04 octobre 2020

Le troisième larron

Chaque génération de lecteurs a sa collection de romans policiers cultes ! Même si certaines s’étalent sur plusieurs générations. Dans les années 1920-1930 : « Le Roman Policier » des éditions Ferenczi. Depuis les années 1930 (1927 pour être précis) : Le Masque par la Librairie des Champs-Élysées. Depuis 1945 à nos jours : La Série Noire chez Gallimard. Depuis les années 1950 à 1980 (1949 à 1987), la collection « Spéciale Police » chez Fleuve Noir. Et tant d’autres. ... [Lire la suite]

04 octobre 2020

La nef des dingues

« La nef des dingues » est un roman de Jean Amila, alias Jean Meckert, alias « Excellent auteur à suivre » (même s’il y a peu de chances qu’il sorte prochainement un nouveau roman du fait d’être mort il y a bien trop longtemps : 1995). Jean Amila est un auteur que l’on ne devrait plus avoir à présenter, aussi, si vous ne le connaissez pas, je vous invite à surfer sur Internet pour en savoir plus. Sachez tout de même que l’auteur, né en 1910, commença à écrire au cours des années 1930,... [Lire la suite]
04 octobre 2020

La vie est dégueulasse

Jusqu’à présent, je disais que j’aimais beaucoup Léo Malet parce que j’aimais beaucoup les aventures de Nestor Burma. Je pourrais dire la même chose de Georges Simenon ou, il y a quelque temps encore, de Frédéric Dard. Mais pour Frédéric Dard, j’ai testé d’autres romans que ceux mettant en scène son personnage emblématique qu’est San Antonio. Par contre, pour Léo Malet et Georges Simenon, je ne m’étais jamais promené dans d’autres mondes que ceux de Nestor Burma ou du Commissaire Maigret. ... [Lire la suite]
04 octobre 2020

Les ogres

Je continue ma découverte des auteurs francophones de récits policiers et il faut dire que j’ai été bien surpris de constater que je n’avais encore jamais lu de romans de Michel Lebrun écrivain pourtant surnommé « Le Pape du Polar » pour son érudition en la matière. Michel Lebrun (1930 - 1996) : auteur, traducteur, scénariste, l’homme s’est fait avant tout un nom grâce à ses ouvrages consacrés au genre policier. Pourtant, il laisse derrière lui une œuvre imposante entre ses romans abordant tous les... [Lire la suite]
04 octobre 2020

L'abominable neige des hommes

Le commissaire François est un personnage créé par Louis Rognoni et qui a vécu 6 enquêtes sous la forme de courts romans en 1959 aux éditions Arthème Fayard. Louis Rognoni est principalement connu pour avoir coécrit le feuilleton radiophone de 740 épisodes « Bons baisers de partout » avec Pierre Dac. Question littérature, on ne lui prête que la série des « Commissaire François » et un autre livre, « La Joncaille ». Le commissaire François est toujours accompagné de son fidèle... [Lire la suite]
27 septembre 2020

La mallette de cuir jaune

« La mallette de cuir jaune » est à l’origine un fascicule de 32 pages de 7 600 mots publiés dans la collection « Les Grands Détectives » des Éditions Modernes dans la seconde moitié des années 1930. Il est le 31e titre de cette collection qui en compte 96 et dont plus de 70 furent écrits par Marcel Priollet et signés de Marcelle-Renée NOLL (l’un des pseudonymes de l’auteur, de même que René Valbreuse, Henri de Trémières, R.M. de Nizerolles...). Marcel Priollet fut... [Lire la suite]

27 septembre 2020

Le suicide du Professeur Barjac

Marcel Priollet, pour ceux et celles qui ne le sauraient pas encore, fut un écrivain de littérature populaire dont l’immense production, notamment dans les récits fasciculaires de tous genres (policier, sentimental, aventures, fantastiques) passionna les lecteurs pendant un demi-siècle dès 1910 sous divers pseudonymes : René Valbreuse, Henri de Trémières, Marcelle-Renée Noll, R.M. de Nizerolles, Gérard Dartis... Si ses séries dramatiques ou sentimentales ne se comptent plus, celles, policières sont en... [Lire la suite]
27 septembre 2020

Allô !... S. V. P.

Je vous ai déjà tellement parlé de l’auteur de littérature populaire Marcel Priollet que je vais, cette fois-ci, faire court. Marcel Priollet à partir de 1910 et pendant un demi-siècle, abreuva de nombreuses collections fasciculaires dans les genres à la mode à son époque : sentimental, aventures, policier et fantastiques. Sa production est telle qu’il est difficile d’établir une liste exhaustive de ses textes publiés sous divers pseudonymes : Marcel Priollet, Marcelle-Renée Noll, R.M. de Nizerolles, Henri... [Lire la suite]
27 septembre 2020

Un crime bizarre

J’irai droit au but : « Un crime bizarre » est un texte bizarre ! Voilà, fin de ma chronique, à la prochaine. Non, je sens bien qu’il faut que je développe un petit peu mes propos. Tout d’abord, j’espère ne pas avoir à vous apprendre que Marcel Priollet fut l’un des principaux piliers de la littérature populaire française (si je vous l’apprends, cela veut dire que vous ne lisez pas mes chroniques). L’auteur, entre 1910 et 1960, fut l’un des grands pourvoyeurs de textes pour les diverses collections... [Lire la suite]
27 septembre 2020

Le mystère de l'auto grise

Je vous ai déjà tellement parlé de Marcel Priollet, qu’aujourd’hui, j’ai décidé de faire court. Marcel Priollet, entre 1910 et 1960 fut l’un des piliers majeurs de la littérature populaire fasciculaire grâce à son immense production dans des genres aussi variés que les romans policiers, sentimentaux, fantastiques, d’aventures et jeunesse. Pour ce faire, il usa de quelques pseudonymes : Henry de Trémières, René Valbreuse, R.M. de Nizerolles ou Marcelle Renée Noll. Dans le seul genre qui m’intéresse, le... [Lire la suite]