07 mars 2021

Alerte à la banque

Henry Musnik est un auteur de littérature populaire né au Chili à la fin du XIXe siècle. Sa production fut immense et principalement destinée aux collections fasciculaires de l’époque. S’il s’essaya à différents genres littéraires, c’est surtout dans le domaine du récit policier qu’il écrivit. Difficile d’établir une liste exhaustive de ses textes tant l’homme écrivit et, surtout, tant il usa de pseudonymes (Claude Ascain, Pierre Olasso, Jean Daye, Gérard Dixe, Alain Martial…) et tous ne sont... [Lire la suite]

27 décembre 2020

Les millions de la princesse

Après une petite pause, retour à la série « Les aventures extraordinaires de Théodore Rouma » de Jean d’Auffargis. Cette série est initialement parue en 1946 sous la forme de deux volées de 10 fascicules de 24 pages double-colonne contenant des récits indépendants d’environ 12 000 mots aux éditions S.E.B.F. Derrière l’auteur, Jean d’Auffargis, se cache en fait un dénommé Maurice Laporte, fondateur, en 1920, des Jeunesses Communistes Françaises avant de devenir, par la suite, foncièrement... [Lire la suite]
13 décembre 2020

Le détective milliardaire

La littérature populaire de la première moitié du XXe siècle a fait vivre nombre d’auteurs de tous poils et de tous acabits. Certains sont venus par hasard à l’écriture, d’autres y sont venus par goût, et l’on ne compte pas ceux qui se sont lancés dans l’aventure dans le seul but de pouvoir se nourrir. Il faut dire que la littérature populaire de l’époque avait besoin d’un nombre immense de textes pour peupler les journaux, les magazines, les fascicules et les romans destinés au bon peuple dont ces aventures étaient l’un des... [Lire la suite]
13 décembre 2020

La banque mystérieuse

« La banque mystérieuse » est une aventure du détective américain, installé à Paris, Paddy Wellgone, de H. J. Magog. H. J. Magog, de son vrai nom, Henri-Georges Jeanne (1877 - 1947), même s’il est désormais totalement oublié, fut l’un des piliers de la littérature populaire de la première moitié du XXe. De sa production, il inonda les collections fasciculaires, mais également les magazines et les journaux, dans les genres à la mode à l’époque (aventure, sentimental, policier, fantastique). Il fait partie de ces... [Lire la suite]
08 mars 2020

L'île de la peur

Au sein des innombrables auteurs de la littérature populaire de la première moitié du XXe siècle, il est quelques noms qui surnagent. Si certains sont passé depuis à la postérité sans que le lecteur lambda soupçonne leurs participations à cette littérature souvent jugée bas de gamme (Georges Simenon, Frédéric Dard, Léo Malet...), d’autres demeurent dans les esprits des plus férus de cette paralittérature pour les qualités dont ils firent montre, soit dans leur production en général, soit dans un genre... [Lire la suite]
15 décembre 2019

Martin Numa, roi des policiers

Jean Eugène Léon Sazie, journaliste, auteur de pièces de théâtre, feuilletoniste et romancier populaire fait partie des rares auteurs qui peuvent encore titiller l’esprit des lecteurs d’aujourd’hui, si ce n’est par leurs noms, au moins par celui d’un de leurs personnages. Certes, moins réputé, tant en son nom qu’en celui de son héros, que ses pairs et paires Conan Doyle/ Sherlock Holmes, Maurice Leblanc/ Arsène Lupin, Gaston Leroux/ Rouletabille, Pierre Souvestres et Marcel Allain/ Fantomas... il... [Lire la suite]

23 juin 2019

Jean Durand, détective malgré lui

Pierre Yrondy est un auteur mystérieux de la littérature populaire de la première moitié du XXe siècle principalement connu pour sa série policière humoristique « Marius Pégomas, détective Marseillais » et sa série d’espionnage « Thérèse Arnaud, espionne française ». Hormis ces deux séries publiées en 1934 et 1936, comportant, à elles deux, presque 100 épisodes on ne lui connaît que quelques pièces de théâtre et quelques romans. Parmi ceux-ci ne figurent pas « Jean Durand,... [Lire la suite]
02 juin 2019

Le mort sonne à 21 heures

« Le mort sonne à 21 heures » est un épisode de la série « Bill Disley, reporter-détective » signé par l’énigmatique J.A. Flanigham, un auteur de la littérature populaire policière fasciculaire qui sévit entre 1946 et 1959. On ne sait toujours rien sur cet écrivain si ce n’est qu’il avait probablement pour autre pseudonyme Raymond Gauthier et qu’il était doué d’une belle plume, d’une rare maîtrise du format court aidé en cela par une exceptionnelle aisance dans l’utilisation des incises et... [Lire la suite]
15 juillet 2018

Harcèlement

Jean-Baptiste Ferrero est un auteur que j’ai découvert récemment à travers les aventures de son personnage récurrent : Thomas Fiera. « Mourir en août » avait été une très bonne découverte ou les ingrédients (taille, humour, dialogues, action, personnages, histoire, narration...) étaient savamment dosés pour ma grande satisfaction. Je reprochais à « Antithèse », du même auteur avec le même personnage, d’avoir un dosage bien plus bancal et un rendu un peu moins savoureux. Qu’en est-il maintenant... [Lire la suite]
06 novembre 2016

Rue des macchabées

Petit retour en arrière avec cette 11ème aventure de San-Antonio : « Rue des Macchabées ». Rue des Macchabées : Au lieu de passer au centre des chèques postaux, aujourd'hui, j'aurais mieux fait de me consacrer à des amours ancillaires (celles que je préfère). Au guichet, j'avise un vieux type blême et pâle des crayons qui retire de l'artiche. Où ça se complique, c'est quand je retrouve le pépère, assis dans sa bagnole, bien sagement, mais un peu mort ! Alors je me mets en piste, courant de surprise en... [Lire la suite]
Posté par seppuku à 12:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,