18 avril 2021

Cadavres sur canapé

Les sœurs Bodin, Berthe et Blanche de leurs prénoms sont deux personnages nés de la plume de Jean-Pierre Ferrière en 1957. Cette année-là, J. P. Ferrière, né en 1933, est contacté par l’éditeur Frédéric Ditis qui, à la recherche de nouvelles plumes pour sa collection « La Chouette », l’a contacté après avoir lu une de ses pièces de théâtre. L’auteur écrit « Cadavres en soldes » une enquête mettant en scène deux sœurs septuagénaires qui cherchent à saboter le grand Bazar de l’immeuble d’en face, car le... [Lire la suite]

18 avril 2021

Treize éléphants noirs

Maurice Lambert est un écrivain que vous devriez connaître désormais si vous suivez un peu mes chroniques puisque voilà plusieurs jours que je vous en parle et que je commente les textes que je lis de lui. Pour les retardataires, un bref résumé : Maurice Lambert, alias Géo Duvic, est un écrivain, chansonnier et journaliste spécialisé dans le monde de la pêche, né en 1900 et mort en 1968. Il écrivit de nombreux fascicules, notamment policiers et quelques romans. Ces derniers temps, je m’intéresse à deux de ses... [Lire la suite]
18 avril 2021

Cadavres en mitaines

Poursuivons les enquêtes des sœurs Bodin, Berthe et Blanche, deux vieilles filles septuagénaires, avec leur 4e enquête : « Cadavres en mitaines ». Les 7 enquêtes de la série sont parues dans la collection « la Chouette » des éditions DITIS, entre 1957 et 1961 et ont été, me semble-t-il, réédité chez French Pulp Éditions, récemment. Les deux sœurs vivent ensemble dans un appartement orléanais neuf qui leur a été alloué après avoir été expulsées d’un bâtiment proche dans lequel a été aménagé un... [Lire la suite]
18 avril 2021

L'affaire Marville

Tout comme « Dallas », le monde de la littérature fasciculaire est un univers impitoyable. Tout d’abord, les auteurs étaient soumis à des cadences infernales, les obligeant à écrire, écrire encore, écrire toujours, toujours plus, toujours plus vite, sans réellement prendre le temps de se relire… Parce qu’ensuite, le travail éditorial était soumis aux mêmes exigences pour alimenter la soif de lecture du peuple, et ce au moindre coût. Enfin, et surtout, car le format fasciculaire, tout comme la nature, ne laisse aucune... [Lire la suite]
11 avril 2021

La mort sous enveloppe

Après avoir découvert le personnage de l’inspecteur devenu au fil du temps commissaire Mazère, me voici parti à la découverte d’un autre personnage récurrent de Maurice Lambert, alias Géo Duvic, un auteur, chansonnier et journaliste spécialisé dans la pêche, né en 1900. Cet autre héros lambertien n’est autre que l’inspecteur Machard, qui deviendra également commissaire par la suite. Les deux personnages (ainsi qu’un autre, A.B.C. Mine) se retrouvent, entre le début et la fin de 1940, dans les mêmes collections... [Lire la suite]
11 avril 2021

Ce bon Monsieur Beau

Et je continue ma découverte des enquêtes de l’inspecteur Machard, un personnage récurrent de l’auteur Maurice Lambert. Sur le premier, je puis vous indiquer que ses enquêtes parurent au début des années 1940, principalement dans les collections « Police-Express » des éditions A.B.C. et la « Collection Rouge » des éditions Janicot, sous la forme de fascicules de 32 pages contenant des récits d’environ 10 000 à 15 000 mots. Pour le second, il faut bien dire que je ne sais pas... [Lire la suite]

11 avril 2021

La vieille dame du jeudi

Depuis quelques jours, j’alterne entre la lecture des enquêtes du commissaire Mazère et celles de l’inspecteur Machard, deux personnages récurrents de l’auteur Maurice Lambert, en attendant de découvrir celles d’un troisième héros lambertien : l’énigmatique A.B.C. Mine. Il faut bien l’avouer, Mazère et Machard sont des personnages très proches, même si le premier est généralement commissaire (on le découvre inspecteur au début) alors que le second est inspecteur. D’ailleurs, les enquêtes des deux policiers furent... [Lire la suite]
11 avril 2021

L'affaire des cent minutes

Raaa, parfois, la littérature vous offre de plus belles rencontres que la vie (oui, je sais, énoncé ainsi, cela donne l’impression que j’ai une vie morne, et elle doit l’être pour beaucoup, mais je l’aime ma vie.) Bref. J’ai rarement rencontré, dans ma vie, des personnes qui méritaient d’être connues. Mais, comme je suis un misanthrope, j’évite de rencontrer du monde. Ceci explique probablement cela. Par contre, dans ma vie littéraire, j’adore faire de nouvelles rencontres. Je passe d’ailleurs mes journées à cela. Récemment, je... [Lire la suite]
11 avril 2021

Meurtre dans l'ombre

Quand vous découvrez une nouvelle série, télévisée ou même littéraire, si vous l’appréciez, il vous est facile de retrouver vos personnages favoris à travers les autres épisodes. Les séries sont estampillées au titre de ladite série et de simples recherches sur Internet (et ne me dites pas que vous n’avez pas Internet, sinon vous ne seriez pas en train de lire cette chronique !) vous permettent de connaître les titres de chaque épisode, l’ordre des épisodes… Mais il n’en a pas toujours été de même, notamment pour les séries... [Lire la suite]
04 avril 2021

Mon oncle a disparu

Je poursuis ma découverte de la plume de Maurice Lambert, alias Géo Duvic, un auteur, chansonnier, amateur de pêche né en 1900 et probablement mort en 1968. Pour ce faire, rien de tel, pour moi, de m’intéresser aux personnages récurrents des auteurs. J’ai de la chance, Maurice Lambert en a développé plusieurs, au moins quatre : le commissaire Mazère, l’inspecteur Machard, le commissaire Garnel et A.B.C. Mine. Pour l’instant, mes lectures sont alternées entre Mazère et Machard, deux personnages de policiers... [Lire la suite]