignée des deux précédents titres, « Le diadème sanglant » propose une intrigue à la base assez classique avec un vol de diamant exposé au milieu d’une foule.

La lumière s’éteint l’espace d’une minute, le temps pour que quelqu’un remplace le vrai bijou par un faux.

Les membres de l’Agence STOP vont alors devoir retrouver le bijou et découvrir qui l’a volé et comment.

Quelques fausses pistes, mais pas trop, un rebondissement, que je ne révélerais pas, mais qui me pousse à me poser toujours la même question, que je ne poserais pas ici pour ne pas déflorer la fin...

Au final, pas le meilleur épisode de la courte série, mais un titre qui se lit facilement et, forcément, rapidement. On passera sur la révélation finale qui me fait toujours le même effet.