27 septembre 2020

La mallette de cuir jaune

« La mallette de cuir jaune » est à l’origine un fascicule de 32 pages de 7 600 mots publiés dans la collection « Les Grands Détectives » des Éditions Modernes dans la seconde moitié des années 1930. Il est le 31e titre de cette collection qui en compte 96 et dont plus de 70 furent écrits par Marcel Priollet et signés de Marcelle-Renée NOLL (l’un des pseudonymes de l’auteur, de même que René Valbreuse, Henri de Trémières, R.M. de Nizerolles...). Marcel Priollet fut... [Lire la suite]

27 septembre 2020

Le suicide du Professeur Barjac

Marcel Priollet, pour ceux et celles qui ne le sauraient pas encore, fut un écrivain de littérature populaire dont l’immense production, notamment dans les récits fasciculaires de tous genres (policier, sentimental, aventures, fantastiques) passionna les lecteurs pendant un demi-siècle dès 1910 sous divers pseudonymes : René Valbreuse, Henri de Trémières, Marcelle-Renée Noll, R.M. de Nizerolles, Gérard Dartis... Si ses séries dramatiques ou sentimentales ne se comptent plus, celles, policières sont en... [Lire la suite]
27 septembre 2020

Allô !... S. V. P.

Je vous ai déjà tellement parlé de l’auteur de littérature populaire Marcel Priollet que je vais, cette fois-ci, faire court. Marcel Priollet à partir de 1910 et pendant un demi-siècle, abreuva de nombreuses collections fasciculaires dans les genres à la mode à son époque : sentimental, aventures, policier et fantastiques. Sa production est telle qu’il est difficile d’établir une liste exhaustive de ses textes publiés sous divers pseudonymes : Marcel Priollet, Marcelle-Renée Noll, R.M. de Nizerolles, Henri... [Lire la suite]
27 septembre 2020

Un crime bizarre

J’irai droit au but : « Un crime bizarre » est un texte bizarre ! Voilà, fin de ma chronique, à la prochaine. Non, je sens bien qu’il faut que je développe un petit peu mes propos. Tout d’abord, j’espère ne pas avoir à vous apprendre que Marcel Priollet fut l’un des principaux piliers de la littérature populaire française (si je vous l’apprends, cela veut dire que vous ne lisez pas mes chroniques). L’auteur, entre 1910 et 1960, fut l’un des grands pourvoyeurs de textes pour les diverses collections... [Lire la suite]
27 septembre 2020

Le mystère de l'auto grise

Je vous ai déjà tellement parlé de Marcel Priollet, qu’aujourd’hui, j’ai décidé de faire court. Marcel Priollet, entre 1910 et 1960 fut l’un des piliers majeurs de la littérature populaire fasciculaire grâce à son immense production dans des genres aussi variés que les romans policiers, sentimentaux, fantastiques, d’aventures et jeunesse. Pour ce faire, il usa de quelques pseudonymes : Henry de Trémières, René Valbreuse, R.M. de Nizerolles ou Marcelle Renée Noll. Dans le seul genre qui m’intéresse, le... [Lire la suite]
27 septembre 2020

Landru

Qui dit « Romans policiers » dit forcément criminels ! Comme il n’y a pas de policiers sans crime et pas de crime sans criminel, il semble normal, lorsque l’on est féru de romans policiers comme je le suis, que l’on s’intéresse également aux criminels, aux assassins, aux tueurs en séries... Les tueurs en séries, je m’en délecte, parfois, dans la littérature, dans les séries télévisées, dans les films, beaucoup moins dans la réalité (je ne pense pas en connaître... du moins, je l’espère) et je m’intéresse rarement aux... [Lire la suite]