19 août 2018

Le fantôme noir

5e aventure de Robert Lacelles, le gentleman-cambrioleur au grand cœur né de la plume de Claude Ascain, alias Henry Musnik, un pilier de la littérature populaire de la première moitié du XXe siècle. Pour en savoir plus sur Claude Ascain, je vous invite à lire mes autres chroniques ou à faire des recherches sur Internet. Pour en savoir plus sur Robert Lacelles, on peut dire que c’est un clone un peu plus moderne (à peine) d’Arsène Lupin. LE FANTÔME NOIR : Le fantôme noir du prieuré de... [Lire la suite]
Posté par seppuku à 12:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

19 août 2018

Un scandale mondain

Nouvelle aventure de Robert Lacelles, le gentleman cambrioleur au grand cœur né de la plume de Claude Ascain, alias Henry Musnik, l’un des piliers de la littérature populaire de langue française de la première moitié du XXe siècle. Claude Ascain, auteur né au Chili, mais écrivant en français, a eut une production immense, sous ce pseudonyme ou d’autres (Pierre Olasson, Florent Manuel, Alain Martial, Gérad Dixe, Jean Daye...) et est le créateur de quelques héros récurrents dont Robert... [Lire la suite]
12 août 2018

Le maître de la cambriole

Claude Ascain, de son vrai nom Henry Musnik, est un des auteurs les plus prolifiques de la littérature populaire française bien qu’il soit né au Chili. D’abord journaliste sportif (il écrira notamment plusieurs courts romans policiers se situant dans le monde du sport sous le pseudonyme de Jean Daye), il devient écrivain et abreuve les collections (principalement des éditions Ferenczi) sous de nombreux pseudonymes : Claude Ascain, Jean Daye, Alain Martial, Gérard Dixe, Pierre Olasso,... [Lire la suite]
12 août 2018

L'homme de Fresne

Claude Ascain, de son véritable nom Henry Musnik, un auteur de langue française né au Chili, est un des piliers si ce n’est LE pilier d’une certaine littérature populaire française. Je dis « d’une certaine littérature populaire », car l’auteur a principalement évolué dans le monde de la littérature fasciculaire, ces courts romans de 32, 64, 96 ou 128 pages qui, s’ils ont ravi plusieurs générations de lecteurs, n’ont jamais permis à leurs auteurs d’accéder à la postérité. Claude Ascain, sous ce... [Lire la suite]
12 août 2018

L'homme qui s'escamote

Claude Ascain est un auteur majeur de la littérature populaire française, au moins par sa production immense avec laquelle il abreuva les différentes collections du cultissime éditeur de l’époque (Ferenczi & fils), sous de nombreux pseudonymes (Jean Daye, Gérard Dixe, Pierre Olasso, Florent Manuel, Alain Martial...) ou sous son propre nom : Henry Musnik. Quand on écrit beaucoup, que l’on doit beaucoup écrire, il est plus simple de se reposer sur des personnages que l’on maîtrise, raison... [Lire la suite]
12 août 2018

Cascade sanglante

46e et ultime enquête du commissaire Odilon Quentin, un policier né de la plume de Charles Richebourg, un mystérieux écrivain de littérature populaire des années 1950 dont on ne connaît guère qu’un pseudonyme (Désiré Charlus) et qui a principalement œuvré dans le genre policier et dont la majeure partie de la production, du moins sous le pseudonyme de Charles Richebourg, est dédiée au personnage d’Odilon Quentin. La série (qui n’en est pas une à la base puisque les épisodes étaient disséminés dans une... [Lire la suite]

05 août 2018

Tu mourras vendredi

45e et avant-dernière enquête du commissaire Odilon Quentin qui va terriblement me manquer par la suite. Odilon Quentin est un commissaire de police qui a 25 ans de carrière, à la carrure et la posture d’un marchand de bestiaux et a pour particularité d’adorer exercer en chef d’orchestre depuis son bureau plutôt que de se rendre sur le terrain, même s’il le fait de temps en temps. Le personnage est né de la plume de Charles Richebourg, un auteur énigmatique qui a œuvré principalement pour les éditions Ferenczi... [Lire la suite]
05 août 2018

L'idiot aux mains rouges

Charles Richebourg, vous devriez le connaître, depuis le temps que je vante les aventures de son commissaire Odilon Quentin. Enfin... le connaître... du moins connaître ses talents d’écrivain puisque de lui, on ne sait rien si ce n’est qu’il a écrit principalement pour les éditions Ferenczi, pour les collections policières et d’aventures (quelques titres dans le genre sentimental) dans les années 1950 et qu’il avait pour autre pseudonyme Désiré Charlus. Pour le commissaire Odilon Quentin, on en sait un peu... [Lire la suite]
05 août 2018

L'énigme de la sacristie

C’est avec un début de tristesse que je parle aujourd’hui de « L’énigme de la sacristie », 43e enquête du commissaire Odilon Quentin de Charles Richebourg. Pourquoi cette émotion, me direz-vous ? Parce qu’après cette lecture, je prends conscience qu’il ne me reste plus que trois enquêtes du gros commissaire à déguster. Après ? Après ça, le déluge !!!  Non, soyons sérieux et évitons les allusions mystiques, même si, en y réfléchissant bien, elles se marient à la perfection avec le sujet... [Lire la suite]
05 août 2018

Le puits qui parle...

Marcel Priollet est un auteur majeur de la littérature populaire dont je vous ai déjà parlé pour de multiples titres. Après la lecture de deux séries policières des années 40, « Old Jeep et Marcassin » et « Monseigneur et son clebs », je me plonge, désormais, dans sa production pour la collection culte « Mon Roman Policier », 1re série, de l’illustre éditeur Ferenczi, datant des années 1920. Comme je l’ai déjà spécifié pour d’autres titres de ladite collection,... [Lire la suite]