28 juin 2020

Les Enfants du Dragon

« Les Enfants du Dragon » est le troisième opus d’un triptyque publié au sein de la collection « Mon Roman d’Aventures » des Éditions Ferenczi en 1955. Signés par l’énigmatique Charles Richebourg, ces trois fascicules : « Le bourreau a disparu », « Deux yeux de Saphir » et « Les Enfants du Dragon » de 32 pages chacun (un peu moins de 10 000 mots par titre), forment une seule et même histoire découpée pour intégrer le format de la collection. Certains... [Lire la suite]

21 juin 2020

Le fou de Bergerac

Le commissaire Maigret est l’un des personnages les plus connus de la littérature policière avec Sherlock Holmes, Hercule Poirot et quelques autres. Ses enquêtes ne cessent de ravir les lecteurs depuis près de 90 ans, assurant gloire, argent et postérité à Georges Simenon, l’auteur qui, en plus de proposer un personnage atypique et attachant, mit en place une ambiance propre à sa série, servie par une plume des plus agréables. Le commissaire Maigret, en plus des 75 romans et 28 nouvelles de Simenon,... [Lire la suite]
21 juin 2020

Marée blanche

« Marée blanche » est le 4e épisode de la série littéraire « Les enquêtes de Mary Lester », une série policière de Jean Failler. Jean Failler est un auteur né Quimper en 1940 qui a écrit quelques romans historiques, des recueils de nouvelles, des scénarios pour la télévision et deux séries, une pour enfants : « Filosec et Biscoto » et « Les enquêtes de Mary Lester » qui compte plus de 50 épisodes. Généralement, les romans de l’auteur ont pour cadre sa si chère... [Lire la suite]
21 juin 2020

Le policeman assassiné

La littérature populaire fasciculaire de la première moitié du XXe siècle représente un vaste pan encore méconnu de la littérature populaire française de l’époque. En Belgique, le phénomène, pour être bien moins consistant, n’en demeure pas moins obscur. Effectivement, les trop rares éléments de cette littérature d’Outre-Quiévrain sont encore plus difficilement cernables et identifiables. Excepté quelques rares collections fasciculaires comme « Le Jury », dirigée par Stanislas-André Steeman, que l’on peut... [Lire la suite]
21 juin 2020

Le double de M. Jaspar

« Le double de M. Jaspar » est, à l’origine, un fascicule de 24 pages publié dans les années 1930 ou 1940 dans la collection « Les Grands Détectives » des éditions Modernes (n° 73 de la collection), signé Marcelle Renée Noll. Marcelle Renée Noll, on le sait, est un pseudonyme du prolifique auteur Marcel Priollet qui, d’ailleurs, tient cette collection sur ses épaules puisqu’il signe la plus grande partie des titres sous ce pseudonyme, plus au moins un titre, sous le pseudonyme de... [Lire la suite]
21 juin 2020

Kidnapper n° 3

« Kidnapper n° 3 » (en anglais dans le texte) est une enquête de Claude Prince, le détective radiesthésiste créé par Marcel Priollet sous le pseudonyme de Marcelle-Renée Noll. Paru initialement dans la collection « Les Grands Détectives » des Éditions Modernes à une date indéterminée se situant probablement au milieu des années 1940. Elle contient presque une centaine de titres dont plus de 70 sont signés Marcelle-Renée Noll. « Kidnapper n° 3 » est le 2e titre de la... [Lire la suite]

14 juin 2020

La Vierge volée

« La Vierge volée » est la 10e aventure de Théodore Rouma, le gentleman cambrioleur, détective, justicier, créé par l’auteur Jean d’Auffargis. La série « Les extraordinaires aventures de Théodore Rouma » est initialement parue en 1946 aux éditions S.E.B.F. et est composée en deux salves d’une dizaine de fascicules de 24 pages contenant des récits indépendants d’un peu plus de 10 000 mots chacun. Derrière Jean d’Auffargis se cacherait un certain Maurice Laporte, créateur des... [Lire la suite]
14 juin 2020

Pourquoi ce meurtre ?

« Pourquoi ce meurtre ? » est le 9e épisode de la série « Les aventures extraordinaires de Théodore Rouma » développée par Jean d’Auffargis, à partir de 1945, aux éditions S.E.R.F. Théodore Rouma est un gentleman cambrioleur qui n’hésite jamais à s’instaurer justicier quand il le peut. Jean d’Auffargis est un pseudonyme derrière se cache Maurice Laporte, personnage complexe qui fut le créateur des Jeunesses Communistes Française en 1920 avant de devenir anticommuniste puis de collaborer... [Lire la suite]
14 juin 2020

Aimez-moi ce soir...

« Aimez-moi ce soir... » est le 8e (dans l’ordre de première parution) épisode des « Aventures extraordinaires de Théodore Rouma », une série de plus d’une vingtaine de fascicules de 24 pages contenant des récits indépendants d’un peu plus de 10 000 mots, à partir de 1945, aux éditions S.E.B.F. Derrière l’auteur, Jean d’Auffargis, se cache Maurice Laporte, principalement connu pour avoir créé Les Jeunesses Communistes Françaises en 1920 puis à être devenu un farouche anticommuniste avant... [Lire la suite]
14 juin 2020

Seules, les femmes survivent...

« Seules, les femmes survivent... » est le 7e épisode des « Aventures extraordinaires de Théodore Rouma » une série de plus d’une vingtaine de fascicules de 24 pages contenant des récits indépendants d’un petit peu plus de 10 000 mots. Parue à partir de 1945 aux éditions S.E.B.F., cette série est signée Jean d’Auffargis, un pseudonyme masquant la personnalité très controversée de Maurice Laporte, créateur des Jeunesses Communistes de France, devenu par la suite, un fervent... [Lire la suite]