24 juin 2018

Décédé le 30 mars

Odilon Quentin, le commissaire né de la plume de l’énigmatique Charles Richebourg, revient pour une 42e enquête (on s’approche lentement de la fin de ses aventures).Je ne reviendrais pas sur l’auteur dont on ne s’est rien (mais qui peut bien se cacher derrière le pseudonyme de Charles Richebourg alias Désiré Charlus ?).Pour ce qui est du personnage, si vous n’avez lu qu’une partie des chroniques précédentes sur les autres titres de la série, il doit vous être familier. Décédé le 30 mars : Un... [Lire la suite]

24 juin 2018

Le crime sans preuves

Odilon Quentin revient pour une 41e enquête signée Charles Richebourg, un pseudonyme dont on ne sait toujours pas quel est l’auteur qui se cache derrière. Le crime sans preuves : Un crime a eu lieu, la nuit, à la sortie d’une guinguette fréquentée par les bateliers de passage. Un Hollandais a été abattu d’une balle dans la tête. Le commissaire Odilon Quentin, chargé de l’enquête, n’a que le témoignage du jeune homme qui a trouvé le corps à se mettre sous la dent. Seule certitude, le défunt... [Lire la suite]
24 juin 2018

Bagarre autour d'un cercueil

Le commissaire Odilon Quentin revient pour une 40ème enquête sous la plume de Charles Richebourg. Pour rappel, l'auteur qui se cache derrière le pseudonyme de Charles Richebourg est à l'heure actuelle encore inconnu. Bagarre autour d'un cercueil : Léon Lecointe meurt d’une congestion cérébrale. Son frère, Alcide, est emporté, cinq jours plus tard, par une embolie. Quand Prosper, le cadet de la fratrie, est retrouvé, la semaine suivante, assassiné d’une balle dans la nuque, le commissaire Odilon Quentin, chargé de... [Lire la suite]
24 juin 2018

Trop de suspects

Odilon Quentin, le fameux commissaire de la P.J., nous revient pour une 39e enquête, et pas des moindres, puisqu’il s’agit là d’un des trois épisodes ayant le double de la taille des épisodes habituels. Double ration d’Odilon Quentin, donc, et quand l’on sait que l’on n’est jamais déçu par ses aventures, on se délecte à l’avance de celle-ci. Odilon Quentin, rappelons-le à qui l’a oublié (ou, plutôt, à ceux qui ne l’ont pas encore découvert), est un homme au physique et aux manières de vendeur de bestiaux. Plus... [Lire la suite]
17 juin 2018

Cauchemar en quatre nuits

Sixième épisode de la série « Old Jeep et Marcassin » née de la plume d’un des auteurs cultes de la littérature populaire de la première moitié du XXe siècle : Marcel Priollet. Je ne reviendrais pas sur l’auteur, lisez mes précédentes chroniques pour en savoir plus, mais je dois tout de même évoquer quelque peu les personnages pour ceux qui ne les connaîtraient pas. Old Jeep, alias Gordon Periwinkle, est un détective américain trentenaire, beau gosse, athlétique, souple, fonceur, mais à l’éducation, au... [Lire la suite]
17 juin 2018

L'empreinte fourchue

Marcel Priollet est un auteur phare, culte, de la littérature populaire de la première moitié du XXe siècle. Ouvrant dans les différents genres à la mode à son époque, c’est avant tout pour sa production policière que je m’intéresse à l’écrivain. Dans celle-ci, outre les différents titres « indépendants », j’ai noté et me suis intéressé à deux « séries » officielles (c’est-à-dire les aventures de personnages récurrents regroupées au sein d’une collection éponyme) : « Monseigneur et son... [Lire la suite]

17 juin 2018

À l'enseigne du « Gai Pendu »

Marcel Priollet est un auteur culte de la littérature populaire de la première moitié du XXe siècle qui a œuvré dans différents genres littéraires à la mode. Dans son œuvre policière, l’auteur a commis plusieurs séries avérées (n’oublions pas les possibles personnages qui reviennent dans différents titres d’une même collection plus généraliste, comme c’était coutume à l’époque). J’en retiendrais deux : « Monseigneur et son clebs » et « Old Jeep et Marcassin ». Le titre qui retient mon attention... [Lire la suite]
17 juin 2018

La rose de verre

Marcel Priollet est un auteur majeur (il avait plus de 18 ans) de la littérature populaire de la première moitié du XXe siècle. L’homme a eu une production immense, partagée entre les différents genres à la mode (policier, sentimental, aventures...). Dans le domaine policier, il est auteur de plusieurs séries dont, notamment, « Monseigneur et son clebs » dont j’ai déjà chroniqué les huit titres et « Old Jeep et Marcassin » dont « La rose de verre » est le troisième épisode. LA ROSE DE... [Lire la suite]
10 juin 2018

Le fantôme au rire de femme

Marcel Priollet est un auteur phare et culte de la littérature populaire policière. Pour en savoir plus, lire mes précédentes chroniques sur ses deux séries policières : « Monseigneur et son clebs » et « Old Jeep et Marcassin ». « Old Jeep et Marcassin », justement, est la série qui nous intéresse aujourd’hui puisque « Le fantôme au rire de femme » est le second titre de celle-ci. LE FANTÔME AU RIRE DE FEMME : La tranquillité de l’Hostellerie du Coin Perdu est troublée par des... [Lire la suite]
10 juin 2018

Le crime est pour demain

Marcel Priollet est un auteur majeur de la littérature populaire qui, sous de nombreux pseudonymes, a énormément écrit dans les genres « Sentimental », « Policier », « Science Fiction » et « Aventure » entre 1910 et 1960. Comme toujours, ou presque, c’est la part « policière » de l’auteur qui m’intéresse. Dans cette tranche bibliographique, Marcel Priollet nous livre quelques séries dont « Tip Walter, le prince des détectives », « Monseigneur et son... [Lire la suite]