15 novembre 2020

Le bouddha vivant

« Le bouddha vivant » est un petit récit d’aventures de H. J. Magog paru en 1952 sous la forme d’un fascicule de 32 pages dans la collection « Mon Roman d’Aventures » des éditions Ferenczi. Probable réédition, puisque l’auteur, Henri-Georges Jeanne est mort en 1947 après plus de 35 ans à alimenter la littérature populaire sous toutes ses formes de ses nombreux récits d’aventures, sentimentaux, policiers, fantastiques que ce soit pour les collections fasciculaires, les romans, les journaux et les... [Lire la suite]
Posté par seppuku à 12:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

15 novembre 2020

Le mystère de « La Cabretto »

Il est parfois des évidences que l’on occulte volontairement ou inconsciemment ou bien que l’on chasse d’un revers de la main quand elles viennent vous titiller l’intellect. Pourquoi ? Que sais-je ? Mais ne vous y trompez pas, ces évidences méprisées reviennent toujours vous frapper à un moment où à un autre en vous faisant passer, au mieux, pour un distrait, au pire, pour un imbécile. Imbécile que je suis ! Mais cela n’a rien d’étonnant, Jules me fait toujours cet effet. Pour Jules Maigret, lors de notre... [Lire la suite]
15 novembre 2020

L'assassinat des étoiles

La littérature populaire est constellée de héros, de personnages récurrents dont on se souvient toujours plus que des enquêtes qui les ont mis en valeur. Tout le monde connaît Sherlock Holmes… restons en France… tout le monde connaît Jules Maigret, San Antonio, Rouletabille, Arsène Lupin, Nestor Burma… mais qui, parmi cette foule immense, connaît ou se souvient parfaitement des aventures de ces personnages ? Ceux qui les ont lues, oui, peut-être, et encore… Par contre, le personnage, telle une statue de... [Lire la suite]
15 novembre 2020

La troisième blessure

Les auteurs que j’aimerais vous présenter sont nombreux, trop ! Dans cette longue liste, je vous en ai déjà présenté quelques-uns au hasard de mes chroniques sur les romans et fascicules populaires du début du siècle dernier dont je me délecte tous les jours. Mais il y en a que je ne pourrais jamais vous faire réellement connaître puisque, moi-même, je ne sais rien ou presque sur l’homme (ou la femme, mais c’est presque toujours l’homme) qui se cache derrière l’auteur. Qu’importe ! me direz-vous, en vous rappelant les... [Lire la suite]
08 novembre 2020

L'eau de jeunesse

Vous devez le savoir, depuis le temps, Marcel Priollet fut un auteur majeur de la littérature populaire fasciculaire durant un demi-siècle à partir de 1910. Il écrivit un nombre incalculable de textes dans les genres romance et sentiment, aventure, policier et fantastique, sous divers pseudonymes (René Valbreuse, R.M. de Nizerolles, Marcelle Renée Noll, Henri de Trémières…). Pour la production policière, celle qui m’intéresse, Marcel Priollet écrivit deux courtes séries au milieu des années 1940 :... [Lire la suite]
08 novembre 2020

L'homme à la sacoche

Petit résumé des épisodes précédents : La collection de fascicules de 32 pages « Les Grands détectives » des éditions Modernes, publiées dans la seconde moitié des années 1930 comprend 95 titres dont la grande majeure partie est signée Marcelle-Renée Noll, un pseudonyme de l’auteur Marcel Priollet qui fut l’un des grands piliers de la littérature populaire fasciculaire grâce à son immense production dans les genres à la mode à l’époque : aventure, sentimental, policier ou science-fiction.... [Lire la suite]

08 novembre 2020

Le crime du Parc de Saint-Cloud

Marcel Priollet est un auteur majeur de la littérature populaire (ceux qui lisent toutes mes chroniques — y a-t-il des gens assez masos pour ça ? — doivent avoir l’impression que je radote à force de répéter peu ou proue les mêmes choses d’une critique à l’autre d’un titre de l’auteur). À partir d’environ 1910 et pendant près d’un demi-siècle, l’auteur, sous différents pseudonymes (René Valbreuse, Marcel-Renée Noll, R.M. de Nizerolles, Henri de Trémières…) abreuva de nombreuses collections fasciculaires... [Lire la suite]
08 novembre 2020

Le gant rouge

« Le gant rouge » est la 23e enquête du grand détective Marc Jordan. « Marc Jordan, exploits surprenants du plus grand détective français » est une série de 62 fascicules de 32 pages, double colonne, contenant des récits indépendants d’environ 18 000 mots. Cette série est née en 1907 pour surfer sur le succès, depuis quelques mois, des importations en Europe et en France des aventures du détective américain Nick Carter qui passionnaient les foules dans son pays depuis près de... [Lire la suite]
08 novembre 2020

Pépita la Rouge à Paris

Un petit résumé des épisodes précédents s’impose. La série « Marc Jordan, exploits surprenants du plus grand détective Français », plus communément appelé « Marc Jordan » (qui n’a aucun rapport avec le chanteur de boys band) fut créée en 1907 pour surfer sur le succès des traductions des aventures de Nick Carter, le détective américain qui ravissaient les lecteurs américains depuis 20 ans et dont les traductions venaient, quelques mois auparavant, d’inonder toute l’Europe par l’intermédiaire des Éditions... [Lire la suite]
05 novembre 2020

Ken Hensley (1945 - 2020)

La musique est une composante importante pour ne pas dire vitale de mon existence. Non pas que je sois musicien moi-même (je me suis essayé à la guitare avec le succès d’un escargot affrontant Ussein Bolt) ni que je sois chanteur (moi, je ne chante pas sous la pluie, c’est la pluie qui me tombe dessus quand je me mets à chanter), mais je suis un grand auditeur de grande musique. La Grande Musique, dans l’inconscient collectif ne peut être que la musique classique. Mais si le classicisme de la musique qui me réjouit l’ouïe est bien... [Lire la suite]