10 octobre 2021

Z, le tueur à la corde

Raaah !!! Albert Boissière... Albert Boissière... Albert Boissière... après tout le plaisir littéraire que tu provoques en moi de roman en roman puis-je malgré tout t’en vouloir de remettre en cause mon objectivité et, du coup, la subjectivité que je puis reprocher à autrui plus souvent qu’à mon tour. Mais, tout comme l’auteur qui démontra son art du « Teasing » (ou aguichage) à une époque où le mot n’existait pas encore, je reviendrais plus tard sur mon assertion première, préférant tout d’abord... [Lire la suite]

10 octobre 2021

Une belle garce

  Comme je le dis souvent, les bandeaux et les prix ne sont pas gage de qualité pour un roman. Mais, comme je ne suis pas forcément mes conseils (pourtant toujours très bons et judicieux), je ne peux m’empêcher, parfois, de sélectionner un livre en raison de l’un ou de l’autre. C’est notamment le cas avec le « Prix du quai des Orfèvres », malgré de nombreuses déceptions. C’est une nouvelle fois le cas (pour la sélection… la déception ou non, vous le saurez en lisant la suite) puisque mon choix s’est porté sur le... [Lire la suite]
10 octobre 2021

Le retour de Froggy

Tout le monde l’attendait (enfin… moi) et il revient enfin : Jonas Cobb alias Froggy, le fidèle serviteur et ami de Mister Nobody, le gentleman cambrioleur né de la plume d’Edward Brooker. Pour rappel, « Mister Nobody, l’Homme au masque de satin » est une série de 16 fascicules de 16 pages, double colonne contenant des récits indépendants d’environ 12 000 mots parus en 1946. Le héros est un ersatz d’Arsène Lupin, comme il en existe tant dans la littérature populaire de l’époque.... [Lire la suite]
10 octobre 2021

La fournaise infernale

Une nouvelle fois je vais vous parler un petit peu de Henry Musnik, un auteur de littérature populaire fasciculaire né au Chili en 1895 et qui fut l’un des auteurs les plus prolifiques de sa génération. Son immense production fut principalement (mais pas que) dirigée vers le genre policier. À partir de la fin des années 1920, sous son nom et divers pseudonymes (Florent Manuel, Pierre Olasso, Claude Ascain, Alain Martial, Jean Daye, Pierre Dennys, Gérard Dixe… et bien d’autres encore),... [Lire la suite]
10 octobre 2021

Le trésor des Incas

Avec « Le trésor des Incas », je clos ma lecture des aventures de « L’inspecteur Doublet à travers le monde » une collection de 14 fascicules de 24 pages contenant des récits indépendants d’environ 10 000 mots et publiés en 1945 par les éditions S.E.C.M. Pour rappel, l’auteur de la série est Jean Normand, de son vrai nom Raoul Anthoni Lematte (1885 - 1956), un auteur de littérature populaire fasciculaire qui, après des études de Droit et après avoir travaillé dans l’Administration... [Lire la suite]
Posté par seppuku à 12:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
10 octobre 2021

Le poignard de verre

Jean Normand, de son vrai nom Raoul Anthoni Lematte (1885 - 1956), fut un auteur de littérature populaire qui œuvra principalement pour des collections fasciculaires policières ou d’aventures. Raoul Lematte, après des études de droit, travailla dans l’Administration Pénitentiaire en Guyane. Cette expérience nourrit sa plume puisque la plupart de ses récits se déroulent en Guyane ou dans les pays alentour et concernent des miniers, des trésors, des galions, des temples incas… Dans sa bibliographie, un personnage sort du... [Lire la suite]

03 octobre 2021

Les tueurs de soleil

En 1945 paraît, aux éditions S.E.C.M., une collection de 14 fascicules de 24 pages contenant des récits indépendants de 10 000 à 11 000 mots intitulée « Inspecteur Doublet à travers le monde ». La série est signée Jean Normand, de son vrai nom Raoul Antoni Lematte (1885 - 1956), né à Cherbourg, d’où son pseudonyme. Raoul Antoni Lematte, après des études de droit, travailla dans l’Administration pénitentiaire en Guyane. C’est probablement de cette expérience qu’il s’inspira pour ses écrits... [Lire la suite]
03 octobre 2021

Le Château de la Terreur

Je poursuis ma découverte de la série « Inspecteur Doublet à travers le monde », une collection de 14 fascicules de 24 pages contenant des récits indépendants d’environ 10 000 mots, publiée en 1945 aux éditions S.E.C.M. L’auteur, Jean Normand (1885 - 1956) de son vrai nom Raoul Lematte, après des études de droit, a travaillé dans l’Administration Pénitentiaire en Guyane. Cette expérience semble avoir nourri sa plume puisque nombre de ses récits se déroulent en Guyane ou dans les pays limitrophes.... [Lire la suite]
Posté par seppuku à 12:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
03 octobre 2021

La fugue de monsieur Victor

Je poursuis donc ma lecture des aventures de « Mister Nobody, l’Homme au masque de satin », une série de 16 fascicules de 16 pages, double colonne, contenant des récits indépendants d’environ 12 000 mots et publiée à partir de 1946. L’auteur en est un dénommé Edward Brooker, de son vrai nom Édouard Ostermann, né en 1904, est un écrivain dont on connaît peu de choses. À ce point même que l’on n’en trouve plus trace après 1947. Avant la Guerre, il écrivit un bon nombre de romans policiers et... [Lire la suite]