15 décembre 2019

La dame à l’œillet rouge

Georges Grison est un auteur dont j’ai déjà parlé pour quelques titres issus de la même collection d’origine que « La dame à l’œillet rouge », c’est-à-dire « Le Roman Policier » des éditions Ferenczi, sous forme de fascicules de 32 pages, dans les années 1920 et réédités, par la suite, dans la collection « Police et Mystère » du même éditeur, sous la forme de fascicules de 64 pages, dans le courant des années 1930. Quant à Georges Grison (1841 - 1928), je ne pourrais pas dire... [Lire la suite]
Posté par seppuku à 12:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

08 décembre 2019

L'énigme de la tête coupée

Henry de Golen (1882-1944) est un auteur de la littérature populaire, auteurs de romans dramatiques, d’amour et également des romans policiers. Il a notamment écrit des textes pour la cultissime collection « Le Roman Policier » des éditions Ferenczi, durant les années 1920, une collection de fascicules pour la plupart de 32 pages dont la couverture était illustrée par Gil Baer. C’est dans cette collection que l’on découvre le brigadier Poncet, qui deviendra par la suite inspecteur, à travers sa première... [Lire la suite]
08 décembre 2019

La péniche rouge

Henry de Golen alias Henri Commenge (1882 - 1944) est un auteur de littérature populaire qui exerça également dans le milieu d’investigation journalistique, laissant derrière lui quelques articles et livres (notamment concernant le milieu médical). Mais c’est avant tout pour ses fascicules policiers que je m’intéresse à l’auteur. Dans cette production, principalement destinée aux collections fasciculaires, un personnage revient plusieurs fois : le brigadier (ou l’inspecteur) Poncet, un policier de 35 ans de taille... [Lire la suite]
08 décembre 2019

Meurtrier ou victime ?

Henri Mansvic fait partie de ces nombreux auteurs de littérature populaire de la première moitié du XXe siècle dont on ne sait rien ou pas grand-chose. Tout juste savons nous qu’il a beaucoup travaillé dans la traduction de textes anglais et allemands et qu’il écrivit quelques ouvrages sentimentaux et, au moins un récit d’espionnage et un texte policier. Ce texte policier date de 1922 et a été publié dans la collection « Le Roman Policier » des éditions Ferenczi sous la forme d’un fascicule de 32 pages... [Lire la suite]
08 décembre 2019

Kaï-Nïx

Georges Spitzmuller est un auteur dont on ne parle pas assez, et pour cause, il est mort voici plus de 90 ans. Et pourtant, l’auteur mériterait que l’on s’attarde un peu sur lui pour diverses raisons. Pour ses faits de guerre et ses blessures qui lui valurent d’être élevé au rang de chevalier de la Légion d’Honneur en 1918. Pour son érudition qui le poussa vers le métier de romancier. Pour son esprit curieux qui l’attira vers le journalisme. Pour son ouverture d’esprit, son humilité et son désir de séduire le public... [Lire la suite]
Posté par seppuku à 12:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
08 décembre 2019

La cache secrète

« La cache secrète » est un court roman (18 000 mots) de l’énigmatique H.-R. Woestyn, publié sous la forme d’un fascicule 64 pages dans la série « Police et Mystère » des éditions Ferenczi, en 1937. Sur l’auteur, pas grand-chose à dire, on se sait rien de lui, juste quelques pseudonymes (Jules France, Jacques Bellême, Henri Sevin, Roger Nives, Cornil Bart...) découverts grâce aux rééditions des mêmes titres sous des noms différents. Sa période de production s’étale sur... [Lire la suite]

01 décembre 2019

Les frasques du décapité

Georges Grison (1841 - 1928) est un auteur dont je vous avais déjà parlé pour deux autres titres : « Mais où est le cercueil ? » et « Les assassins fantômes » deux titres dont la première édition se fit dans les années 1920, sous la forme de fascicules de 32 pages, au sein de la collection « Le Roman Policier » des éditions Ferenczi et qui furent réédités dans la collection « Police et Mystère » au milieu des années 30, sous la forme de fascicules de 64 pages. Il... [Lire la suite]
01 décembre 2019

Minuit quatorze

« Minuit quatorze » est un très court roman policier initialement édité au sein de la 2e série de la collection « Le Roman Policier » des éditions Ferenczi, en 1926, sous la forme d’un fascicule de 32 pages, avant d’être réédité, dans une version quelque peu rallongée, dans la collection « Police et Mystère », fin 1933, sous la forme d’un fascicule de 64 pages d’un contenu d’un peu moins de 16 000 mots. Le roman est signé Jean-Louis Morgins, qui serait un pseudonyme de... [Lire la suite]
01 décembre 2019

La Dent de la Rancune

Bon, je sens que je vais encore me faire un ami avec la critique de « La Dent de la Rancune », un roman de Pascal Tissier. Pascal Tissier entre dans la longue liste des policiers, gendarmes et autres, s’étant reconvertis dans l’écriture de romans policiers. Cette reconversion apporte parfois du bon (Olivier Norek, par exemple), parfois du mauvais (no comment) et souvent du mitigé. Je ne saurai dans laquelle de ces trois catégories placer Pascal Tissier ! Pas dans la première, c’est évident, pas dans... [Lire la suite]
01 décembre 2019

Central-Hôtel chambre 13

H.-R. Woestyn, pour faire vite, est un auteur de la littérature populaire de la première moitié du XXème siècle dont on ne connait rien si ce n'est quelques pseudos (Roger Nives, Jacques Bellême, Jules France, Henri Sevin)... Mais on lui connait au moins trois personnages récurrents : l'inspecteur Pinson, dont les très courtes enquêtes (2 000 à 3 000 mots) ont été développées sous le pseudonyme de Jacques Bellême pour le magazine « Mon Bonheur » à la fin de la première décade du siècle dernier, Ned Burke, un détective américain et... [Lire la suite]