12 septembre 2021

Les esclaves blancs

Jean des Marchenelles, de son vrai nom Jean Dancoine, est un auteur (et éditeur) assez mystérieux à notre époque tant on ne sait pas grand-chose de lui. Difficile de trouver des informations sur lui. Il serait né dans le nord (ce que je veux bien croire) en 1913 et a été également auteur d’un bon nombre de pièces de théâtre. Mais il œuvra également pour la littérature populaire fasciculaire (romans également) principalement dans un genre policier. L’un de ses personnages récurrents (le seul ?) est un détective surnommé... [Lire la suite]

29 août 2021

Aventure à New York

Raaa, qu’il en fit naître des vocations, le fameux Arsène Lupin, le gentleman-cambrioleur ! Certes, ce n’est pas le seul héros de papier dans ce cas et l’on pourrait citer, également, Sherlock Holmes, Fantomas et bien d’autres encore. Mais force est de constater qu’Arsène Lupin est un exemple parfait pour démontrer que l’ambition des clones était à l’image de celle du format dans lequel ils évoluaient. Effectivement, qui n’a jamais lu Arsène Lupin ignore probablement les moyens d’hommes, de matériel et de... [Lire la suite]
22 août 2021

L'écluse du canal de Panama

José Moselli !!! Avoir tant écrit, avoir été tant lu, apprécié, voire adulé, pour disparaître par la suite, dans les nimbes de l’anonymat ! Quelle injustice, quelle erreur, quelle misère ! Alors, pour faire reconnaître cet auteur de littérature populaire né en 1882 et mort en 1941, surnommé « L’écrivain sans livre » du fait que l’entièreté de sa production fut destinée à des magazines jeunesses des éditions Offenstadt, je suis obligé de me répéter, ad nauseam, de résumer la vie et l’œuvre de l’auteur... [Lire la suite]
06 juin 2021

Le drame de Juan-les-Pins

Marcel Priollet… Je continue ? Car je ne cesse de parler de cet auteur de littérature populaire fasciculaire né en 1884 et mort en 1960 qui écrivit des centaines et des centaines de récits entre 1910 et la fin des années 1950, pour alimenter les collections de récits d’aventures, fantastiques, dramatico-sentimaux ou policiers et ce sous divers pseudonymes comme Henry de Trémières, René Valbreuse, R. M. de Nizerolles ou Marcelle-Renée Noll. Bien sûr, non, pas besoin de vous en parler, donc. Je vais juste me... [Lire la suite]
16 mai 2021

La treizième heure

« La treizième heure » est une enquête de l’inspecteur Machard, un personnage né de la plume de Maurice Lambert, de son vrai nom Georges Duvic, alias Géo Duvic, un écrivain et chansonnier né en 1900 et mort en 1968. Les enquêtes de l’inspecteur Machard, tout comme celles du commissaire Mazère, un autre personnage récurrent du même auteur, se présentent à l’origine sous la forme de fascicules de 32 pages contenant des textes indépendants d’environ 10 000 mots. Les enquêtes de l’un et de l’autre... [Lire la suite]
20 décembre 2020

La nuit du chat

Après avoir découvert l’auteur Adam Saint-Moore à travers un petit roman policier publié chez Fleuve Noir, « Ça se mange froid », je décidais de retenter ma chance avec l’écrivain afin de me faire un avis plus précis sur sa plume. Pour ce faire, mon choix s’est porté sur « La nuit du chat », publié en 1967 toujours chez Fleuve Noir. Ai-je bien fait ? Pour rappel, Adam Saint-Moore est un auteur né en 1926, mort en 2016 et qui fut un des piliers des éditions Fleuve Noir, notamment des collections... [Lire la suite]

30 août 2020

Quelqu'un fait trembler la ville

J’ai coutume de dire dans mes chroniques que l’on ne devrait plus avoir à présenter tel ou tel auteur de littérature populaire tant, à son époque, il écrivit et passionna les lecteurs. Je devrais en dire autant de l’auteur concerné par la chronique d’aujourd’hui. J’aimerais pouvoir en dire autant de l’auteur concerné par la chronique du jour. Malheureusement, voudrais-je vous le présenter que je ne le pourrais pas, car J.A. Flanigham fait partie de ces nombreux auteurs de la littérature populaire dont on ne sait rien, pas même... [Lire la suite]
05 juillet 2020

Le numéro 32 s'est évadé

La littérature populaire fasciculaire compte un nombre incalculable de séries entre le début et la moitié du XXe siècle. Dans le seul genre policier, une liste exhaustive serait probablement impossible. Parmi cette ribambelle de textes issus de plumes d’auteurs aguerris, parfois devenus culte ou bien plus obscurs, voire totalement impossibles à identifier, on trouvera deux séries à la même dénomination : « Les enquêtes du commissaire Benoit ». Si l’une est développée par Gérard Dixe (un pseudonyme de... [Lire la suite]
26 avril 2020

Lord Darnell est mort à l'aube

La littérature populaire fasciculaire policière est un monde un peu opaque où, tout comme dans une affaire criminelle, il est parfois difficile d’identifier l’auteur, mais également de lister les méfaits de celui-ci. C’est un peu le cas pour le titre qui m’intéresse aujourd’hui : « Lord Darnell est mort à l’aube ». Publié à l’origine en fin 1946 dans la collection « Murmures d’amour » des éditions du Moulin Vert, sous la forme d’un fascicule de 16 pages, double colonne, contenant un récit d’un... [Lire la suite]
12 avril 2020

Le kidnapping Norton

Je suis toujours incroyablement ému lorsque j’arrive au bout d’une série littéraire qui m’a beaucoup plu. Si c’est déjà le cas pour des séries contemporaines dont l’auteur, encore vivant, est susceptible un jour ou l’autre d’en écrire un nouvel opus, ça l’est encore plus avec une vieille série dont l’auteur n’est plus en mesure de produire une suite, ni quoi que ce soit, d’ailleurs, trop mort pour cela. Dans le cas particulier de « Les enquêtes de l’Agence Walton », une série de 8 fascicules de 16 pages,... [Lire la suite]