05 décembre 2021

Un très long cheveu

Fut une époque, pour écrire des romans policiers, si l’on était un homme, il fallait prendre un pseudonyme anglophone pour attirer le lecteur. Fut une époque, pour écrire des romans policiers, si l’on était une femme, il fallait prendre un pseudonyme masculin pour attirer l’éditeur. Mais, quelle que soit l’époque, un écrivain demeure un écrivain et, au final, seuls ses récits, sa plume, son style, sa maîtrise des ambiances ou de la narration restent. Du coup, peu importe que derrière le pseudonyme Mario Ropp (qui n’est pas... [Lire la suite]
Posté par seppuku à 12:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

28 novembre 2021

La nuit de l'araignée

J’ai très récemment, trop récemment, découvert la plume de Mario Ropp, un auteur ayant fait les beaux jours de la collection « Spécial Police » des éditions Fleuve Noir entre 1957 et 1983. Derrière ce pseudonyme masculin de Mario Ropp, se cachait en fait une femme, Marie-Anne Devillers (1917 - 2007). Je ne reviendrai pas sur la masculinisation des pseudonymes d’auteurs femmes de romans policiers, pratique quasi nécessaire, à l’époque, pour trouver un contrat auprès d’un éditeur et, surtout, des lecteurs… ... [Lire la suite]