25 juillet 2021

La dame au collier d'or

Marcel Priollet (1884-1960) fut un auteur de littérature populaire fasciculaire très prolifique qui œuvra dans différents genres (aventures, fantastique, jeunesse, policier, drame, sentiments…) entre 1910 et la fin des années 1950. Il signa son immense production de différents pseudonymes : René Valbreuse, Henry de Trémières, R. M. de Nizerolles, Marcelle-Renée Noll… S’il est connu surtout pour ses séries dramatico-sentimentales contant les malheurs de jeunes femmes, il est également l’auteur de... [Lire la suite]

25 juillet 2021

Un kimono pour linceul

Il est assez rare que je choisisse un livre uniquement pour sa couverture et, pourtant, c’est un peu beaucoup le cas pour ma lecture du jour : « Un kimono pour linceul ». Effectivement, passionné de cinéma asiatique, dont les films de sabres japonais (« Les 7 samouraïs » d’Akira Kurosawa est l’un de mes films préférés et la série des « Zatoichi » avec Shintaro Katsu a influé plus que raisonnablement sur mon existence), je ne pouvais passer devant un livre avec une telle couverture sans... [Lire la suite]
25 juillet 2021

Des amis dans la police

On ne présente plus Pierre Siniac ! Bon, si, on doit tout de même le présenter à la plupart des lecteurs, car, bien qu’il écrivît beaucoup et qu’il soit encore beaucoup lu, il demeure dans une solitude et un certain anonymat qui résonne avec sa vie et sa mort… Pierre Siniac (1928 - 2002), de son vrai nom, Pierre-Mitso Zakariadis, aurait pu être un personnage de ses propres romans. Solitaire, taiseux, moitié sourd, il vécut avec sa mère jusqu’à la mort de celle-ci, puis seul jusqu’à la sienne. Ne voyant... [Lire la suite]
Posté par seppuku à 12:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
25 juillet 2021

Les naufragés de Barranquilla

Les auteurs de littérature populaire fasciculaire, mais pas que usaient souvent de nombreux pseudonymes. Pour les inventer, ils n’allaient pas forcément chercher bien loin. Certains jouaient aux anagrammes avec les lettres de leurs noms, d’autres, plus versés à la géographie qu’aux jeux de mots, choisissaient le nom d’une région ou d’une ville qui leur seyait. C’est le cas de Raoul Antoni Lematte (1885 - 1956) qui, étant normand, a utilisé le pseudonyme de Jean Normand pour signer grand nombre de fascicules de tous les genres,... [Lire la suite]
25 juillet 2021

L'homme à la balafre

Jean Normand (1885-1956), de son vrai nom Raoul Anthoni Lematte, fut un auteur de littérature populaire dont la grande partie de sa production fut destinée aux genres policiers, aventures et jeunesse. En 1945, il écrit 14 épisodes de la série « Inspecteur Doublet à travers le monde », des fascicules de 24 pages contenant des récits indépendants d’environ 12 000 mots. Malgré son intitulé et le statut du héros, la série est plus dirigée vers le genre aventures que policier et, à défaut d’évoluer à... [Lire la suite]