31 janvier 2021

Malemort

J’ai beau y mettre beaucoup de bonnes volontés, avoir, pour cela, réduit l’éventail de mes choix de lecture, je sais depuis bien longtemps que jamais je n’aurai le temps de découvrir tous les auteurs de langue française de récits policiers. Pourtant, malgré cela, il m’arrive parfois de me demander comment j’ai fait pour ne pas connaître encore tel ou tel auteur. De par la qualité de sa plume ou, au moins, par l’immensité de sa production. C’est une nouvelle fois le cas avec l’auteur du jour : Serge Laforest. ... [Lire la suite]

31 janvier 2021

La maison de la falaise

« La maison de la falaise » est, à l’origine, un fascicule de 32 pages issu de la collection « Les Grands Détectives » des Éditions Modernes vers 1936-1937. Il est signé Marcelle Renée Noll, un pseudonyme de Marcel Priollet, grand pourvoyeur de la littérature populaire fasciculaire entre 1910 et le milieu des années 1950. L’auteur exerça dans différents genres : aventures, anticipation, jeunesse, mais c’est avant tout dans les fascicules dramatico sentimentaux et policiers qu’il employa sa... [Lire la suite]
31 janvier 2021

Le double crime de l'homme mort

Marcel Priollet est un auteur majeur de la littérature populaire fasciculaire. Entre 1909 et le milieu des années 1950, l’auteur abreuva de nombreuses collections sentimentales, aventures, anticipation et policières grâce à son immense production signée de son nom et divers pseudonymes (René Valbreuse, Henri de Trémières, R. M. de Nizerolles, Marcel-Renée Noll…). Dans le genre policier, Marcel Priollet développa deux séries pour les éditions Tallandier dans le milieu des années 40 (« Old... [Lire la suite]
24 janvier 2021

Cinq hommes tatoués

Marcel Priollet est un auteur de littérature populaire fasciculaire qui fut en activité depuis la fin de la première décennie du XXe siècle jusqu’au milieu des années 1950. S’il œuvra dans différents genres, c’est avant tout dans les récits dramatico-sentimentaux et ceux, policier, qu’il s’affaira tout particulièrement. Sa production fut immense et s’il existe un grand nombre de séries sentimentales signées de sa plume sous divers pseudonymes (René Valbreuse, Henri de Trémières, R.M. de Nizerolles,... [Lire la suite]
24 janvier 2021

Le doigt coupé

Marcel Priollet, auteur majeur de la littérature populaire fasciculaire, fut actif entre 1909 et le milieu des années 1950. Immense production. Genres préférés : drame et sentiments, aventures, anticipation et policier. L’auteur a œuvré sous divers pseudonymes (Marcelle-Renée Noll, R.M. de Nizerolles, Henri de Trémières, René Valbreuse…) pour différents éditeurs. Si ses séries dramatiques sont nombreuses, celles policières le sont beaucoup moins. En série avérée on n’en compte guère que deux, au... [Lire la suite]
24 janvier 2021

Einstein et Sherlock Holmes

Je poursuis mon voyage dans le monde des pastiches holmésien en privilégiant ceux de langue française (mais pas que). Après du très mauvais, du moyen, du pas trop mal, je me suis penché vers un auteur dont, jadis, j’avais déjà lu un pastiche : « Marx et Sherlock Holmes », j’ai nommé Alexis Lecaye. Alexis Lecaye, même ceux qui n’ont jamais lu un de ses romans le connaissent. Si ce n’est à travers les scénarios qu’il écrivit pour la série Julie Lescaut, peut-être pour les adaptations de ses romans... [Lire la suite]

24 janvier 2021

Deux coups de feu dans la nuit

Et voilà ! Cela fait plus d’une cinquantaine d’articles que j’écris sur les textes de Marcel Priollet et je vous soupçonne de ne toujours pas savoir qui est cet auteur de littérature populaire. Alors, comme à chaque fois, je vais tenter de vous le présenter succinctement. Marcel Priollet est un écrivain dont la période de production s’étant environ depuis 1910 jusqu’au milieu des années 1950. Il écrivit énormément pour la littérature fasciculaire, que ce soit à travers des récits d’aventures, d’aventures... [Lire la suite]
24 janvier 2021

L'auto 67.A

« L’auto 67.A » est un récit publié à l’origine sous la forme d’un fascicule de 32 pages dans la 2e série de la collection « Le Roman Policier » des Éditions Ferenczi en 1926. Sur l’auteur, Louis Sollard, je ne vous dirai pas grand-chose pour la bonne et simple raison que je ne sais rien sur lui si ce n’est qu’il écrit au moins 4 récits policiers pour les deux séries de cette mythique collection illustrée par Gil Baer. L’AUTO 67.A Le milliardaire Jérémie R. Wood,... [Lire la suite]
17 janvier 2021

Le poison mystérieux

René Schwaeblé (1873-1938) est un auteur de littérature populaire assez méconnu aujourd’hui, mais qui, à son époque, défraya les chroniques des faits-divers à cause de ses démêlés avec une jeune femme dont il s’était épris et qui l’accusait d’avoir mené une campagne de diffamation à son encontre, de l’avoir frappée, raison pour laquelle elle lui avait tiré deux balles dans le dos... La dame l’accusa même d’avoir empoisonné son ex-femme (mais je ne retrouve pas la trace dans les journaux). C’était vers la fin des... [Lire la suite]
17 janvier 2021

Les trois bougies vertes

« Les trois bougies vertes » est un texte de Marcel Priollet, un auteur majeur de la littérature populaire fasciculaire qui, entre 1910 et la moitié des années 1950 alimenta de nombreuses collections chez divers éditeurs sous plusieurs pseudonymes (René Valbreuse, Henri de Trémières, R. M. de Nizerolles, Marcelle-Renée Noll…). Auteur œuvrant plutôt dans les récits dramatico-sentimentaux, d’aventures et d’anticipation, c’est avant tout pour sa production policière que je le mets sans cesse en... [Lire la suite]