10 janvier 2021

L'affaire des colonels

Il est assez rare que je m’attarde sur les romans autoédités. Non pas que je méprise ou dédaigne l’autoédition, mais juste parce que, ayant conscience que je n’aurais pas assez d’une seule vie pour découvrir tous les auteurs de langue française de récits policiers (la niche littéraire à laquelle j’ai décidé de me consacrer depuis quelques années), j’évite de trop m’éparpiller. Et comme il est déjà difficile de trouver des ouvrages de qualité quand ils sont passés par les mains d’éditeurs qui, a minima, participent à l’écrémage du... [Lire la suite]

10 janvier 2021

L'agence Bakerson

La littérature populaire fasciculaire doit beaucoup aux auteurs, bien évidemment, mais on oublie souvent de mettre en avant l’immense attrait que pouvaient avoir les couvertures de ces ouvrages bien souvent nées de la main d’illustrateurs (même si certains éditeurs faisaient plutôt appel à des photographes). On nommera, sans conteste, des artistes tels Gil Baer, Maurice Toussaint, René Brantonne, Claudel, Gino Starace, Henri Armengol, Georges Sogny, Louis Maîtrejean… et bien d’autres. Mais parfois, les... [Lire la suite]
10 janvier 2021

Trois coups à la porte

Chaque fois que j’écris une chronique sur un texte de cet auteur, je me demande s’il est encore besoin de le présenter au public d’aujourd’hui. Certes, celui-ci conserve des fans dans le milieu des collectionneurs de fascicules de la première moitié du siècle dernier. On peut également constater que, grâce aux récentes rééditions numériques de plusieurs de ses titres, il a gagné de nombreux lecteurs. Pourtant, force est de constater que la majorité du public ignore encore qui est Marcel Priollet. Marcel Priollet (1884... [Lire la suite]
10 janvier 2021

La solution à 7%

Fan depuis ma plus tendre jeunesse des aventures de Sherlock Holmes (c’est la prose de Conan Doyle qui m’a donné le goût de la lecture que n’avait pu m’inculquer aucun auteur jusque-là), je m’étais, depuis quelques années, cantonné à découvrir les auteurs de récits policiers de langue française afin de ne point être confronté aux problèmes de traductions… Mais il faut bien avouer que Sherlock Holmes m’a toujours manqué et, récemment, je décidais de me plonger dans un tout nouveau pastiche de Jean-Noël Delétang. ... [Lire la suite]