06 octobre 2019

La tête de mort

Raaa, la littérature populaire française est un vaste territoire difficile à défricher. Mais si la littérature populaire française offre parfois des allures de jungle amazonienne, la littérature populaire québécoise semble bien plus impénétrable pour un petit lecteur de l’hexagone. Aussi, n’ai-je pas grand-chose à raconter sur l’auteur de « La tête de mort », un certain Jean Jacques. Pas beaucoup plus à dire sur la série à laquelle appartient ce titre : « Les aventures policières de l’inspecteur Durand ».... [Lire la suite]

06 octobre 2019

De bonnes raisons de mourir

Parfois... souvent... presque toujours, du moins ces derniers temps et les temps sont longs, je cherche mon plaisir littéraire dans les œuvres d’hier. Mais, parfois, j’aime découvrir un nouvel auteur, suivre sa carrière, sa production, l’avancée de sa plume. Ce fut le cas, ces dernières années, avec Olivier Norek. Le plaisir fut sans cesse ou presque croissant, sans jamais que la déception soit présente. Ce fut également le cas avec Bernard Minier, mais là, le plaisir fut en dents de scie. Ma découverte d’aujourd’hui,... [Lire la suite]
06 octobre 2019

Les assassins du Grand Hôtel

Je ne vous ferai pas l’affront de vous présenter Nick Carter, n’est-ce pas ? Si ? Est-ce vraiment nécessaire ? Bon, pour les trois au fond qui dorment pendant mes chroniques, je reviens donc brièvement sur la carrière de Nick Carter, le détective américain, pas le chanteur à minettes. Nick Carter est un personnage littéraire né outre-Atlantique à la fin du XIXe siècle dont les aventures formèrent l’une des toutes premières séries policières fasciculaires et dont le succès, aussi bien dans son pays, que dans le... [Lire la suite]