15 juillet 2018

L'heure des fous

Nicolas Lebel fait partie de ces rencontres littéraires qui mettent heureusement à mal mon pessimisme quant aux auteurs de romans policiers à succès actuels. Je ne connais pas l’auteur en personne et, à vrai dire, je ne sais rien de lui si ce n’est qu’il a été linguiste, et pour dire encore plus vrai, je me moque totalement de sa biographie, tout comme je me moque également de celles de ses confrères d’aujourd’hui et d’hier. « Ce que je regarde en premier chez un homme, c’est sa femme », disait Catherine Lara... [Lire la suite]

15 juillet 2018

Corrida aux Champs-Élysées

Quand j’ai une petite envie de ne prendre aucun risque et d’être assuré de lire un bon livre écrit par un bon auteur qui a un bon style, bien souvent, je me tourne vers le San Antonio de Frédéric Dard ou, en second choix, le Nestor Burma de Léo Malet. Ainsi, régulièrement, je me plonge dans la bibliographie de l’un ou de l’autre. Ne voulant pas perdre du temps à chercher un nouveau livre à dévorer et risquer de me tromper dans mon choix, j’ai donc choisi pour lecture, un Nestor Burma, en me contentant, comme pour... [Lire la suite]
15 juillet 2018

Harcèlement

Jean-Baptiste Ferrero est un auteur que j’ai découvert récemment à travers les aventures de son personnage récurrent : Thomas Fiera. « Mourir en août » avait été une très bonne découverte ou les ingrédients (taille, humour, dialogues, action, personnages, histoire, narration...) étaient savamment dosés pour ma grande satisfaction. Je reprochais à « Antithèse », du même auteur avec le même personnage, d’avoir un dosage bien plus bancal et un rendu un peu moins savoureux. Qu’en est-il maintenant... [Lire la suite]
15 juillet 2018

Heureux les élus

Jean-Baptiste Ferrero est un auteur que j’ai découvert récemment à travers les aventures de son personnage récurrent : Thomas Fiera. « Mourir en août » avait été une très bonne découverte ou les ingrédients (taille, humour, dialogues, action, personnages, histoire, narration...) étaient savamment dosés pour ma grande satisfaction. Je reprochais à « Antithèse », du même auteur avec le même personnage, d’avoir un dosage bien plus bancal et un rendu un peu moins savoureux. Qu’en est-il maintenant... [Lire la suite]