19 mai 2019

Le voleur du radjah

Dans tous les arts, les pourvoyeurs peuvent être classés dans différentes strates. Depuis les génies, jusqu’aux obscurs tâcherons en passant par les talentueux, les bons faiseurs, les honnêtes créateurs... Henry Musnik, sous quelque pseudo qu’il puisse s’être caché, est à ranger, au mieux, dans les bons faiseurs. De ceux qu’au cinéma on nommerait un réalisateur honnête, mais sans génie. Henry Musnik, auteur de langue française né au Chili en 1895 fût pourtant l’un des principaux piliers de la littérature populaire dans... [Lire la suite]

19 mai 2019

Le mort vivant

« Le mort vivant » est le 16e épisode de la série « Thérèse Arnaud, espionne Française » développée par l’énigmatique Pierre Yrondy, à partir de 1934, aux éditions Baudinière. La série a été façonnée en fascicules 32 pages, double-colonne, pour des textes tournant aux environs de 13 000 mots. Pierre Yrondy, bien qu’auteur de deux séries, « Thérèse Arnaud » et « Marius Pégomas », le détective marseillais, et de quelques romans et pièces de théâtre, est... [Lire la suite]
19 mai 2019

Qui a volé ?

« Qui a volé ? » est un épisode mettant en scène le gentleman-cambrioleur Robert Lacelles, créé par Claude Ascain, alias Henry Musnik, un des principaux piliers de la littérature populaire policière des années 1930 à la fin des années 1950. Henry Musnik, bien que né au Chili en 1895, fut un grand pourvoyeur, de par sa production, de la littérature populaire française. Sous de très nombreux pseudonymes (Pierre Olasso, Jean Daye, Alain Martial, Gérard Dixe,... [Lire la suite]
19 mai 2019

Une Américaine a disparu

Continuons donc la lecture des aventures de Robert Lacelles, le gentleman-cambrioleur né de la plume de Claude Ascain. Cette découverte est, certes, faite dans le désordre, mais mettez cela sur le compte des frasques d’un éditeur qui réédite dans n’importe quel ordre, omettant certains titres et la difficulté, parfois, à chiner les ouvrages. « Robert Lacelles » est une série policière de fascicules de 32 pages (un peu plus de 8500 mots par épisode) initialement édités à partir de 1939 au sein... [Lire la suite]
12 mai 2019

Tu vas trinquer San-Antonio

30ème opus de San-Antonio, ça en fait déjà d'éclusés, mais y'en a encore bien plus à dévorer. « Tu vas trinquer San-Antonio » est la suite directe de l'épisode précédent, « Du poulet au menu ». On avait laissé le terrible trio, San-Antonio, Pinaud, Bérurier, sur le pont du paquebot les amenant aux USA, alors qu'ils étaient parvenus à retrouver des documents secrets volés et à se débarrasser de l'espionne qui les transportait. On les retrouve donc sur le pont, dans la rade de New-York. Tu vas trinquer San-Antonio : Deux ivrognes... [Lire la suite]
12 mai 2019

Darling Dollar

Et une découverte de plus, une ! Raf Vallet, sous ce pseudonyme qui ne paie pas de mine, se cache le journaliste et romancier Jean Laborde. Encore une fois, je parle de découverte alors que, sans le savoir, je connaissais déjà un peu l’œuvre de l’auteur à travers les adaptations cinématographiques de ses œuvres. Effectivement, « Le Pacha » avec Jean Gabin, est tiré de « Pouce ! » signé Jean Delion (un pseudonyme de l’auteur). « Mort d’un pourri » avec Alain Delon, est... [Lire la suite]

12 mai 2019

Les brouillards de la Butte

Patrick Pécherot est un auteur et journaliste très proche des milieux syndicaux, né en 1953. Ces rares informations (comme toujours, je m’intéresse à l’œuvre d’un auteur et non à sa vie sauf si la seconde peut permettre d’expliquer la première) afin de mieux cerner le récit en question. Car son roman « Les brouillards de la Butte », premier Tome de « La trilogie Parisienne », s’ancre historiquement dans l’immédiat après première guerre mondiale et plus précisément sur l’affaire des séquestres et reventes... [Lire la suite]
12 mai 2019

L’œil de la caméra

Marcel Priollet, auteur majeur de la littérature populaire, est un écrivain que vous ne pouvez plus, désormais, ignorer, tant je vous en parle régulièrement. Si l’homme a alimenté de sa plume prolifique, les collections de romans sentimentaux et d’aventures, il n’en a pas oublié, les collections policières qu’il abreuva de nombreux textes signé de ses différents pseudonymes (Henry de Trémières, R.M. de Nizerolles, M.R. Noll, René Valbreuse...) ou de son nom. Parmi cette grande production, il est à noter deux séries... [Lire la suite]
12 mai 2019

Le noyé du Cours Mirabeau

« Les enquêtes du Professeur » est une série de 15 titres initialement publiés en 1946 dans la collection « L’Indice » des Éditions Populaires Monégasques. Si certains épisodes ne sont pas signés, certains le sont du pseudonyme de René Byzance, un probable alias de l’énigmatique écrivain Jean Buzancais. D’après l’homogénéité de style de la série, on peut vraisemblablement penser que tous les titres ont été écrits par le même auteur. La série fut publiée sous le format fascicule 16 pages,... [Lire la suite]
12 mai 2019

La bague au doigt

Il est inutile, je pense, de revenir sur la personnalité de Marcel Priollet, auteur majeur de la littérature populaire fasciculaire dont je vous ai déjà parlé à de multiples reprises pour ses nombreux ouvrages que j’ai dévorés. Je n’ai cessé de vous clamer tout le bien que je pensais de l’auteur pour ses deux séries policières « Old Jeep et Marcassin » et « Monseigneur et son clebs », et pour ses autres courts romans publiés sous divers pseudonymes (R.M. de Nizerolles, Marcel-René Noll, René... [Lire la suite]