14 juin 2020

La Vierge volée

« La Vierge volée » est la 10e aventure de Théodore Rouma, le gentleman cambrioleur, détective, justicier, créé par l’auteur Jean d’Auffargis. La série « Les extraordinaires aventures de Théodore Rouma » est initialement parue en 1946 aux éditions S.E.B.F. et est composée en deux salves d’une dizaine de fascicules de 24 pages contenant des récits indépendants d’un peu plus de 10 000 mots chacun. Derrière Jean d’Auffargis se cacherait un certain Maurice Laporte, créateur des... [Lire la suite]

14 juin 2020

Pourquoi ce meurtre ?

« Pourquoi ce meurtre ? » est le 9e épisode de la série « Les aventures extraordinaires de Théodore Rouma » développée par Jean d’Auffargis, à partir de 1945, aux éditions S.E.R.F. Théodore Rouma est un gentleman cambrioleur qui n’hésite jamais à s’instaurer justicier quand il le peut. Jean d’Auffargis est un pseudonyme derrière se cache Maurice Laporte, personnage complexe qui fut le créateur des Jeunesses Communistes Française en 1920 avant de devenir anticommuniste puis de collaborer... [Lire la suite]
24 mai 2020

La faute du Mondain

« La faute du Mondain » est le sixième épisode de la série « Les enquêtes du commissaire Benoit » publiée en 1946, par les éditions Nicea sous la forme de 14 fascicules de 12 pages double-colonne (environ 10 000 mots). Les auteurs de la série, Robert et Jean GRIMEY (ou ROBERT et Jean GRIMEY), des auteurs sur qui je n’ai strictement aucune information. À noter qu’il ne faut pas confondre avec une série éponyme publiée aux éditions ERF à peu près à la même époque et développée par... [Lire la suite]
24 mai 2020

Fil-de-Fer et Vert-de-Gris

Rodolphe Bringer, quand seras-tu à nouveau aussi connu que durant tes heures de gloire, pour que je n’ai plus à te présenter ? Mais comme lesdites « heures de gloire » remontent à un siècle et que, depuis, l’auteur est tombé dans l’anonymat, je me dois de vous parler un peu de Rodolphe Bringer. L’auteur, né à Mondragon en 1869 (ou 1871 selon les sources) et mort à Pierrelatte en 1943 fut, au début du XXe siècle un écrivain adulé pour ses contes, ses nouvelles dans les différents journaux et magazines... [Lire la suite]
03 mai 2020

On recherche jolie femme brune...

Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ! Cette maxime semble avoir été inventée pour définir la littérature populaire, bien que Lavoisier, à qui elle est attribuée, soit mort bien avant l’éclosion de celle-ci. Mais Lavoisier avait raison et savait de quoi il parlait puisque son axiome lui était inspiré de propos du philosophe grec Anaxagore qui vécut 18 siècles avant lui. Cependant, il faut bien reconnaître que pour transformer quelque chose, il faut bien que ce quelque chose fût au préalable créé. C’est... [Lire la suite]
15 mars 2020

Infernal City

Marcel Priollet est un auteur qui, pendant près d’un demi-siècle, et ce dès 1910, inonda la littérature populaire de ses textes policiers, d’aventures, fantastiques, sentimentaux... Pour la part policière qui m’importe le plus, on notera deux séries : « Old Jeep et Marcassin » et « Monseigneur et son clebs », mais également des personnages récurrents dont les aventures se perdirent au sein de collections policières. Par exemple, Claude Prince, le détective radiesthésiste développé sous le... [Lire la suite]

23 février 2020

La dernière partie du Docteur Quartz

Raaa, les belles années de gloire de Nick Carter... Non, je ne parle pas de l'âge d'or des « Boys Band », ces groupes de chanteurs gominés à minettes dont les « Backstreet Boys » comprenait un membre éponyme. Non, l'âge d'or auquel je fais référence est celui de la littérature populaire et, même, en fait « d'âge d'or », j'évoquerai plutôt ses débuts avec ce personnage phare de la littérature populaire américaine de la fin du XIXème siècle et de toute la première moitié du XXème et du personnage charnière de la littérature... [Lire la suite]
23 février 2020

Un singulier nœud coulant

Est-il encore nécessaire de vous conter la genèse des aventures de Nick Carter, ce détective de papier américain qui révolutionna la littérature populaire de son pays, de l’Europe et de la France au même titre, ou presque, que son homologue anglais plus célèbre encore : Sherlock Holmes ? Je crains que oui. Aussi, faut-il remonter à la fin du XIXe siècle, en 1886, si mes souvenirs sont bons, pour découvrir la première trace de ce nouveau genre de héros. En effet, alors que la mode était encore au héros à... [Lire la suite]
05 janvier 2020

Les ombres qui tuent

Martin Numa, le Roi des Détectives, est un personnage créé par l’écrivain Léon Sazie (1862 - 1939), principalement connu pour son autre personnage récurrent : Zigomar, le Roi du Crime. Les aventures de Zigomar passionnèrent pendant des années, dès 1909, les lecteurs du journal Le Matin, avant d’être reprises sous forme de fascicules puis de recueils... Martin Numa apparut pour la première fois dans le roman « Le Pouce » en 1906 avant de se voir attribuer une série feuilletonante dans le tout nouveau... [Lire la suite]
05 janvier 2020

Les tueurs de mannequins

« Les tueurs de mannequins » est le 4e opus, d’une série de 11, contant les aventures de Martin Numa, le Roi des Détectives, publié aux éditions Tallandier à partir de 1931. Ces aventures sont le résultat d’une réécriture de la part de Léon Sazie de ses textes publiés dans le magazine « L’œil de la police » en 1908. Léon Sazie (1862 -1939) est un auteur de littérature populaire principalement connu pour son personnage récurrent de Zigomar, le Roi des Bandits, dont les 164 épisodes... [Lire la suite]