20 octobre 2019

Du sang sur le parquet

Ce que je recherche dans un roman, donc, dans un polar, puisque je ne lis qu’exclusivement du polar, un genre suffisamment étanche pour me délayer avec bien d’autres genres et sous-genres, ce sont éléments, indépendamment les uns des autres ou, dans le meilleur des cas, additionnés les uns aux autres. En clair, j’aime, dans un roman policier, découvrir soit (et) une intrigue de haute volée, un style original, de l’humour, des personnages originaux, une ambiance. Le mieux étant quand l’auteur parvient à ingérer et digérer tous ces... [Lire la suite]
Posté par seppuku à 12:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

20 octobre 2019

Le train enchanté

  Je ne devrais pas avoir à présenter Marcel Priollet, un auteur majeur de la littérature populaire en général et de la littérature populaire fasciculaire en particulier qui proposa pendant un demi-siècle (à partir du tout début du XXe siècle) aux lecteurs un nombre impressionnant de cours romans et de séries en tous genres (aventures, policier, sentimental, fantastique). Malheureusement, l’auteur est, de nos jours, tombé dans l’oubli même si de récentes rééditions numériques tentent de le faire sortir de cet... [Lire la suite]
Posté par seppuku à 12:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
20 octobre 2019

Le diamant tragique

Dans la littérature populaire, il y a les bons auteurs, parfois, les grands auteurs et il y a les tâcherons. Cette dernière catégorie, probablement celle comptant le plus de membres des trois, une hiérarchie peut également se deviner en fonction de l’aisance, du métier, de la maîtrise et, osons le dire, du talent de chacun. Marcel Idiers, auteur belge né à la fin du XIXe siècle et dont la production s’étale depuis la fin de la Première Guerre mondiale jusqu’un peu après la seconde, fait indéniablement partie de cette... [Lire la suite]
13 octobre 2019

Les Amants de la Guillotine

« Les Amants de la Guillotine » est le 12e épisode de la série « Marc Jordan, détective » initialement parue à partir de 1907 et qui compte 62 épisodes. Le personnage de Marc Jordan est un clone de celui de Nick Carter, le détective américain dont le succès fût croissant outre-Atlantique à partir de sa création en 1886 et dont les traductions, qui venaient juste de débarquer en Europe, faisaient fureur. Les aventures de Marc Jordan sont calquées sur celles de Nick Carter : même... [Lire la suite]
13 octobre 2019

La pluie de sang

« La pluie de sang » est le 11e épisode de la série « Marc Jordan, détective » une série éditée à partir de 1907 par les éditions Ferenczi suite au succès des premières traductions de la série américaine « Nick Carter » importée en France par les Éditions Eichler. Les deux séries partageaient un genre (policier-aventures et personnage récurrent de détective) et un format (fascicule 32 pages, double-colonne contenant environ 20 000 mots). Marc Jordan est un grand... [Lire la suite]
13 octobre 2019

Un cadavre dans un placard

« Un cadavre dans un placard » est le 10e épisode de la série « Marc Jordan, détective » dont l’auteur demeure inconnu et qui, à partir de 1907, suite au succès des traductions des « Nick Carter » provenant d’outre-Atlantique, proposa 62 fascicules de 32 pages, double colonne contenant des récits plus ou moins indépendants d’environ 20 000 mots. « Marc Jordan » est totalement inspiré de son homologue américain « Nick Carter », que ce soit dans le style, le genre... [Lire la suite]
06 octobre 2019

La tête de mort

Raaa, la littérature populaire française est un vaste territoire difficile à défricher. Mais si la littérature populaire française offre parfois des allures de jungle amazonienne, la littérature populaire québécoise semble bien plus impénétrable pour un petit lecteur de l’hexagone. Aussi, n’ai-je pas grand-chose à raconter sur l’auteur de « La tête de mort », un certain Jean Jacques. Pas beaucoup plus à dire sur la série à laquelle appartient ce titre : « Les aventures policières de l’inspecteur Durand ».... [Lire la suite]
06 octobre 2019

De bonnes raisons de mourir

Parfois... souvent... presque toujours, du moins ces derniers temps et les temps sont longs, je cherche mon plaisir littéraire dans les œuvres d’hier. Mais, parfois, j’aime découvrir un nouvel auteur, suivre sa carrière, sa production, l’avancée de sa plume. Ce fut le cas, ces dernières années, avec Olivier Norek. Le plaisir fut sans cesse ou presque croissant, sans jamais que la déception soit présente. Ce fut également le cas avec Bernard Minier, mais là, le plaisir fut en dents de scie. Ma découverte d’aujourd’hui,... [Lire la suite]
06 octobre 2019

Les assassins du Grand Hôtel

Je ne vous ferai pas l’affront de vous présenter Nick Carter, n’est-ce pas ? Si ? Est-ce vraiment nécessaire ? Bon, pour les trois au fond qui dorment pendant mes chroniques, je reviens donc brièvement sur la carrière de Nick Carter, le détective américain, pas le chanteur à minettes. Nick Carter est un personnage littéraire né outre-Atlantique à la fin du XIXe siècle dont les aventures formèrent l’une des toutes premières séries policières fasciculaires et dont le succès, aussi bien dans son pays, que dans le... [Lire la suite]