14 février 2021

La Confrérie du Scarabée

Lorsque l’on s’intéresse un peu à la littérature fasciculaire policière de la première moitié du XXe siècle, il y a quelques auteurs que l’on toutes les chances de lire à un moment où à un autre, tant leurs productions furent immenses. Parmi ceux-ci, on citera sans se tromper Marcel Priollet, Rodolphe Bringer, Maurice Limat… et un certain Henry Musnik. Henry Musnik, bien que né au Chili en 1895, fut l’un des plus prolifiques auteurs de la littérature populaire française. Sous son nom ou de très... [Lire la suite]

14 février 2021

La valise jaune clair

Ceux et celles qui lisent toutes mes chroniques (il y en a-t-il vraiment ?) doivent connaître par cœur mon laïus sur l’auteur Henry Musnik, presque autant que celui sur Marcel Priollet. Mais je me dois de penser aux personnes qui lisent mes mots au compte-gouttes (ce qui n’est pas très sérieux, ni très pratique) et qui m’obligent, à chaque fois, à me répéter en tentant, malgré tout de me renouveler pour présenter un si grand auteur de littérature populaire. Par « grand auteur de littérature populaire »,... [Lire la suite]
14 février 2021

Le messager du diamantaire

Est-il encore besoin de préciser qu’Henry Musnik fut un écrivain de littérature populaire prolifique et qu’il abreuva un nombre considérable de collections fasciculaires chez divers éditeurs, dans les genres aventures, romance et, surtout policier. Car, Henry Musnik, bien que né au Chili en 1895, fut un auteur majeur de cette paralittérature. Sa production est difficilement quantifiable puisque signée par de nombreux pseudonymes dont Claude Ascain, Pierre Olasso, Alain Martial, Pierre Dennys,... [Lire la suite]
07 février 2021

Choc sans merci

Toujours dans ma quête de découverte, même tardive, d’auteurs de romans policiers de langue française, j’ai, dernièrement, fait la connaissance avec Serge Arcouët, plus connu sous le pseudonyme de Serge Laforest. Cet auteur, né en 1916 et mort en 1983, a la particularité d’avoir écrit sous un pseudonyme commun utilisé également par Léo Malet : John-Silver Lee. Son autre particularité principale est d’avoir destiné la grande partie de sa production aux éditions Fleuve Noir, tant pour sa collection... [Lire la suite]
07 février 2021

Pauvres petites crevettes

Geneviève Manceron (1906 - 1994) est un auteur que j’ai récemment découvert… Je dois avouer qu’en tant que passionné de littérature populaire policière et, notamment, fasciculaire, les titres que je dévore sont rarement signés par des femmes (ou alors des femmes cachées derrière des pseudos d’homme sans qu’on le sache). Non pas qu’il n’y en ait pas et, d’ailleurs, voilà longtemps que je me promets de découvrir la plume de Juliette Lermina-Flandre, la fille du grand écrivain Jules Lermina (à qui l’on doit, notamment,... [Lire la suite]
07 février 2021

Les brebis tondues

Allez savoir pourquoi, dans mon monde littéraire, l’auteur de récits policiers est forcément un homme ! N’y voyez pas là de la misogynie, ou alors, inconsciente (mais je suis conscient de mon inconscience), mais c’est un fait que je ne pourrais nier. Bien sûr, je pourrais arguer que les auteurs de littérature populaire policière fasciculaire sont principalement des hommes et que, de fait, plus par obligation que par choix, mes choix de lecture sont donc dirigés vers les plumes mâles. Effectivement, si une belle part des... [Lire la suite]

07 février 2021

Feux de mort

Après avoir découvert l’auteur Serge Arcouët, sous le pseudonyme de Serge Laforest, à travers un roman policier humoristique, je désirais le découvrir sous un genre plus sérieux. Mais revenons d’abord à l’auteur. Né en 1916 et mort en 1983, Serge Arcouët écrivit sous plusieurs pseudonymes, dont un commun avec Léo Malet, mais c’est avant tout et surtout sous le nom de Serge Laforest qu’il est le plus connu, notamment grâce à ses romans policiers et espionnages publiés aux Éditions Fleuve Noir (115 romans... [Lire la suite]
07 février 2021

Le capitaine fantôme

  « Oh ! combien de marins, combien de capitaines, qui sont partis joyeux pour des courses lointaines, dans ce morne horizon se sont évanouis ! » (Oceano Nox, Victor Hugo). Un peu de poésie ne faisant jamais de mal, j’avais envie de débuter cette chronique par ces vers du grand Victor Hugo (qui mesurait 1m78). Car il est question de capitaine et de marins dans « Le capitaine fantôme » un fascicule signé Marcelle-Renée Noll et paru dans les années 1936-1938 dans la collection... [Lire la suite]
31 janvier 2021

Un cri au micro

  La littérature, c’est comme les gens (d’ailleurs, les auteurs sont des gens, surtout Cocteau, d’Ormesson, de la Fontaine et j’en passe). Ainsi, ton milieu ne détermine pas tes qualités, mais si tu prends le temps de prendre soin de toi, tu présenteras toujours mieux que dans le cas inverse. Bon, c’est nul comme analogie, mais je veux dire que ce n’est pas parce que la littérature est populaire qu’elle est moins bien qu’une autre. Juste, quand tu dois faire avec des contraintes de temps (écrire vite, être vite publié) et de... [Lire la suite]
31 janvier 2021

Malemort

J’ai beau y mettre beaucoup de bonnes volontés, avoir, pour cela, réduit l’éventail de mes choix de lecture, je sais depuis bien longtemps que jamais je n’aurai le temps de découvrir tous les auteurs de langue française de récits policiers. Pourtant, malgré cela, il m’arrive parfois de me demander comment j’ai fait pour ne pas connaître encore tel ou tel auteur. De par la qualité de sa plume ou, au moins, par l’immensité de sa production. C’est une nouvelle fois le cas avec l’auteur du jour : Serge Laforest. ... [Lire la suite]