13 janvier 2019

Fatale

Jean-Patrick Manchette est un auteur qui divise, la preuve, c’est un auteur qui me divise. C’est tellement plus simple de critiquer un mauvais auteur, pas beaucoup plus difficile de critiquer un bon auteur, mais qu’en est-il de critiquer Jean-Patrick Manchette ? Certains le vénèrent, d’autres le détestent, et moi, moi qui suis toujours le moins clair, moi, je suis victime de dichotomie, puisque je suis divisé. Divisé, car, si vous me parlez de « Que d’os » ou « Morgue pleine », je ne serais pas... [Lire la suite]

13 janvier 2019

Mygale

Ceux et celles qui sont habitués à mes critiques de livres (il y en a-t-il ? ou bien m’escrimais-je à donner des avis dans le vide ?) n’ignorent pas que je n’aime que les romans policiers. Un roman, sans trame policière, pour moi, c’est comme un plat sans sel, un dessert sans sucre, un film sans action, une comédie française sans humour (pléonasme), bref, je ne lis que du policier. Les mêmes (s’ils existent vraiment) savent également que je suis loin d’être fan des intrigues qui mêlent plusieurs histoires censées n’avoir... [Lire la suite]
13 janvier 2019

Le mystère du métro Réaumur

L’inspecteur Paul Barre est un personnage créé, probablement, par Michel Cory. Je dis « probablement », car, si la plupart des 9 titres de la série sont signés par lui, « Le Mystère du métro Réaumur », lui, n’est pas signé. Michel Cory pourrait être un pseudonyme de l’auteur Maurice Coriem, ancien journaliste du Canard Enchaîné. La série est regroupée dans la collection “La Clé de l’Énigme” des éditions Populaires Monégasques en 1945 et 1946. L’inspecteur Barre est un jeune homme de... [Lire la suite]
13 janvier 2019

Le fils prodigue

  Et voilà, je crois que je viens de finir mon tour du monde de Thomas Fiera ! Bien évidemment je ne parle pas d’un tour du Monde avec un grand M qui m’aurait obligé à quitter un fauteuil dans lequel mes fesses se plaisent à s’écorcher à longueur de temps, supportant difficilement le poids de mon Existence (là, il y a une majuscule, car, sans L je ne suis rien) qui tasse mes vertèbres et accélère le processus de vieillissement apparent d’un corps qui n’est pas celui d’une star, encore moins d’une étoile, car, si un... [Lire la suite]
13 janvier 2019

Coupable(s)

Ne connaissant pas l’œuvre de l’auteur Samuel Sutra et devant les critiques dithyrambiques sur son roman noir « Coupable(s) », j’ai fini par me laisser tenter alors que, vraisemblablement, de par le goût des personnages récurrents et des polars décalés et drôles, j’aurais plutôt dû être attiré par sa série des « Tontons ». Mais, qu’à cela ne tienne, revenons-en au roman qui nous occupe aujourd’hui et qui m’a occupé quelques soirées. Je ferai l’impasse sur la biographie de Samuel Sutra, car, la vie des... [Lire la suite]
06 janvier 2019

L'empreinte infaillible

L’inspecteur Barre est un personnage issu de la plume de Michel Cory, pseudonyme derrière lequel se cache probablement Maurice Coriem, ancien journaliste du Canard Enchaîné. Les aventures du policier sont regroupées dans une sous collection éponyme de « La clé de l’énigme » des Éditions Populaires Monégasques, « Les enquêtes de l’Inspecteur Barre » dans la deuxième moitié des années 1940. Le policier est un jeune homme de bonne famille, fortuné, ayant fait de hautes études, mais qui, par goût des... [Lire la suite]

06 janvier 2019

L'assassin ne fume que des Gauloises

  Les personnages gentlemen cambrioleurs ont largement contribué à la littérature populaire du XXe siècle, notamment grâce à Arsène Lupin de Maurice Leblanc, mais également avec Robert Lacelle de Claude Ascain et... Théodore Rouma de Jean D’auffargis. « L’assassin ne fume que des Gauloises » est un titre faisant partie de la collection « Les aventures extraordinaires de Théodore Rouma » publiée à partir de 1945 aux éditions SEBF dont une partie des couvertures est... [Lire la suite]
06 janvier 2019

La dactylo disparue

Francis Bayard est un détective né de la plume de Jean des Marchenelles, un auteur né en 1913, mort en 1995, et qui fut, également, pigiste dans un journal puis auteur de pièces de théâtre. Jean des Marchenelles dirigea la collection « Police-Privée » pour les éditions S.I.L.I.C. entre 1942 et 1944 qui ne comprend que des titres issus de sa production, principalement des fascicules de 32 pages, dont 8 titres sont consacrés au fameux détective Bayard. « La dactylo disparue » semble être le... [Lire la suite]
06 janvier 2019

La tombola des voyous

26e épisode des aventures de San Antonio signé Frédéric Dard. On ne présente plus le commissaire San Antonio, aussi ne vous le présenterais-je pas, pas plus que Bérurier que tout le monde doit connaître, ainsi que Pinaud, les trois format la Sainte Trinité de la série. La tombola des voyous : Quand on prétend être un grand pêcheur, l’as de la ligne toutes catégories, il ne faut pas dévoiler ses secrets... surtout quand ils sont aussi curieux que ceux du valeureux Bérurier. Devinez avec quoi il appâte, le Gros ?... [Lire la suite]
30 décembre 2018

La chambre de lactation

Il est parfois des romans que vous cherchez avant de lire, d’autres que l’on vous conseille, ou qui vous tombe par hasard sous la main et certains que l’on vous impose. Je n’irai pas dire que « La chambre de lactation » de Frédéric Soulier fait partie de cette dernière catégorie, mais ce qui est sûr c’est qu’il ne fait pas partie de la première. Effectivement, de moi-même, je n’aurai pas sauté sur cet ouvrage. En fait, il m’a été fortement conseillé par une personne qui est aussi vitale à mon cœur que l’afflux... [Lire la suite]