19 juin 2022

De nos jours, les routes ne sont pas sûres

  En tant que lecteur, je suis attiré par les séries policières comme les guêpes par le miel ou les pique-assiette par les repas de mariage. Aussi, quand je tombe par hasard sur le premier épisode d’une série policière écrite par un auteur de langue française (je fuis les traductions, ne me demandez pas pourquoi), je peux rarement résister même si je n’ai entendu parler ni de l’auteur, ni du roman, ni du personnage principal. Ainsi, « De nos jours, les routes ne sont pas sûres » est la première enquête de... [Lire la suite]

19 juin 2022

Casaque orange, toque blanche

Marcel Priollet… Oui, je sais, je vais me répéter, mais comme tout le monde ne lit pas toutes mes chroniques, certains d’entre vous ignorent encore peut-être qui est Marcel Priollet. Donc, Marcel Priollet (1884-1960) fut un des principaux piliers de la littérature populaire française et plus particulièrement celle fasciculaire (comme Henry Musnik, Paul Dargens, Albert Bonneau, Rodolphe Bringer, Max-André Dazergues, Marcel Allain et quelques autres). Sa production fut immense et... [Lire la suite]
12 juin 2022

Un crime la nuit

Résumé des épisodes précédents : Marcel Priollet est un des principaux piliers de la littérature populaire de la grosse première moitié du siècle dernier. De par son immense production, il alimenta de nombreuses collections fasciculaires, tant de textes policiers que d’autres sentimentaux ou dramatiques et même d’aventures et d’anticipation. Mais c’est avant tout pour ses premiers autour de divers enquêteurs et ses seconds, mettant en scène de jeunes femmes amoureuses ou brisées par la vie et les hommes, qu’il se fit... [Lire la suite]
12 juin 2022

Une infirmière est morte

Je poursuis petit à petit ma découverte des textes de Marcel Priollet publiés dans la collection « Les Grands Détectives » des Éditions Modernes à la fin des années 1930. Cette collection de près d’une centaine de fascicules de 24 à 32 pages est portée à bout de bras par l’auteur qui, sous le pseudonyme de Marcelle-Renée Noll, signe la quasi-intégralité des titres. Bien que les récits soient courts (environ 8 000 mots), en écrire autant en si peu de temps nécessite, de la part de Priollet,... [Lire la suite]
12 juin 2022

L'esprit a parlé

« L’esprit a parlé » est un fascicule paru initialement vers la fin des années 1930 dans la collection « Les Grands Détectives » des Éditions Modernes. Il est signé Marcelle-Renée Noll, un pseudonyme du prolifique Marcel Priollet, auteur spécialiste de la littérature policière ainsi que de la littérature sentimentale, du genre dans lesquels il œuvra beaucoup sans oublier d’autres comme le récit d’aventures, le récit fantastique… Marcel Priollet était connu des lectrices de son époque pour... [Lire la suite]
05 juin 2022

L'escroc des morts

« L’escroc des morts » est un titre paru vers la fin des années 1930 dans la collection fasciculaire « Les Grands Détectives » des Éditions Modernes. Il est signé Marcelle-Renée Noll, un pseudonyme du prolifique Marcel Priollet, spécialiste de la littérature fasciculaire tant policière que sentimentale (il eut beaucoup de succès avec ses séries mettant en scène de jeunes héroïnes brisées par la vie ou par les hommes). Dans le genre policier, on notera les deux séries qu’il écrit pour les éditions... [Lire la suite]
Posté par seppuku à 12:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

05 juin 2022

Un chat à la mer

« Un chat à la mer » est un titre qui m’a attiré. D’abord, pour le titre lui-même (rassurez-vous, il ne m’est jamais venu à l’idée de jeter des chats à la mer) et ensuite parce qu’il a été publié en 1969 dans la mythique « Série Noire » de Gallimard. De l’auteur, Jean Sébastien, je ne vous dirais rien, je n’ai trouvé aucune information sur lui. Un pseudonyme, sans aucun doute, mais de qui ? Un chat à la mer : On peut se croire mauvais tireur et recevoir les félicitations de la police pour un... [Lire la suite]
05 juin 2022

La mystérieuse cachette

  Et voilà ! j’approche lentement mais sûrement de la fin d’une autre série de Henry Musnik, signé de l’un de ses pseudonymes, Claude Ascain : « Jack Desly » avec la 24e aventure sur 25 du gentleman cambrioleur : « La mystérieuse cachette ». Pour rappel, Henry Musnik (1895-1957), né au Chili fut journaliste sportif en France, mais, surtout, l’un des principaux piliers de la littérature fasciculaire entre 1930 et son décès. En moins de 30 ans, il écrivit un... [Lire la suite]
29 mai 2022

La dernière aventure de Jack Desly

  Et voilà, même les meilleures choses ont une fin, et ce ne sont pas les aventures de Jack Desly, gentleman-cambrioleur, qui dérogeront à cette règle. Jack Desly est un personnage né de la plume de Henry Musnik (1895-1957) un des principaux pourvoyeurs en son temps de récits fasciculaires de la littérature populaire française. Sous de nombreux pseudonymes (Pierre Olasso, Jean Daye, Gérard Dixe, Alain Martial, Pierre Dennys…) il signa un nombre incroyable de récits fasciculaires,... [Lire la suite]
29 mai 2022

La mort frappe les trois coups

À notre époque, dans la littérature policière, les intrigues s’ancrent dans les grandes villes et, plus généralement, dans la capitale, voire aux É.-U. (car cela fait toujours mieux de singer les Américains). Par opposition, des auteurs et des éditeurs ont développé le sous-genre de « polar terroir » afin de capitaliser sur l’esprit régionaliste d’une partie des lecteurs. Ainsi, voit-on naître des collections destinées à promouvoir, à travers des récits policiers, certaines régions. Mais, la plupart du temps, ces livres... [Lire la suite]