11 octobre 2020

L'Arcane sans nom

« L’Arcane sans nom » est typiquement le genre de roman qui avait tout, ou presque, pour me déplaire. Déjà, l’auteur : Pierre Bordage. Non que ce soit un mauvais auteur (je ne le connaissais pas), mais c’est un auteur réputé pour ses romans de science-fiction un genre dont je ne suis pas du tout friand. Ensuite, les personnages : le héros, Sahil, un réfugié afghan, auquel il aurait pu être difficile de s’attacher puisqu’ayant du sang sur les mains quand il était dans l’armée afghane. Les personnages... [Lire la suite]

11 octobre 2020

Cause toujours...

Bon, je vais en revenir au parallèle que je fais souvent entre une rencontre avec un livre, un auteur, des personnages et celle que l’on pourrait faire d’une personne en chair et en os. Cette rencontre, selon moi, se déroule souvent avec des sentiments similaires. Parfois, un livre nous séduit dès les premiers mots comme on pourrait ressentir un coup de foudre amical ou amoureux envers une personne dès les premiers instants. D’autre fois, la séduction s’impose lentement, au fur et à mesure des pages ou des conversations... Il n’est... [Lire la suite]
11 octobre 2020

Le suspendu de Conakry

 Il est parfois des rencontres qui ne sont dues qu’au hasard. C’est une nouvelle fois le cas avec Aurel Timescu, le consul de France né de la plume de Jean-Christophe Rufin. C’est en survolant les nouvelles critiques littéraires déposées sur un site regroupant des passionnés de lecture que je tombais, presque par hasard, sur une critique dithyrambique sur « Le suspendu de Conakry », le premier tome d’une série policière mettant en scène l’étrange personnage qu’est Aurel Timescu, un roumain ayant... [Lire la suite]
11 octobre 2020

Luj Inferman' et La Cloducque

« Luj Inferman' et La Cloducque » est la preuve indiscutable que l’auteur Pierre Siniac écrivait sous l’emprise de l’alcool... de la marijuana... de l’extasy... des amphétamines... de la cocaïne... des champignons hallucinogènes... de tous les psychotropes possibles et imaginables. Ou alors, « Luj Inferman' et La Cloducque » serait la preuve que Pierre Siniac était totalement barré, ce qui semble être le cas, bien que cela n’empêche pas la prise de certaines substances en sus. En 1971, Pierre Siniac,... [Lire la suite]
11 octobre 2020

Trop de détectives

Et je poursuis ma découverte d’auteurs de récits policiers de langue française avec, aujourd’hui, Jacques Sadoul, un spécialiste de la littérature de genre. Né en 1934, décédé en 2013, il fut directeur de collections et auteur d’anthologies et d’essais sur la littérature de science-fiction et policière ainsi que de romans dans les mêmes genres. Pour le roman policier, s’il a été récompensé pour « Trois morts au soleil », c’est avant tout à sa série « Carol Evans » que je me suis intéressé. Une fois... [Lire la suite]
08 octobre 2020

Le timbre à 1 euro, vous y croyez ?

« Le timbre à 1 euro, vous y croyez ? » Fut un temps pas si lointain, j’aurais ri à cette question. Aujourd’hui, la même interrogation me ferait presque pleurer. Car, oui, le timbre à 1 euro est envisageable. Pire, on y est quasiment. Désormais, depuis le mois de mars de cette année (2020), le simple timbre coûte 0,97 euro. C’est dire que dès l’année prochaine, ce même timbre dépassera allégrement ce seuil de 1 euro que l’on n’aurait jamais cru le voir franchir il n’y a pas si longtemps. Il... [Lire la suite]
Posté par seppuku à 18:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

04 octobre 2020

Le troisième larron

Chaque génération de lecteurs a sa collection de romans policiers cultes ! Même si certaines s’étalent sur plusieurs générations. Dans les années 1920-1930 : « Le Roman Policier » des éditions Ferenczi. Depuis les années 1930 (1927 pour être précis) : Le Masque par la Librairie des Champs-Élysées. Depuis 1945 à nos jours : La Série Noire chez Gallimard. Depuis les années 1950 à 1980 (1949 à 1987), la collection « Spéciale Police » chez Fleuve Noir. Et tant d’autres. ... [Lire la suite]
04 octobre 2020

La nef des dingues

« La nef des dingues » est un roman de Jean Amila, alias Jean Meckert, alias « Excellent auteur à suivre » (même s’il y a peu de chances qu’il sorte prochainement un nouveau roman du fait d’être mort il y a bien trop longtemps : 1995). Jean Amila est un auteur que l’on ne devrait plus avoir à présenter, aussi, si vous ne le connaissez pas, je vous invite à surfer sur Internet pour en savoir plus. Sachez tout de même que l’auteur, né en 1910, commença à écrire au cours des années 1930,... [Lire la suite]
04 octobre 2020

La vie est dégueulasse

Jusqu’à présent, je disais que j’aimais beaucoup Léo Malet parce que j’aimais beaucoup les aventures de Nestor Burma. Je pourrais dire la même chose de Georges Simenon ou, il y a quelque temps encore, de Frédéric Dard. Mais pour Frédéric Dard, j’ai testé d’autres romans que ceux mettant en scène son personnage emblématique qu’est San Antonio. Par contre, pour Léo Malet et Georges Simenon, je ne m’étais jamais promené dans d’autres mondes que ceux de Nestor Burma ou du Commissaire Maigret. ... [Lire la suite]
04 octobre 2020

Les ogres

Je continue ma découverte des auteurs francophones de récits policiers et il faut dire que j’ai été bien surpris de constater que je n’avais encore jamais lu de romans de Michel Lebrun écrivain pourtant surnommé « Le Pape du Polar » pour son érudition en la matière. Michel Lebrun (1930 - 1996) : auteur, traducteur, scénariste, l’homme s’est fait avant tout un nom grâce à ses ouvrages consacrés au genre policier. Pourtant, il laisse derrière lui une œuvre imposante entre ses romans abordant tous les... [Lire la suite]