19 juin 2022

Le mystère du taxi bleu

Marcel Priollet fut un pilier de la littérature populaire fasciculaire pendant près d’un demi-siècle à partir de 1910. Réputé pour ses séries dramatico-sentimentales autour des malheurs de jeunes femmes ou jeunes filles, il a également beaucoup œuvré dans le récit policier bien que deux seules séries avérées semblent pouvoir lui être imputées sous son vrai nom et aucun sous ses divers pseudonymes (Henry de Trémières, René Valbreuses, R. M. de Nizerolles, Marcelle-Renée Noll…) Pourtant, lorsque l’on épluche son... [Lire la suite]

19 juin 2022

Les buveurs de sang

Je me dois de, sans cesse, me répéter à chacune de mes chroniques sur les textes de Marcel Priollet, signé du pseudonyme de Marcelle-Renée Noll et intégrant, à la fin des années 1930, la collection fasciculaire « Les Grands Détectives » des Éditions Modernes. Comme, sur les près de cent titres de la collection, les 9/10 ème sont issus de la plume de Marcel Priollet (1884-1960), un des principaux piliers de la littérature populaire policière et sentimentale (mais pas que), cela m’oblige à... [Lire la suite]
19 juin 2022

De nos jours, les routes ne sont pas sûres

  En tant que lecteur, je suis attiré par les séries policières comme les guêpes par le miel ou les pique-assiette par les repas de mariage. Aussi, quand je tombe par hasard sur le premier épisode d’une série policière écrite par un auteur de langue française (je fuis les traductions, ne me demandez pas pourquoi), je peux rarement résister même si je n’ai entendu parler ni de l’auteur, ni du roman, ni du personnage principal. Ainsi, « De nos jours, les routes ne sont pas sûres » est la première enquête de... [Lire la suite]
19 juin 2022

Casaque orange, toque blanche

Marcel Priollet… Oui, je sais, je vais me répéter, mais comme tout le monde ne lit pas toutes mes chroniques, certains d’entre vous ignorent encore peut-être qui est Marcel Priollet. Donc, Marcel Priollet (1884-1960) fut un des principaux piliers de la littérature populaire française et plus particulièrement celle fasciculaire (comme Henry Musnik, Paul Dargens, Albert Bonneau, Rodolphe Bringer, Max-André Dazergues, Marcel Allain et quelques autres). Sa production fut immense et... [Lire la suite]