NP-APDLE

Nat Pinkerton est un personnage littéraire né en 1907 de la plume d’auteur(s) allemand(s) afin de naviguer sur le succès de deux séries provenant des É.-U. : « Nick Carter » et « Buffalo Bill ».
Tout comme les deux séries citées, celle-ci fut distribuée dans toute l’Europe par les éditions Eichler (puis Sobelli quand celle-ci a racheté tout le catalogue de la précédente).

Comme rien ne se créée, rien ne se perd, tout se transforme, Nat Pinkerton est un savant mélange entre les deux séries phares de l’époque. Bien que policier (détective), Nat Pinkerton s’attache moins au milieu urbain que son confrère Nick Carter et se rapproche en cela, parfois, des grands paysages de Buffalo Bill.

Bien évidemment, Nat Pinkerton tente de capitaliser sur une figure emblématique de l’Histoire de l’Ouest, le fameux Allan Pinkerton, créateur de l’Agence de détectives Pinkerton bien qu’on constatera bien vite que le premier personnage et ses méthodes n’ont rien à voir avec celles du célèbre détective américain.

Les aventures de Nat Pinkerton, en France, se comptent par centaines, sous la forme de fascicules de 32 pages, simple colonne, contenant des récits indépendants de 10 000 mots.

« Au pouvoir de l’ennemi » est le n° 22 de la collection chez Sobelli.

AU POUVOIR DE L’ENNEMI

Ellen Adisson est aux abois.

Elle a abattu son cousin au moment où celui-ci cherchait à empoisonner le riche oncle pour toucher l’héritage.

Depuis, le frère du défunt a juré de se venger en l’assassinant.

Elle a déjà échappé à une fusillade et à une explosion et n’a plus d’espoir qu’en NAT PINKERTON, le célèbre détective.

D’ailleurs, NAT PINKERTON a imaginé un piège dans lequel ne peut que tomber son terrible ennemi.

Malheureusement pour elle, le plan ne va pas se dérouler comme prévu…

Une jeune femme, orpheline, vit chez son vieil oncle riche. Quand son cousin se rapproche du vieillard, et qu’il devient l’héritier, elle surprend une conversation entre ce dernier et son frère dans laquelle il manigance la mort du vieux pour toucher l’héritage. Décidant de protéger son oncle, elle veille la nuit jusqu’à ce qu’elle surprenne son cousin en train de tenter d’empoisonner le vieil homme. Surpris, le cousin se lance sur elle et elle l’abat.

Par la suite, le frère du défunt cherche à se venger et de l’assassiner. Elle a, depuis, échappé à une fusillade et à un colis piégé.

Pour s’en sortir, elle décide de faire appel à Nat Pinkerton qui va mettre en place un piège pour prendre l’introuvable cousin.

Mais le plan ne va pas se dérouler comme prévu…

Pas grand-chose à dire sur cet épisode qui se démarque assez peu des précédents et de la série.

Du fait de la concision inhérente au format, toute la présentation des événements liminaires est faite par l’intermédiaire des explications données par la jeune femme au détective.

La seconde partie du récit, lui, est consacré au déroulement du plan et des différentes péripéties qui vont suivre.

Bien évidemment, pas grand suspens, d’autant que l’intrigue est très simple et la narration relativement linéaire et les personnages, manichéens.

Reste un petit texte qui comble un moment de lecture, sans plus.

Au final, un épisode qui remplit le même office que les autres, un petit encas littéraire, sans grande saveur, mais pas indigeste pour autant.