19 septembre 2021

Une dangereuse machination

Pierre Yrondy est un de ces nombreux auteurs de littérature populaire fasiculaire (mais pas que) que les lecteurs d’aujourd’hui ne connaissent pas sauf les férus de la littérature de l’époque qui, s’ils n’ont déjà lus, ont entendu parler de deux séries fasciculaires : « Thérèse Arnaud, espionne française », une série d’espionnage et d’action de 64 titres publiés par les éditions Baudinière en 1934 et la série qui lui fit suite : « Marius Pégomas, détective marseillais » de... [Lire la suite]

19 septembre 2021

Mlle Doktor se trompe...

La guerre, c’est mal ! Bon, je ne gagnerai aucun prix de philosophie avec une telle assertion. Mais la Guerre, quand elle est racontée par Pierre Yrondy, ça peut parfois être drôle, du moins, plaisant. C’est que ce que le bonhomme nous prouva en 1934 quand il conta les aventures de « Thérèse Arnaud, espionne française » dans une série de 64 fascicules de 32 pages, double colonne, contenant des récits indépendants d’environ 12 000 à 15 000 mots et publiée aux éditions Baudinière. ... [Lire la suite]
19 septembre 2021

L'exécution de Friquet

Après une petite pause (assez longue), je replonge dans la Première Guerre mondiale et dans les missions de Thérèse Arnaud, alias l’agent C. 25 du Deuxième Bureau et de ses fidèles lieutenants. Pour rappel, les aventures de « Thérèse Arnaud, espionne française » est une série de 64 fascicules de 32 pages, double colonne, contenant des récits indépendants d’environ 12 à 15 000 mots et nous contant les diverses missions de Thérèse Arnaud (inspirée probablement de l’espionne... [Lire la suite]
19 septembre 2021

L'Épistolier était chargé !

Attention, exercice de style, puisque je vais tenter d’écrire une critique sur un livre que j’aime beaucoup et dont j’apprécie énormément l’auteur, puisque lui et moi ne faisons qu’un (même si on est plusieurs dans notre tête). C’est dire si je risque de manquer d’objectivité, mais qu’importe, vous êtes prévenus. « L’Épistolier était chargé ! » est un roman de KAMASH reprenant les personnages qu’il avait créés en 2015 pour son roman « Marc-Antoine Decome détective ». Mais, pour une fois,... [Lire la suite]
Posté par seppuku à 12:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
19 septembre 2021

Un coupable de trop

On ne dira jamais trop que la littérature populaire fasciculaire policière est une « scène de crime » à partir de laquelle se déroulent les enquêtes les plus exaltantes. Certains penseront que j’en fais trop, et peut-être auront-ils raisons. Toujours est-il que cet univers demeure bien mystérieux et bien méconnu un peu à l’image des grands fonds sous-marins. Mettons de côté les métaphores hasardeuses pour revenir à un sujet peut-être bien moins épineux que certains, mais tout de même très intéressant : la vie... [Lire la suite]