06 octobre 2019

La tête de mort

Raaa, la littérature populaire française est un vaste territoire difficile à défricher. Mais si la littérature populaire française offre parfois des allures de jungle amazonienne, la littérature populaire québécoise semble bien plus impénétrable pour un petit lecteur de l’hexagone. Aussi, n’ai-je pas grand-chose à raconter sur l’auteur de « La tête de mort », un certain Jean Jacques. Pas beaucoup plus à dire sur la série à laquelle appartient ce titre : « Les aventures policières de l’inspecteur Durand ».... [Lire la suite]

06 octobre 2019

De bonnes raisons de mourir

Parfois... souvent... presque toujours, du moins ces derniers temps et les temps sont longs, je cherche mon plaisir littéraire dans les œuvres d’hier. Mais, parfois, j’aime découvrir un nouvel auteur, suivre sa carrière, sa production, l’avancée de sa plume. Ce fut le cas, ces dernières années, avec Olivier Norek. Le plaisir fut sans cesse ou presque croissant, sans jamais que la déception soit présente. Ce fut également le cas avec Bernard Minier, mais là, le plaisir fut en dents de scie. Ma découverte d’aujourd’hui,... [Lire la suite]
06 octobre 2019

Les assassins du Grand Hôtel

Je ne vous ferai pas l’affront de vous présenter Nick Carter, n’est-ce pas ? Si ? Est-ce vraiment nécessaire ? Bon, pour les trois au fond qui dorment pendant mes chroniques, je reviens donc brièvement sur la carrière de Nick Carter, le détective américain, pas le chanteur à minettes. Nick Carter est un personnage littéraire né outre-Atlantique à la fin du XIXe siècle dont les aventures formèrent l’une des toutes premières séries policières fasciculaires et dont le succès, aussi bien dans son pays, que dans le... [Lire la suite]
29 septembre 2019

Dans la brume écarlate

Étant passionné de littérature populaire policière de la première moitié du XXe siècle, il est assez rare que je sois impatient de la sortie d’un nouvel opus d’une série littéraire que j’affectionne. Tout au plus, suis-je impatient dans le dénicher chez un brocanteur ou un libraire spécialisé dans la littérature populaire ou bien chez un quelconque particulier vendant une partie de sa collection sur Internet. Aussi, est-il rare que je me trouve dans la position dans laquelle j’étais à la fin de la lecture de « De... [Lire la suite]
29 septembre 2019

Cercueils et bandits

René Schwaeblé n’est pas le premier auteur auquel on pense en évoquant la littérature populaire fasciculaire, mais on oublie que si sa production en la matière était loin d’atteindre, en quantité, celles de nombres de ses confrères de l’époque, elle était, du moins, qualitativement intéressante. Né en 1873 et mort en 1938, René Schwaeblé fut docteur en droit et en médecine et commença l’écriture par scientifiques et ésotériques, puis des études de mœurs avant de se lancer dans la fiction, principalement policière et... [Lire la suite]
29 septembre 2019

Les aventures d'un pendu

« Les aventures d’un pendu » est un épisode de la série Nick Carter, dont la première édition française, par les éditions Eichler, doit dater de 1908 (n° 25 de la collection) alors que l’édition originale américaine, dans la collection « New Nick Carter Weekly », sous le titre « Zanoni, the woman Wizard or the Ward of Doctor Quartz », n° 416, date du 17 décembre 1904. Si vous ne le savez pas encore, Nick Carter est un personnage littéraire créé par John R. Coryel en 1886. Détective... [Lire la suite]

22 septembre 2019

Mort au téléphone

Claude Ascain, de son vrai nom Henry Musnik, bien que né au Chili en 1895, fut un des principaux piliers de la littérature populaire fasciculaire policière (tout en « R ») du début des années 1930 jusqu’à la fin des années 1950. Si l’auteur a principalement produit des séries autour de personnages récurrents dont, bien souvent, les titres étaient disséminés au milieu d’autres au sein de collections policières, il a également, mais plus rarement, écrit des textes indépendants comme « Mort au... [Lire la suite]
22 septembre 2019

Mortelle canicule

Jean-François Pasques fait partie de la longue liste des policiers s’étant reconvertis en auteurs de romans policiers. « Mortelle canicule » est son 6e roman, si je ne me trompe. Mortelle canicule : Été 2003. La canicule fait rage dans Paris vidée de ses habitants. Des températures supérieures à 40 °C sont atteintes. La surmortalité explose chez les personnes âgées et les individus les plus faibles. Plus de 15 000 décès seront attribués à cette vague de chaleur. Le commandant... [Lire la suite]
22 septembre 2019

La spéculation d'Olaf Jolsen

Cela faisait fort longtemps que je ne m’étais pas délecté des aventures de John Strobbins, ce détective-cambrioleur (plus cambrioleur que détective), né de la plume de José Moselli, auteur culte ignoré de tous ou presque. Car José Moselli fut, en son temps, surnommé « l’écrivain sans livre » de par le fait que sa production fut toute destinée à être éditée dans des revues et magazines pour la jeunesse comme « L’Épatant », « Le Pêle-Mêle », « Le Cri-Cri » ou dans les journaux... [Lire la suite]
15 septembre 2019

L'étrange aventure de Mr Brandt

« L’étrange aventure de Mr Brandt » est un étrange roman pour plusieurs raisons. D’abord, parce qu’il s’agit d’un roman de Pierre Yrondy, auteur énigmatique de la littérature populaire de la première moitié du XXe siècle sur lequel on sait si peu de choses si ce n’est qu’il fut journaliste et directeur du « Montparnasse », directeur de théâtre, auteur de pièces de théâtre, de quelques rares romans et de deux séries fasciculaires : « Thérèse Arnaud, espionne Française » en 1934 et... [Lire la suite]