10 mars 2019

L'enlèvement d'une vierge

La série fasciculaire « Marc Jordan », le plus grand détective français, est une série charnière dans le monde de la littérature populaire française. Charnière à plusieurs titres, d’ailleurs. Tout d’abord parce qu’elle est l’une des premières séries fasciculaires policières d’origine française (si ce n’est la première), suite au succès de la série « Nick Carter », importée des É.-U. en France par les éditions allemandes Eichler. Ensuite, et surtout, parce que c’est par cette série que les éditions... [Lire la suite]

10 mars 2019

Le mystère de la Maison Porquin

  La littérature populaire belge est assez boudée, voire très méconnue des lecteurs francophones en général et des lecteurs français en particulier, tant la littérature populaire française a vampirisé celle de ses voisins du plat pays, mais aussi de par la volonté des auteurs belges de vouloir incorporer les diverses collections des éditeurs français pour une question de prestige, de visibilité ou d’argent, ou des trois en même temps. C’est ainsi que si tout le monde connaît Georges Simenon peu sont capables de citer... [Lire la suite]
10 mars 2019

La tête coupée

Marc Jordan est un personnage charnière de la littérature populaire française pour plusieurs raisons. Premièrement, parce qu’il s’agit d’une des toutes premières séries policières fasciculaires françaises qui fait suite au succès de la série « Nick Carter », importée des États-Unis. Deuxièmement, parce qu’il s’agit de la toute première collection policière éditée par la future cultissime maison d’édition Ferenczi (la maison d’édition qui œuvra le plus dans la littérature populaire policière française en alimentant... [Lire la suite]
03 mars 2019

L'Auberge du Crime

« L’Auberge du Crime » est le 4e épisode de la série « Marc Jordan » initialement éditée aux éditions Ferenczi en 1907. Je ne reviens pas sur la série, les personnages et l’auteur, pour en savoir plus, il vous suffit de lire mes chroniques sur les trois précédents épisodes. Tout ce qu’il vous faut savoir, c’est que cette série est très inspirée de la série américaine « Nick Carter » dont les traductions, à l’époque, avaient un vif succès dans toute l’Europe. Même format (32... [Lire la suite]
03 mars 2019

Crime à la Jonction

Paul Max est un journaliste et auteur belge né à Alger qui œuvra pour la littérature populaire en livrant divers romans et nouvelles. C’est à partir de 1937 et suite à l’écriture d’une nouvelle parue en Angleterre sous le titre de « A night in Greek Street » sous le pseudonyme de M. A. Hyckx que l’auteur va se consacrer plus largement au genre policier. Effectivement, cette nouvelle deviendra un roman : « Début dans la police » mettant en scène le personnage de Billy Mac Tiddle, un jeune vendeur de... [Lire la suite]
03 mars 2019

Ned Pic, détective

« Ned Pic, détective » est un roman initialement publié en 1933 aux éditions Baudinière et signé de la plume de Jean Petithuguenin. Jean Petithuguenin est un auteur de la littérature populaire de la première moitié du XXe siècle (il est mort en 1939). De son vrai nom J.A. de Saint Valry, il a énormément écrit pour des collections sentimentales, jeunesse, science-fiction, policière et patriotique (dont la fameuse collection « Patrie » aux éditions Rouff). Il faut savoir que « Ned Pic,... [Lire la suite]

03 mars 2019

Le rouge est mis

Fan de littérature populaire policière, de films policiers, et aimant déguster un style moins plat que ce que nous proposent les auteurs actuels, je me demande encore comment j’ai mis autant de temps à découvrir la plume d’Auguste le Breton. Ce n’est pourtant pas faute de connaître l’univers de l’auteur en ayant déjà goûté aux multiples adaptations cinématographiques de ses romans comme « Razzia sur la chnouf » ou « Le clan des Siciliens ». Oui, mais voilà, des rencontres pourtant évidentes sont parfois... [Lire la suite]
03 mars 2019

Cul sec !

« Cul sec ! » est la première enquête du détective Enzo Bartoli écrite par Enzo Bartoli. Mégalomanie rampante ou bien volonté de marcher sur les traces du Maître Frédéric Dard qui utilisa le pseudonyme de San Antonio pour écrire les aventures de San Antonio ? Un peu des deux serais-je tenté de dire. Un peu des deux, car le bonhomme avoue de lui-même s’être beaucoup amusé à écrire ce roman en tentant de faire du « San Antonio ». Mais il n’y a qu’un San Antonio, mort depuis quelques années, et... [Lire la suite]
24 février 2019

Assassinat à l'Aréna

Dans la famille Gignac, il n’y a pas que Dédé, le footballeur au sombrero de l’amer, mexicano-marseillais, avec l’accent qui chante à l’ombre des mariachis. Non, il y a également Benoît qui a le double avantage de préférer jouer de la main que du panard, et avec une plume qui est bien moins lourde qu’un ballon. Son second atout est de n’avoir aucun rapport avec l’homonyme précité qui n’est pas de Nîmes, mais de Martigues et qui semble plutôt être hétéro. Non, Benoît Gignac n’est pas marseillais, pas plus que mexicain, mais... [Lire la suite]
24 février 2019

Le château mystérieux

Continuons notre progression dans la série des aventures de Thérèse Arnaud, la célèbre espionne française née de la plume de l’énigmatique auteur Pierre Yrondy auquel on doit également la série policière « Marius Pégomas ». Les deux séries se rapprochent par le format (fascicule 32 pages double colonne/entre 13 et 15 000 mots), un style d’écriture, de l’humour, de l’action, ainsi qu’un personnage central fort, secondé par des personnages secondaires récurrents dont chacun a une fonction... [Lire la suite]