04 mars 2018

Le manoir de la peur

Henry de Golen est un auteur de la littérature populaire dont je vous ai déjà parlé brièvement dans les chroniques sur « L’épouvante » et sur un précédent titre concernant un personnage récurrent de l’auteur : l’inspecteur Poncet. Dans « Jacopo le forçat », le précédent opus, j’étais dubitatif quant au style de l’auteur et le charisme du personnage. Dans « Le manoir de la peur », Henry de Golen revient à un style et un personnage un peu plus classique et, surtout, un policier qui se met enfin à... [Lire la suite]

04 mars 2018

Jacopo le forçat

Henri de Golen est un auteur dont je vous ai déjà parlé pour l’excellent court roman « L’épouvante ». Henri de Golen nous revient, si l’on peut dire, étant donné que le roman date du début du XXe siècle, dans le genre plus classique du roman policier avec un personnage qu’il a utilisé plusieurs fois : l’inspecteur Poncet. L’inspecteur Poncet est un jeune policier de Paris, marié. Jacopo le forçat : Un homme est retrouvé assassiné dans un wagon du train Paris/Vic-sur-Cère. Le vol n’est, semble-t-il,... [Lire la suite]
04 mars 2018

L'assassin habite au 21

Stanislas-André Steeman est un auteur belge auquel Georges Simenon a fait énormément d’ombre et dont j’ai déjà parlé pour la collection littéraire « Le Jury » qu’il développa pour les éditions Beirnaerdt. « L’assassin habite au 21 » était, pour moi, jusque là, un vague souvenir d’un vieux film d’Henri-Georges Clouzot (1942). Dans ce lointain souvenir, le film se déroulait en France ou en Belgique, du moins, dans un pays francophone. Aussi, quelle ne fut pas ma surprise de constater que le roman... [Lire la suite]
25 février 2018

La mort de Marc Bigle

Gustave Gailhard nous livre une ultime aventure de son « gentleman cambrioleur » Marc Bigle. Avec le titre de ce roman, on pourrait se douter du final de l’histoire, mais les précédents titres nous ont appris que le héros a plusieurs vies... et plusieurs morts... La mort de Marc Bigle : Marc Bigle alias le baron Sernine, las de sa vie calme passée, désormais, auprès de sa bien-aimée, a fini par se reconvertir dans les affaires et devenir un banquier « honnête » qui commence à faire du tort à... [Lire la suite]
25 février 2018

L'héritage de Lord Cladstone

Gustave Gailhard nous livre une nouvelle aventure de son « gentleman cambrioleur » Marc Bigle. Si vous avez lu les autres chroniques sur les autres titres de la collection « Marc Bigle » ou de la collection « Serge Vorgan », vous saurez que je n’ai pas grand-chose à dire sur l’auteur puisque l’on ne sait pas vraiment qui se cachait derrière ce pseudonyme. L’héritage de Lord Cladstone : Marc Bigle, voleur mondain, ivre de luxe et d’aventures, mais surtout de jeux, est à... [Lire la suite]
25 février 2018

Le mystère du paquebot

Henry de Golen et l’inspecteur Poncet sont de retour pour ce que j’aurais aimé appeler le meilleur, mais qui, finalement, ne sera qu’un roman très vite oublié. « Le manoir de la peur » m’avait laissé espérer une amélioration dans la style, l’ambiance et surtout dans le charisme du personnage principal, l’inspecteur Poncet. Dans « Jacopo le forçat », le rôle du policier se cantonnait à voyager et à flirter avec un des personnages clés de l’affaire. Loin d’être dans du policier pur jus, de Golen nous proposait... [Lire la suite]
Posté par seppuku à 12:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

18 février 2018

L'armoire sans fond

Marcel Vigier, alias H. de Luray, est un auteur énigmatique, je vous l’ai déjà dit, je ne reviens pas dessus.  Florac et La Glu sont deux personnages récurrents de l’auteur, une sorte d’Auguste et de Clown blanc dans lequel Florac, le chef, joue le rôle de l’Auguste et La GLu, celui du Clown Blanc.  Effectivement, le premier est intelligent, perspicace, sérieux pendant que le second est plus fruste, drôle, physique et bougon. Les deux policiers de la Sûreté sont les héros de plusieurs titres dont « L’armoire... [Lire la suite]
18 février 2018

La pierre qui bouge

Marcel Vigier... Florac... La Glu... encore plus concis pour cette chronique puisque j’ai déjà tout dit sur les précédentes enquêtes de Florac & La Glu. La pierre qui bouge est donc une nouvelle enquête de Florac & La Glu. Bon, nouvelle est une façon de parler puisque celle-ci date de 1935. On y retrouve donc... vous avez trouvé ? Oui, Florac et La Glu. La pierre qui bouge : Florac et La Glu, policiers à la Sûreté de Paris, sont contactés par madame Volrand pour résoudre le mystère de son pavillon de... [Lire la suite]
18 février 2018

L'empreinte fatale

Marcel Vigier... auteur énigmatique... œuvrant dans divers genres... littérature populaire... romans policiers... Bon, je fais concis, autant que les informations en ma possession à propos de cet auteur et du fait que j’ai déjà tout évoqué dans une autre chronique. Donc, concentrons-nous sur les policiers Florac et La Glu, deux personnages récurrents de Marcel Vigier, même si je vous ai déjà parlé d’eux, également. L’empreinte fatale : Les fameux policiers de la Sûreté de Paris, Florac et La Glu, sont conviés,... [Lire la suite]
11 février 2018

Le secret de la statue

Marcel Vigier est un auteur énigmatique (comme souvent dans la littérature populaire de l’époque), dont on ne connaît que quelques pseudonymes (H. de Luray et Jean du Valbenoit). Auteur de romans d’aventures, sentimentaux et policiers, c’est, comme toujours avec moi, à la production policière de l’auteur que je me suis intéressé. Mais, comme j’aime tout particulièrement les personnages récurrents, je me suis intéressé, cette fois-ci, à un duo. Florac et La Glu (alias Jean-Frédéric Pommier) sont deux détectives... [Lire la suite]