04 octobre 2020

Le troisième larron

Chaque génération de lecteurs a sa collection de romans policiers cultes ! Même si certaines s’étalent sur plusieurs générations. Dans les années 1920-1930 : « Le Roman Policier » des éditions Ferenczi. Depuis les années 1930 (1927 pour être précis) : Le Masque par la Librairie des Champs-Élysées. Depuis 1945 à nos jours : La Série Noire chez Gallimard. Depuis les années 1950 à 1980 (1949 à 1987), la collection « Spéciale Police » chez Fleuve Noir. Et tant d’autres. ... [Lire la suite]

20 septembre 2020

L'auto F.X. 6403

Marcel Priollet sous quelques pseudonymes, dont Marcelle Renée Noll, R.M. de Nizerolles, Henri de Trémières et Jean Valbreuse, fut l’un des principaux piliers de la littérature populaire fasciculaires entre 1910 et 1960. Écrivant dans tous les genres à la mode à l’époque (Aventures, Policier, Sentimental, Fantastique), il nourrit des dizaines de collections fasciculaires, par ses séries avérées, mais également pas ses textes plus indépendants (parfois juste en apparence). Ainsi, dans le genre policier, on pourra se... [Lire la suite]
13 octobre 2019

Les Amants de la Guillotine

« Les Amants de la Guillotine » est le 12e épisode de la série « Marc Jordan, détective » initialement parue à partir de 1907 et qui compte 62 épisodes. Le personnage de Marc Jordan est un clone de celui de Nick Carter, le détective américain dont le succès fût croissant outre-Atlantique à partir de sa création en 1886 et dont les traductions, qui venaient juste de débarquer en Europe, faisaient fureur. Les aventures de Marc Jordan sont calquées sur celles de Nick Carter : même... [Lire la suite]
13 octobre 2019

Un cadavre dans un placard

« Un cadavre dans un placard » est le 10e épisode de la série « Marc Jordan, détective » dont l’auteur demeure inconnu et qui, à partir de 1907, suite au succès des traductions des « Nick Carter » provenant d’outre-Atlantique, proposa 62 fascicules de 32 pages, double colonne contenant des récits plus ou moins indépendants d’environ 20 000 mots. « Marc Jordan » est totalement inspiré de son homologue américain « Nick Carter », que ce soit dans le style, le genre... [Lire la suite]