31 mai 2020

La mort au bord de l'étang

  « La mort au bord de l’étang » est la troisième enquête de Mary Lester, de Jean Failler. Jean Failler est un auteur breton né en 1940 et qui utilise sa région comme scène de jeu pour son personnage. Dans le premier épisode, Mary Lester, tout juste en poste, avait dû arrêter un collègue pour assassinat. De suite mutée, dans le second, en attendant son chef, qui était en vacance, elle écoutait les confessions d’un SDF à propos d’un casse de bijouterie et de meurtres. Et voilà que son commissaire... [Lire la suite]

03 mai 2020

Le fantôme d'Elvire Lhommel

Revenons un peu sur la genèse de la série fasciculaire « Les aventures extraordinaires de Théodore Rouma ». Ces aventures peuvent se décomposer en deux séries de fascicules de 24 pages contenant des récits indépendants d’environ 10 000 mots, publiées par les éditions SEBF à partir de 1945. La première série compte 10 titres dont les couvertures sont illustrées par R. Charles. La seconde, comprend une douzaine de titres dont la plupart sont illustrés par Brantonne. Derrière l’auteur, Jean... [Lire la suite]
26 avril 2020

Train perdu wagon mort

  J.-B. Pouy est un auteur que l’on ne présente plus, car nul besoin de présenter un génie. Pour autant, il est peut-être nécessaire de rappeler que cet écrivain, un brin anarchiste, de 74 ans est un passionné de littérature populaire, de jeux d’esprit, de jeux de mots, de musique, de cinéma... et de bonnes chères. Qu’il a beaucoup, beaucoup, écrit, des romans, des nouvelles, principalement dans le genre policier, mais pas que. Qu’il est à l’origine, entre autres, de la série « Le Poulpe » pour laquelle il a... [Lire la suite]
08 mars 2020

Meurtre au studio

« Meurtre au studio » est le 5e épisode sur 8 de la série « Stan Kipper, roi des détectives » de Léon Groc, parue vers la fin de la Seconde Guerre mondiale sous la forme de fascicules de 24 pages double-colonne contenant des récits indépendants d’environ 10 000 mots. Léon Groc (1882 - 1956), si le nom de l’auteur ne vous dit pas grand-chose, fut un journaliste et un écrivain de la littérature populaire. Si sa production fut un temps dirigée vers les récits patriotiques, à partir de... [Lire la suite]
19 mai 2019

Le mort vivant

« Le mort vivant » est le 16e épisode de la série « Thérèse Arnaud, espionne Française » développée par l’énigmatique Pierre Yrondy, à partir de 1934, aux éditions Baudinière. La série a été façonnée en fascicules 32 pages, double-colonne, pour des textes tournant aux environs de 13 000 mots. Pierre Yrondy, bien qu’auteur de deux séries, « Thérèse Arnaud » et « Marius Pégomas », le détective marseillais, et de quelques romans et pièces de théâtre, est... [Lire la suite]
24 mars 2019

La disparition de William Sternord

« La disparition de William Sternord » est un épisode de la série « Dick et Betty, aventuriers modernes », écrit par l’énigmatique J.A. Flanigham. Série qu’il est très difficile de cerner puisque les différents titres (combien ?) ont été édités, à l’époque (au milieu du XXe siècle), dans différentes collections (« murmures d’amour », « Police-Roman »...) sans qu’ils soient réellement différenciés des autres titres de ces collections. Pire, même au dos de certains épisodes, la... [Lire la suite]

17 mars 2019

La dame est une traînée

Quatrième incursion personnelle dans le monde littéraire de Marc Villard, 4e plaisir de lecture ! C’est un carton plein. Je savais, par ses précédents ouvrages, que l’auteur était fan de Rock N’ Roll, je le sais désormais également fan de Jazz. Décidément, la musique rythme ses textes et comme ceux-ci sont bien souvent rédigés comme des poèmes mélancoliques, il n’est pas étonnant que des notes de Jazz en soient les pulsations cardiaques. La dame est une traînée : Ray Thompson croyait avoir rompu les ponts avec... [Lire la suite]
03 février 2019

Le drame du Studio 5

René Duchesne est un de ses innombrables auteurs de la littérature populaire se cachant sous pseudonyme et dont il est, à l’heure actuelle, impossible d’établir l’identité réelle (à moins que cela soit son vrai patronyme, allez savoir). Toujours est-il que l’on ne sait rien sur cet auteur à part qu’il a œuvré dans les années 1920 et 1930, énormément dans le domaine policier, et beaucoup pour les éditions Ferenczi, mais pas que, la preuve avec le titre d’aujourd’hui « Le Drame du Studio 5 » qui fût édité, à... [Lire la suite]
16 septembre 2018

Les millions du borgne

Je pourrais être un peu lassé de vous répéter, ad nauseam, que Marcel Priollet fût un des piliers de la littérature populaire française. Je pourrais être lassé, oui, mais je ne le suis pas tant il est vital et nécessaire de convaincre un monde incrédule que le cauchemar littéraire a déjà commencé (il vous suffit de lire la plupart des romans policiers actuels pour vous en convaincre), mais, qu’avant ce cauchemar, il était une fois, à une époque fort lointaine, où existait des écrivains de littérature de genre sachant manier... [Lire la suite]
02 septembre 2018

La double mort de Barnabé Klain

Rodolphe Bringer est un auteur majeur de la littérature populaire de la première moitié du XXe siècle qui œuvra principalement dans les genres « policier », « humour » et « sentimental ». Il fut également journaliste dans divers journaux, notamment des journaux satiriques. Dans son immense production, on retiendra, du moins, je retiendrai, principalement, un personnage récurrent : Emmanuel Rosic, un commissaire de police, qui apparaît dans 13 histoires (14 si l’on compte une... [Lire la suite]