29 novembre 2020

Le pain des jules

Des fois, quand je n’ai pas le temps de chercher ma prochaine lecture, je me penche sur le prochain San Antonio ou Nestor Burma de ma PAL (des valeurs sûres), d’autres fois, je pioche au hasard dans la pile des « Série Noire » des éditions Gallimard. C’est cette dernière façon de faire qui me poussa à lire « Le pain des jules » un titre qui, sinon, ne m’aurait pas spécialement attiré, écrit par Ange Bastiani, un auteur que je ne connaissais jusqu’alors que de nom. Ange Bastiani, de son vrai nom,... [Lire la suite]

29 novembre 2020

J'ai bien l'honneur de vous buter

Voici encore quelques années, je n’avais jamais dévoré la prose de Frédéric Dard pas plus que fait une réelle connaissance de son personnage mythique, le commissaire San Antonio. Pourtant, adepte inconditionnel du polar, de l’humour, et, pourquoi pas, de l’argot, ainsi que de la littérature populaire, cette série s’adressait, semblait-il, tout particulièrement à moi. C’est la raison pour laquelle je décidais à l’époque de découvrir la série, lentement mais sûrement, dans l’ordre chronologique de publication. En début... [Lire la suite]
29 novembre 2020

Close-up

Je ne suis pas superstitieux – j’ai assez de travers comme ça – et ce n’est pas par croyance – je suis un athéiste forcené doublé d’un cartésien féroce – que je me suis penché sur la collection littéraire « Vendredi 13 » des éditions La Branche. Non, seuls deux noms sont parvenus à me convaincre de m’intéresser à cette collection : le directeur de collection, Patrick Raynal et, surtout, l’auteur du premier titre, « Samedi 14 », le génial Jean-Bernard Pouy. J’ai adoré... [Lire la suite]
29 novembre 2020

Freaky Fridays

Je poursuis ma découverte de la collection « Vendredi 13 » des éditions La Branche, collection dirigée par Patrick Raynal et inaugurée par Jean-Bernard Pouy avec l’excellent « Samedi 14 ». Après avoir découvert, donc, l’opus de J. B. Pouy, « L’Arcane sans nom » de Pierre Bordage, « Close Up » de Michel Quint et « Le dernier contrat » de Olivier Maulin, j’ai décidé de me pencher sur « Freaky Fridays » de Brigitte Aubert. Si, mes... [Lire la suite]
29 novembre 2020

Le suicide de Danyèle X...

L’inconvénient, avec les fascicules de la collection « Le Roman Policier » des éditions Ferenczi (une collection datant des années 1920) c’est qu’ils sont difficiles à trouver. À ce point difficile, qu’il est, à l’heure actuelle, impossible d’en faire une liste exhaustive du fait que les passionnés de littérature populaire qui s’emploient à cette tâche n’ont jamais réussi à mettre la main sur certains numéros de cette collection. L’avantage, avec les fascicules de la collection « Le Roman Policier »… outre... [Lire la suite]
29 novembre 2020

Le crime de la rue François Ier

René Trotet de Bargis est un auteur de la littérature populaire fasciculaire sur lequel les informations sont rares. Né en 1884 et mort en 1924 (il semblerait). Il écrivit dans les genres à la mode à son époque (sentimental, policier, aventures) et le peu de titres que l’on trouve de lui par rapport à ses confrères s’explique, du coup, par le jeune âge auquel il mourut. Dans le genre policier, qui est le seul qui m’intéresse, on notera au moins 5 titres publiés dans la collection « Le Roman Policier » des... [Lire la suite]

29 novembre 2020

Mi-carême sanglante

« Mi-carême sanglante » est un court roman de J. A. Flanigham paru, initialement, en 1959 sous la forme d’un fascicule de 64 pages dans la collection « Police et Mystère » 2e série des éditions Ferenczi. J. A. Flanigham est un pseudonyme, n’en doutons pas, d’un auteur de langue française comme il était courant, à l’époque et même avant à nos auteurs hexagonaux, de prendre des pseudonymes anglo-saxons pour séduire les lecteurs qui raffolaient de la littérature « américaine ». Ainsi il ne fut... [Lire la suite]
25 novembre 2020

Phase 4 - Premières réponses

  Dans la précédente phase, je vous disais avoir établi une liste de 16 éditeurs à qui je comptais envoyer le manuscrit de mon dernier roman. Cependant, au moment de contacter ces 16 éditeurs, j’ai décidé de faire un nouvel écrémage pour diverses raisons. Effectivement, dans cette liste, après réflexions et quelques recherches, certains éditeurs ne me semblaient pas intéressants. Soit parce que je constatais que, finalement, leur catalogue ne me convainquait pas, soit, pour un cas particulier, je n’avais pas... [Lire la suite]
Posté par seppuku à 12:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
22 novembre 2020

Vengeance Bohémienne

Jean des Marchenelles, de son vrai nom Jean Dancoine, fut un auteur de comédies de théâtres, de récits policiers, éditeur, directeur de collections, journaliste… Né près de Lille en 1913, il s’y implanta professionnellement et n’hésita jamais utiliser sa région dans ses divers récits. De son œuvre policière, on retiendra principalement un personnage récurrent, le détective Francis Bayard, alias le « Sphinx » que l’on retrouve à partir du début des années 1940 dans plus d’une quinzaine de récits, la plupart... [Lire la suite]
22 novembre 2020

Le Maître de Ombres

Jean des Marchenelles, de son vrai nom Jean Dancoine, est un auteur de pièce de théâtre, de romans et de fascicules né près de Lille juste avant la Première Guerre mondiale et qui laisse, derrière lui, principalement des comédies de théâtre et les aventures du détective Francis Bayard, alias le « sphinx ». Bien qu’il fut également journaliste, éditeur et directeur de collections, c’est avant tout pour son œuvre policière autour de son détective récurrent qu’il m’intéresse. Si Francis Bayard n’est pas d’une... [Lire la suite]