17 juillet 2022

Que son règne vienne

« Que son règne vienne » est le premier (si je ne dis de bêtises) roman de l’auteur Gilles Milo-Vacéri et également le premier opus de la série consacrée aux enquêtes du Gabriel Gerfaut, expert en tueurs en série… La plume de l’auteur ainsi que son personnage récurrent, je les ai découverts à travers un court prequel à la série : « Premier sang », un récit censé expliquer les origines des capacités du policier. Bref, après lecture de ce prequel, je n’étais convaincu ni par la plume de l’auteur ni... [Lire la suite]

29 mai 2022

La mort frappe les trois coups

À notre époque, dans la littérature policière, les intrigues s’ancrent dans les grandes villes et, plus généralement, dans la capitale, voire aux É.-U. (car cela fait toujours mieux de singer les Américains). Par opposition, des auteurs et des éditeurs ont développé le sous-genre de « polar terroir » afin de capitaliser sur l’esprit régionaliste d’une partie des lecteurs. Ainsi, voit-on naître des collections destinées à promouvoir, à travers des récits policiers, certaines régions. Mais, la plupart du temps, ces livres... [Lire la suite]
15 mai 2022

La Mite

Si la mode est aux polars terroirs, de tout temps, des auteurs ont eu le désir de mettre leur région au cœur de leurs histoires. On citera volontiers Maxime Audouin et la Vendée ; Jean Dancoine, alias Jean des Marchenelles et le Nord ; Rodolphe Bringer et le Tricastin (une région qu’il inventa et à laquelle il créa une histoire, une culture, une gastronomie, une délimitation…) et ainsi de suite… Et si les auteurs bretons mettant en scène la Bretagne sont aujourd’hui légion (Jean Faillet, Hervé... [Lire la suite]
15 mai 2022

Treize dans l'île

Le polar breton a le vent en poupe (normal, pour une région de marins) depuis quelques années voire quelques décennies, notamment depuis que l’éditeur Alain Bargain s’est consacré à proposer des collections regroupant des romans policiers d’auteurs bretons. Pourtant, les paysages bretons n’ont pas attendu les années 1990 pour servir de terrain de jeux à des criminels et des enquêteurs de papier. Sans remonter jusqu’au début du genre littéraire, certaines intrigues du romancier Maxime Audouin, pourtant vendéen, se... [Lire la suite]
20 mars 2022

Qui voit Groix voit sa croix

Attention, une fois n’est pas coutume, ni deux fois, ni trois fois, je vais commencer ma chronique par une petite blaguounette d’un goût probablement douteux pour le premier intéressé, mais que je ne suis probablement pas le premier à lui servir. L’auteur du roman du jour est un Pinpin, Jean-Christophe de son prénom (oui, il s’appelle Jean-Christophe Pinpin pour ceux qui n’auraient pas compris). Jean-Christophe Pinpin est un Toulousain de naissance et de vie qui posa sa pierre à l’édifice poulpienne en écrivant... [Lire la suite]
Posté par seppuku à 12:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
30 mai 2021

Le mystère du dépôt d'armes

Franchement, si depuis le temps que je vous en parle, vous ne savez toujours pas qui est Claude Ascain, c’est que vous ne lisez pas mes chroniques et, donc, que vous ne lirez probablement pas celle-ci non plus. Pour autant, je vais vous faire une petite présentation de l’auteur. Claude Ascain, de son vrai nom Henry Musnik, né en 1895 au Chili, mort en 1957 en France, un des principaux pourvoyeurs de récits de la littérature populaire fasciculaire entre 1930 et la fin des années 1950. Sous de nombreux pseudonymes... [Lire la suite]

04 avril 2021

Série de trois

Je poursuis, un peu dans le désordre, ma découverte des enquêtes du commissaire Mazère de Maurice Lambert. L’inspecteur Mazère, devenu par la suite commissaire, est un personnage né de l’imagination de Géo Duvic, un écrivain chansonnier, passioné de pêche né en 1900 et qui écrivit principalement des récits policiers. Pour découvrir les enquêtes du commissaire Mazère, il fallait éplucher la production de l’auteur, car elles étaient réparties dans plusieurs collections chez plusieurs éditeurs (« Police-Express » des... [Lire la suite]
18 octobre 2020

Le tueur en ciré

« Le tueur en ciré » est un roman de Samuel Sutra que j’ai moyennement aimé ! Voilà ! Ma chronique est terminée ! Raaaaa... mais non, je suis incapable de faire court. Bon, j’ai bien tenté de suivre les conseils que l’auteur a déposés en commentaire de mon article sur un de ses livres précédents, c’est-à-dire de me contenter de dire « j’aime » ou « j’aime pas », mais j’en suis incapable. Désolé Samuel Sutra. Tout d’abord, je me dois de faire une précision, l’avis qui suit ne... [Lire la suite]
09 août 2020

Le secret de Pen-Houarn

« Le secret de Pen-Houarn » est un court roman de Maxime Audouin... Maxime Audouin, ce nom ne vous dit sûrement pas grand-chose (sauf si vous lisez régulièrement mes chroniques) fût, il y a plus d’un siècle, un écrivain renommé (surtout en Vendée). De son vrai nom Eugène Delacroix, il prit le nom de sa mère (Audouin) comme pseudonyme quand il se lança dans le journalisme et l’écriture après un début de carrière en tant qu’enseignant puis Principal de collège. Ayant toujours vécu en Vendée, la plupart de... [Lire la suite]
28 juin 2020

Le coup de Trafalgar

Continuons notre découverte de la plume de l’énigmatique Charles Richebourg, un auteur de littérature populaire fasciculaire qui fut actif au milieu des années 50 et à qui l’on doit les excellentes enquêtes du commissaire Odilon Quentin dont il avait abreuvé la collection « Mon Roman Policier » des éditions Ferenczi vers 1955. À cette occasion, les lecteurs avaient pu se rendre compte de la qualité de plume de l’auteur ainsi que de sa maîtrise du format fasciculaire 32 pages, un format d’une concision pas... [Lire la suite]