24 janvier 2021

Deux coups de feu dans la nuit

Et voilà ! Cela fait plus d’une cinquantaine d’articles que j’écris sur les textes de Marcel Priollet et je vous soupçonne de ne toujours pas savoir qui est cet auteur de littérature populaire. Alors, comme à chaque fois, je vais tenter de vous le présenter succinctement. Marcel Priollet est un écrivain dont la période de production s’étant environ depuis 1910 jusqu’au milieu des années 1950. Il écrivit énormément pour la littérature fasciculaire, que ce soit à travers des récits d’aventures, d’aventures... [Lire la suite]

08 novembre 2020

Le gant rouge

« Le gant rouge » est la 23e enquête du grand détective Marc Jordan. « Marc Jordan, exploits surprenants du plus grand détective français » est une série de 62 fascicules de 32 pages, double colonne, contenant des récits indépendants d’environ 18 000 mots. Cette série est née en 1907 pour surfer sur le succès, depuis quelques mois, des importations en Europe et en France des aventures du détective américain Nick Carter qui passionnaient les foules dans son pays depuis près de... [Lire la suite]
27 septembre 2020

Le mystère de l'auto grise

Je vous ai déjà tellement parlé de Marcel Priollet, qu’aujourd’hui, j’ai décidé de faire court. Marcel Priollet, entre 1910 et 1960 fut l’un des piliers majeurs de la littérature populaire fasciculaire grâce à son immense production dans des genres aussi variés que les romans policiers, sentimentaux, fantastiques, d’aventures et jeunesse. Pour ce faire, il usa de quelques pseudonymes : Henry de Trémières, René Valbreuse, R.M. de Nizerolles ou Marcelle Renée Noll. Dans le seul genre qui m’intéresse, le... [Lire la suite]
19 juillet 2020

Cent vingt victimes

« Cent vingt victimes » est le 12e épisode de la série « Les enquêtes du commissaire Benoit » parue à partir de 1946 aux éditions Nicéa sous la forme de fascicules de 22 pages, double colonne, contenant des récits indépendants d’environ 10 000 à 12 000 mots. Les auteurs sont Robert et Jean Grimey, deux personnes sur lesquelles je ne sais rien. Il faut noter qu’une autre série de fascicules publiés vers la même époque porte le même nom, mais a été développée par les auteurs... [Lire la suite]
07 juin 2020

Celui qui n'a pas tué

Maurice Renard... revenons brièvement sur la carrière de cet auteur dont le nom résonne encore de nos jours aux oreilles de certains lecteurs, probablement les plus férus de romans d’anticipation. Car, Maurice Renard (1875 - 1939) fut principalement reconnu pour ses œuvres fantastiques et pour ses réflexions et actions sur ce thème. Il est d’ailleurs salué comme le créateur du genre « merveilleux scientifique » et a marché dans les pas des Jules Vernes et H.G. Wells. Mais, résumer Maurice Renard à sa... [Lire la suite]
03 mai 2020

Le fantôme d'Elvire Lhommel

Revenons un peu sur la genèse de la série fasciculaire « Les aventures extraordinaires de Théodore Rouma ». Ces aventures peuvent se décomposer en deux séries de fascicules de 24 pages contenant des récits indépendants d’environ 10 000 mots, publiées par les éditions SEBF à partir de 1945. La première série compte 10 titres dont les couvertures sont illustrées par R. Charles. La seconde, comprend une douzaine de titres dont la plupart sont illustrés par Brantonne. Derrière l’auteur, Jean... [Lire la suite]

29 mars 2020

Un chantage infame

Dans tout art, il existe, à un moment ou un autre, des œuvres charnières. Dans la littérature populaire policière, l’un de ces pivots est incontestablement la série fasciculaire « Marc Jordan, exploits surprenants du plus grand détective français », un titre un peu long que je résumerai en « Marc Jordan ». Cette série de 62 fascicules de 32 pages, double-colonne, contenant des récits indépendants d’environ 20 000 mots, a été publiée aux éditions Ferenczi à partir de 1907 soit... [Lire la suite]
22 mars 2020

Les bruines de Lanester

Ceux qui lisent régulièrement mes chroniques (qui ne sont pas assez nombreux, je tiens à le signaler) ne sont pas sans savoir que je n’aime lire que du roman policier de langue française (avec quelques rares exceptions dont la principale est dédiée à Conan Doyle et son Sherlock Holmes) et que j’apprécie tout particulièrement les personnages récurrents. De plus, je goûte assez peu les pavés, étant toujours impatient de connaître la fin d’un roman. Il semblait alors tout naturel que je me sois déjà penché sur la série... [Lire la suite]
23 février 2020

Une vedette est morte

« Une vedette est morte » est un titre initialement paru dans la collection « Les Grands Détectives » des Éditions Modernes, vers la fin des années 30. La collection était composée d’une centaine de fascicules de 32 pages contenant des récits indépendants d’environ 7 à 9 000 mots, quasi tous signés Marcelle-Renée Noll, un pseudonyme de Marcel Priollet. Marcel Priollet, écrivain prolifique, fut un des principaux pourvoyeurs de la littérature populaire fasciculaire. Il écrivit... [Lire la suite]
09 février 2020

Onze heures moins le quart

« Onze heures moins le quart » est un titre originellement paru dans la collection « Les Grands Détectives » des Éditions Modernes, probablement dans la seconde moitié des années 1930 (les livres ne sont pas datés). Cette collection était formatée en fascicules de 32 pages contenant des récits d’environ 8 000 mots (ici, presque 9000). La plupart de la centaine de titres ont été écrits par Marcel Priollet sous le pseudonyme Marcelle-Renée Noll (et peut-être se cache-t-il aussi... [Lire la suite]