27 septembre 2020

Landru

Qui dit « Romans policiers » dit forcément criminels ! Comme il n’y a pas de policiers sans crime et pas de crime sans criminel, il semble normal, lorsque l’on est féru de romans policiers comme je le suis, que l’on s’intéresse également aux criminels, aux assassins, aux tueurs en séries... Les tueurs en séries, je m’en délecte, parfois, dans la littérature, dans les séries télévisées, dans les films, beaucoup moins dans la réalité (je ne pense pas en connaître... du moins, je l’espère) et je m’intéresse rarement aux... [Lire la suite]

20 septembre 2020

La Colombe Noire

Il y a une formalité que je dois accomplir à chaque fois que je parle d’un texte de Marcel Priollet, c’est, malheureusement, de devoir le présenter aux trop nombreux lecteurs qui ne le connaissent pas encore... comme quoi, avoir été l'un des principaux piliers de la littérature populaire fasciculaire et d’avoir écrit un nombre inimaginable de récits, d’avoir conquis des millions de lecteurs à travers les décennies (notamment durant son activité, 1910-1960) que se soient vendus des millions de fascicules à son nom (ou à ceux de... [Lire la suite]
20 septembre 2020

L'énigme du yacht « L'Arabella »

Marcel Priollet... est-il besoin de continuer ? de vous dire que cet auteur fut l’un des principaux piliers de la littérature populaire fasciculaire en écrivant, écrivant, écrivant, un nombre incalculable de textes pour alimenter un nombre considérable de collections chez un nombre pas croyable d’éditeurs pour le plaisir d’un nombre infini de lecteurs, le tout, sous un nombre modéré de pseudonymes (Henri de Trémières, René Valbreuse, R.M de Nizerolles, Marcelle Renée Noll...). Que de nombres, n’est-il point ? Car il... [Lire la suite]
20 septembre 2020

L'auto F.X. 6403

Marcel Priollet sous quelques pseudonymes, dont Marcelle Renée Noll, R.M. de Nizerolles, Henri de Trémières et Jean Valbreuse, fut l’un des principaux piliers de la littérature populaire fasciculaires entre 1910 et 1960. Écrivant dans tous les genres à la mode à l’époque (Aventures, Policier, Sentimental, Fantastique), il nourrit des dizaines de collections fasciculaires, par ses séries avérées, mais également pas ses textes plus indépendants (parfois juste en apparence). Ainsi, dans le genre policier, on pourra se... [Lire la suite]
20 septembre 2020

On a volé les millions de la Loterie Nationale

Faut-il encore le répéter, Marcel Priollet fut l’un des principaux piliers de la littérature populaire fasciculaire de la première moitié du XXe siècle. Son immense production s’étendit sur les genres à la mode à l’époque : policier, sentimental, aventures, fantastique, et ce, sous couvert de nombreux pseudonymes : R.M. de Nizerolles, Marcelle Renée Noll, René Valbreuse, Henry de Trémières... Dans son œuvre policière, on retiendra les deux séries « Monseigneur et son clebs » et, surtout,... [Lire la suite]
20 septembre 2020

Sardanapale, le "favori" / N° 9. Voiture verte

  « Sardanapale, le favori » à l’origine, est un fascicule de 32 pages paru dans la collection « Mon Roman Policier » des éditions Ferenczi en 1949. Ce récit était signé Jean Daye, un des nombreux pseudonymes d’Henry Musnik, un auteur de langue française d’origine chilienne qui fut l’un des grands piliers de la littérature populaire durant le second tiers des années 1900. L’auteur fut également journaliste sportif et c’est tout naturellement qu’il inscrivit certains de ses textes... [Lire la suite]

20 septembre 2020

Un meurtre aux Six Jours / La souricière

« Un meurtre aux Six Jours » est un titre de Jean Daye publié en 1949 dans la collection « Mon Roman Policier » des éditions Ferenczi sous la forme d’un fascicule de 32 pages contenant un récit de 8 600 mots. Jean Daye est un des nombreux pseudonymes de l’auteur Henry Musnik alias Claude Ascain, alias Alain Martial, alias... L’auteur d’origine chilienne fut l’un des auteurs les plus prolifiques de la littérature populaire et il abreuva de nombreuses collections, chez de... [Lire la suite]
30 août 2020

Le fakir Bankar a disparu !

« Le fakir Bankar a disparu ! » est un texte initialement paru dans les années 1940 dans la collection (difficile à dater) « Les Grands Détectives » des Éditions Modernes, sous la forme d’un fascicule de 32 pages contenant un récit de 7500 mots environ. L’auteur, Marcelle-Renée Noll, n’est autre que Marcel Priollet, l’un des principaux piliers de la littérature populaire fasciculaire entre 1910 et la moitié des années 1950 qui, sous ce pseudonyme ou d’autres... [Lire la suite]
30 août 2020

L'étrange mort de Zucco

« L’étrange mort de Zucco » est initialement paru sous la forme d’un fascicule de 32 pages dans les années 1940 dans la collection « Les Grands Détectives » des Éditions Modernes. Il est signé Marcelle-Renée Noll, un pseudonyme du prolifique auteur Marcel Priollet. Pour rappel, Marcel Priollet fut l’un des principaux piliers de la littérature populaire fasciculaire pendant à partir de 1910 et ce pendant près d’un demi-siècle. Que ce soit dans le genre sentimental, aventures, policier,... [Lire la suite]
30 août 2020

La noyée de l'île Séguin

« La noyée de l’île Séguin » est un fascicule de 32 pages paru initialement dans la mythique collection « Le Roman Policier » des Éditions Ferenczi en 1922 et réédité dans la collection « Police et Mystère » des mêmes éditions en 1933 sous la forme d’un fascicule de 64 pages. Le titre est signé René Trotet de Bargis un auteur dont on ne sait pas grand-chose à part qu’il est né en 1884 en Algérie et mort, au même endroit en 1924. Il écrivit dans les genres sentimentaux, policiers, aventures,... [Lire la suite]