31 octobre 2021

Le marais pot-de-vin

On ne présente plus Jean-Bernard Pouy (non, je ne répéterais pas une énième fois que c’est un génie), un auteur particulier, cultivé et généreux à qui l’on doit tout un tas de bons romans, principalement policier et qui est à l’origine de la saga « Le Poulpe » dont il a créé le personnage et la franchise en mettant en place une Bible pour que d’autres auteurs, venus de tous les univers, puissent se lancer dans l’écriture d’une aventure du personnage. On sait ce que cela a donné, des centaines de titres, des bons, des... [Lire la suite]

31 octobre 2021

L'homme aux cent visages

La littérature populaire fasciculaire est un monde à la faune multiple et protéiforme. Les différents auteurs ayant œuvré à son épanouissement et, à travers elle, au plaisir des lecteurs, bien souvent, à l’époque, issus du monde dit populaire, d’où l’appellation, ont eu des parcours divers. Certains étaient d’obscurs auteurs qui le sont depuis demeurés. D’autres, après avoir fait leurs armes dans cette littérature contraignante, se sont épanouis par la suite à travers des romans à succès et sont devenus, depuis, des auteurs... [Lire la suite]
31 octobre 2021

L'agonie infernale

Dans le monde de la littérature fasciculaire policière, certains auteurs sont considérés (du moins par moi) comme incontournables, soit par l’immensité de leur production, soit par la qualité de celle-ci et, plus rarement, pour les deux. Pour la qualité, je citerais des écrivains tels Maurice Lambert, Charles Richebourg, René Byzance. Quant à la quantité, une notion bien moins subjective, comment passer à côté d’Henry Musnik, Marcel Priollet ou encore Paul Dargens. Mais, contrairement aux autres noms... [Lire la suite]
31 octobre 2021

L'affaire des deux Z

J’aurai tellement de choses à dire sur Maurice Lambert, du moins sur sa plume, ses récits, qu’au final je ne sais par où commencer. Le début serait de dire que derrière ce pseudonyme se cache l’écrivain Georges O. Duvic (1900 - 1968), alias Géo Duvic, un journaliste, chansonnier et auteur de romans et de fascicules. Ne m’intéressant qu’à la production policière des auteurs, et plus précisément, quand il y en a, aux personnages récurrents de ceux-ci, c’est donc vers le pseudonyme « Maurice Lambert » que je me... [Lire la suite]
31 octobre 2021

La mort porte lorgnon

Maurice Lambert, de son vrai nom Géo Duvic (1900 - 1968) en plus d’avoir été chansonnier et journaliste, est un auteur de littérature fasciculaire sur lequel je ne taris pas d’éloge depuis que j’ai fait connaissance avec sa plume et ses personnages. Au début des années 1940, principalement dans la « Collection Rouge » des éditions Janicot, une collection de fascicules de 32 pages double-colonne contenant des récits entre 12 000 et 15 000 mots, on découvre trois personnages récurrents de l’auteur... [Lire la suite]