03 juillet 2022

Le parfum qui endort

« Le parfum qui endort » est, à l’origine, le titre d’un fascicule de 24 pages paru dans la seconde moitié des années 1930 dans la collection « Les Grands Détectives » des Éditions Modernes. Il est signé, comme près de 90 % des presque 100 titres de cette collection, par Marcelle-Renée Noll, un pseudonyme du prolifique auteur Marcel Priollet (1884-1960). Marcel Priollet, les passionnés de littérature populaire le connaissent forcément pour son immense production principalement... [Lire la suite]

12 juin 2022

Une infirmière est morte

Je poursuis petit à petit ma découverte des textes de Marcel Priollet publiés dans la collection « Les Grands Détectives » des Éditions Modernes à la fin des années 1930. Cette collection de près d’une centaine de fascicules de 24 à 32 pages est portée à bout de bras par l’auteur qui, sous le pseudonyme de Marcelle-Renée Noll, signe la quasi-intégralité des titres. Bien que les récits soient courts (environ 8 000 mots), en écrire autant en si peu de temps nécessite, de la part de Priollet,... [Lire la suite]