21 février 2021

L'affaire Hornux

Écrire des chroniques littéraires, c’est sympa, cela peut permettre à des lecteurs de découvrir des auteurs, des personnages… mais quand on parle souvent de mêmes auteurs (pour peu que lesdits auteurs aient beaucoup écrit) alors, vient une difficulté, présenter l’écrivain à ceux qui n’ont pas lu mes critiques sur ses autres textes sans lasser ceux qui suivent toutes mes chroniques (je sais qu’il n’en existe pas, mais cela me fait plaisir de le croire). Et, comme il existe plusieurs auteurs dont je parle régulièrement... [Lire la suite]

21 février 2021

Le sceptre du Roi Snofrou

  José Moselli (1882 - 1941), est-il encore besoin de le préciser, était un auteur de littérature populaire dont la majeure partie de la production fut destinée à des magazines jeunesses des éditions Rouff (« Cri-Cri », « Le Petit Illustré », « L’Inédit », le « Pêle-Mêle »…)… ce qui lui valu le surnom de « Écrivain sans livre »… Ce statut explique en partie que l’auteur soit, de nos jours, totalement méconnu du grand public, celui-ci ne pouvant avoir accès à son œuvre, à... [Lire la suite]
21 février 2021

La Diamond Corporation

Continuons la découverte de la série que personne, jusqu’ici, ne pouvait imaginer un jour pouvoir découvrir (il faut dire que pas grand monde connaissait l’existence de celle-ci) j’ai nommé « Browning et C° » de José Moselli. Pour rappel, José Moselli est un écrivain de littérature populaire né en 1882, mort en 1941 et qui, notamment pour les magazines jeunesse des éditions Rouff, écrivit un nombre incalculable de récits d’aventures… que celles-ci soit fantastiques, policières ou juste tournées vers l’action... [Lire la suite]
21 février 2021

Le Club des Légataires

« L’homme sans livre » !!! C’est ainsi que fut surnommé José Moselli (1882 - 1941). Pourtant la production de l’auteur fut immense, mais elle se destina quasi exclusivement pour les magazines des éditions Rouff (Cri-Cri, L’Intrépide, L’Épatant, Le Petit Illustré). S’il demeure encore dans quelques esprits, c’est avant tout pour sa production d’anticipation, « La Fin d’Illa » étant probablement un de ses récits les plus connus. Pourtant, José Moselli se consacra énormément aux récits d’aventures et... [Lire la suite]
21 février 2021

Le document 3136

La littérature populaire est un univers impitoyable. Certains auteurs s’en sortent, d’autres pas. On oublie trop souvent que pour un Georges Simenon, un Frédéric Dard, un Léo Malet, qui, tous trois, travaillèrent pour la littérature populaire fasciculaire ou écrivirent des nouvelles et des feuilletons pour les journaux de l’époque et qui, depuis, sont demeurés dans les esprits des lecteurs, d’autres ne sont jamais parvenus à émerger, certains, sombrant dans les abîmes. C’est ce qui aurait pu arriver à... [Lire la suite]