05 septembre 2021

Le vieillard aux timbres

Je poursuis ma découverte des aventures de A. B. C. Mine, un quinquagénaire rentier adorant les énigmes et les mystères, personnage né de la plume de Maurice Lambert, alias Géo Duvic, un auteur de littérature populaire qui œuvra dans les années 1940 à 1960. L’auteur, bien que l’on sache qu’il était également journaliste spécialisé dans la pêche (ce qui le rapproche d’Henry Musnik), demeure de nos jours bien énigmatique. Sa production fut principalement dirigée vers la littérature fasciculaire policière. Je l’ai... [Lire la suite]

05 septembre 2021

L'homme immobile

Je poursuis avec un plaisir sans cesse renouvelé ma découverte de la plume et des personnages de Maurice Lambert. Maurice Lambert, de son vrai nom Georges Duvis (1900 - 1968) est un auteur de littérature populaire dont on sait peu de chose si ce n’est qu’il fut également chansonnier, qu’il écrivit des articles liés à la pêche et qu’il privilégia, dans ses récits, le genre policier. J’ai déjà évoqué l’auteur pour deux de ses personnages récurrents, le commissaire Mazère et l’inspecteur Machard. Je découvre aujourd’hui un... [Lire la suite]
01 août 2021

La maison des suicidés

Marcel Priollet, je vous en ai tant parlé que vous ne pouvez ignorer que cet homme fut un auteur de littérature populaire fasciculaire qui œuvra entre 1910 et 1960 et dont l’immense production s’étale dans des genres aussi variés que les récits d’aventures, jeunesse, fantastiques, dramatico-sentimentaux ou policiers. Sous son nom ou sous divers pseudonymes (René Valbreuse, Henry de Trémière, R. M. de Nizerolle, Marcelle-Renée Noll), il alimenta de nombreuses séries fasciculaires contant les malheurs de jeunes... [Lire la suite]
18 avril 2021

L'affaire Marville

Tout comme « Dallas », le monde de la littérature fasciculaire est un univers impitoyable. Tout d’abord, les auteurs étaient soumis à des cadences infernales, les obligeant à écrire, écrire encore, écrire toujours, toujours plus, toujours plus vite, sans réellement prendre le temps de se relire… Parce qu’ensuite, le travail éditorial était soumis aux mêmes exigences pour alimenter la soif de lecture du peuple, et ce au moindre coût. Enfin, et surtout, car le format fasciculaire, tout comme la nature, ne laisse aucune... [Lire la suite]
14 mars 2021

Le diamantaire anversois

Marcel Priollet… auteur de littérature populaire fasciculaire… immense production… genres abordés : policier, drame et sentiment, aventures et anticipation… période d’activité 1909 - 1960… pseudonymes, entre autres, R. M. de Nizerolles, Henry de Trémières, René Valbreuse et Marcelle-Renée Noll… Je fais court, car j’en ai déjà énormément parlé vu le nombre de titres de l’auteur que j’ai lus et chroniqués. Il est à noter que Marcel Priollet, sous quelque pseudo que ce soit, dans le genre policier, a... [Lire la suite]
02 juin 2019

Le mort sonne à 21 heures

« Le mort sonne à 21 heures » est un épisode de la série « Bill Disley, reporter-détective » signé par l’énigmatique J.A. Flanigham, un auteur de la littérature populaire policière fasciculaire qui sévit entre 1946 et 1959. On ne sait toujours rien sur cet écrivain si ce n’est qu’il avait probablement pour autre pseudonyme Raymond Gauthier et qu’il était doué d’une belle plume, d’une rare maîtrise du format court aidé en cela par une exceptionnelle aisance dans l’utilisation des incises et... [Lire la suite]

22 juillet 2018

Un appel dans les ténèbres

René Trotet de Bargis est un auteur assez mystérieux de la littérature populaire, comme beaucoup d’auteurs, me direz-vous, dont on connaît quelques pseudonymes (Roland de Novesne, René de Bargis, Guy de Bargis) et qui œuvra dans les différents genres littéraires à la mode à l’époque (policier, sentimental, aventure, fantastique...). OXYMORON Éditions s’est déjà intéressé à l’auteur en rééditant, dans la collection « Les Cadennes » le titre « Le silence fatal ». « Le silence fatal » mettait en scène... [Lire la suite]
29 avril 2018

Lettre à mes tueurs

René Frégni est un auteur de 70 ans qui a eu une vie bien remplie. Marseillais de naissance, il passe toute sa jeunesse dans un quartier populaire de Marseille. Il quitte l’école et part voyager à travers le monde et revient trop tard pour effectuer son service militaire. Considéré déserteur, il passera 6 mois dans une prison militaire. Plus tard, il quittera son poste d’infirmier en hôpital psychiatrique pour écrire des romans. Depuis, il anime régulièrement des ateliers d’écriture en prison. Cette courte... [Lire la suite]
08 mai 2015

Jean-Bernard POUY

  ATTENTION !!! Jean-Bernard POUY est un de mes rares auteurs cultes encore vivants. Non pas que je n'aime que les auteurs d'un autres temps, mais les auteurs appartenant à la vague du « néopolar » ont la fâcheuse tendance à mourir jeunes. (J.P. Manchette — 52 ans/A.D.G. — 56 ans/Thierry Jonquet — 55 ans...) Jean-Bernard Pouy est né le 2 janvier 1946 à paris. Ancien prof de dessin, il vient un peu par hasard à l'écriture avec « Spinoza encule Hegel » en 1983. Il se rend compte qu'il écrit... [Lire la suite]
06 juillet 2014

Quatre Corses majeurs

Cela faisait quelque temps que j'avais quitté mon ami Gabriel Lecouvreur alias Le Poulpe. J'avais hâte de le retrouver, chose faite avec un « Le Poulpe » assez récent (2013) de Philippe Franchini. Quatre Corses majeurs : Le Poulpe s’envole pour Ajaccio à la suite de la mort étrange d’un écrivain : Orso Pietrini, retrouvé non loin des îles Sanguinaires, une balle en plein front. La police a conclu au suicide, mais elle est bien la seule à y croire !Gabriel, alias professeur Quilichini, va croiser bon nombre de... [Lire la suite]