23 juin 2019

Loubard et Pécuchet

Poursuivons notre découverte (oui, je parle de moi à la troisième personne du pluriel, car je suis encore plus mégalomane qu’Alain Delon... et meilleur acteur) des auteurs français de la mythique collection « Série Noire » des éditions Gallimard, avec l’écrivain Michel Lebrun. Michel Lebrun, de son vrai nom Michel Cade, en plus d’écrivain, fut critique littéraire, scénariste et traducteur. Né en 1930, mort en 1996, il écrivit sous divers pseudonymes (Michel Lecler, Michel Lenoir, Pierre Anduz...), mais... [Lire la suite]

23 juin 2019

5 ombres dans la nuit

« 5 ombres dans la nuit » est un épisode des aventures de Bill Disley, le reporter-détective anglais né de la plume de l’énigmatique J.A. Flanigham... Ceux et celles qui lisent régulièrement mes chroniques des livres que je dévore, ne sont pas sans savoir que je suis absolument fan de la plume de J.A. Flanigham, bien que je ne sache toujours pas qui se cache derrière ce pseudonyme (qui le sait, d’ailleurs ?). Certes, les plus passionnés de littérature populaire vous diront que derrière J.A. Flanigham se cache... [Lire la suite]
16 juin 2019

Une affaire bien menée

« Une affaire bien menée » est l’épisode n° 9 de la réédition numérique des aventures de Jean Tixier, alias « Le petit détective » contées par la plume de l’incontounarble Arnould Galopin. Je précise « de la réédition numérique », car la série, à l’origine, fut publiée sans découpage en 83 fascicules de 16 pages, double colonne en 1934. Si dans cette édition liminaire, la série prenait la forme d’une seule aventure s’étalant sur 1328 pages (rien que ça), elle s’avère, à... [Lire la suite]
16 juin 2019

Le mystère du château de Gala

Poursuivons notre découverte des aventures (plus que des enquêtes) de Marc Jordan, le plus grand détective français, né d’une plume encore inconnue (que d’aucuns accordent à l’écrivain Jules de Gastyne) en 1907 avec le 7e épisode nommé « Le mystère du château de Gala ». Pour resituer la série « Marc Jordan » est la réponse française au succès des traductions de « Nick Carter » débarquée en France quelques mois auparavant. Ce fut la première incursion des Éditions Ferenczi dans le... [Lire la suite]
16 juin 2019

L'hôte de minuit

« L’hôte de minuit » est le 18ème épisode de la série « Thérèse Arnaud, espionne française » née de la plume de l’énigmatique Pierre Yrondy. On ne sait pas grand-chose de l’auteur si ce n’est qu’il fût directeur de théâtre, d’un petit journal, auteur de pièces de théâtre, de quelques romans, mais, surtout, de deux séries fasciculaires entre 1934 et 1936 pour les éditions Baudinière. La première, celle qui nous concerne aujourd’hui, une série d’espionnage de 64 épisodes, l’autre,... [Lire la suite]
16 juin 2019

L'île de la Sorcière

Poursuivons les aventures de Marc Jordan, le célèbre détective, avec ce 9e épisode, « L’île de la Sorcière », qui fait suite directe au précédent, « Les cinq feux de la nuit ». Pour remettre la série dans son contexte, il me faut préciser que celle-ci naquit en 1907, de la plume d’un auteur inconnu, pour surfer sur le succès de la série américaine « Nick Carter », dont les traductions inondaient le pays depuis quelques mois. « Marc Jordan » fut l’occasion pour les éditions... [Lire la suite]

16 juin 2019

Les cinq feux de la nuit

« Les cinq feux de la nuit » est la 8e aventure de Marc Jordan, le célèbre détective français né d’une plume inconnue en 1907 pour concurrencer le succès de la Série Nick Carter, provenant des É.-U. et dont les traductions venaient d’inonder l’Europe par l’intermédiaire des éditions Eichler qui en avaient acheté les droits. Les aventures de Marc Jordan furent publiées par les éditions Ferenczi qui firent là leur première incursion dans le monde de la littérature populaire policière et littérature populaire... [Lire la suite]
16 juin 2019

Je m'appelle Requiem et je t'...

« Quand Don Camillo rencontre San Antonio », voilà une des critiques que vous pourrez lire sur cet ouvrage et sur la série (4 tomes jusqu’à présent) écrite par Sébastien Mousse alias Stanislas Petrosky... Sébastien Mousse, je viens de me rendre compte que je connaissais déjà un peu son univers avant même de découvrir sa plume. Effectivement, c’est en préparant cette chronique (car, oui, je prépare mes chroniques, ne t’en déplaise, déjà, rien qu’en lisant l’ouvrage dont je parle, ce qui n’est pas rien...)... [Lire la suite]
09 juin 2019

Aux limites de l'angoisse

« Aux limites de l’angoisse » est un texte de l’énigmatique J.A. Flanigham publié dans la collection « Police et Mystère » 2e série des Éditions Ferenczi au premier trimestre 1957, sous un format fasciculaire de 64 pages équivalant à un texte d’environ 20 000 mots. Je ne reviendrai pas sur l’auteur dont on ne connaît rien si ce n’est un autre de ses pseudo (nul doute que Flanigham ne soit déjà un pseudo), Raymon Gauthier et qu’il sévit entre 1946 et 1959 dans différentes collections aux... [Lire la suite]
09 juin 2019

Sanglantes énigmes...

Il serait inconvenant de répéter que je suis passionné par la plume de l’énigmatique écrivain J.A. Flanigham, tant je l’ai déjà clamé sur les différentes chroniques des textes que j’ai lus de l’auteur. J.A. Flanigham est un auteur français, cela ne fait aucun doute, mais on ne sait toujours pas qui se cachait réellement derrière ce pseudo qui œuvra entre 1946 et 1959, dans la littérature populaire policière et fasciculaire. Les rares informations émergeant font état d’un certain Raymond Gauthier, tout aussi énigmatique et... [Lire la suite]