16 septembre 2018

La pendue du Pré-Catelan

4e épisode des « Enquêtes du Professeur », signé René Byzance, initialement édité dans la collection « L’Indice » aux éditions Populaires Monégasques. L’inspecteur Gonzague Gaveau est surnommé « Le Professeur » parce qu’il a fait Sorbonne et a écrit une thèse sur « Les Variations de la voyelle O dans les langues ougaro-caucasiennes ». Difficile d’en dire plus sur l’auteur d’autant que la plupart des épisodes ne sont pas signés. Il est intéressant de noter que les... [Lire la suite]

12 août 2018

Cascade sanglante

46e et ultime enquête du commissaire Odilon Quentin, un policier né de la plume de Charles Richebourg, un mystérieux écrivain de littérature populaire des années 1950 dont on ne connaît guère qu’un pseudonyme (Désiré Charlus) et qui a principalement œuvré dans le genre policier et dont la majeure partie de la production, du moins sous le pseudonyme de Charles Richebourg, est dédiée au personnage d’Odilon Quentin. La série (qui n’en est pas une à la base puisque les épisodes étaient disséminés dans une... [Lire la suite]
05 août 2018

Tu mourras vendredi

45e et avant-dernière enquête du commissaire Odilon Quentin qui va terriblement me manquer par la suite. Odilon Quentin est un commissaire de police qui a 25 ans de carrière, à la carrure et la posture d’un marchand de bestiaux et a pour particularité d’adorer exercer en chef d’orchestre depuis son bureau plutôt que de se rendre sur le terrain, même s’il le fait de temps en temps. Le personnage est né de la plume de Charles Richebourg, un auteur énigmatique qui a œuvré principalement pour les éditions Ferenczi... [Lire la suite]
05 août 2018

L'idiot aux mains rouges

Charles Richebourg, vous devriez le connaître, depuis le temps que je vante les aventures de son commissaire Odilon Quentin. Enfin... le connaître... du moins connaître ses talents d’écrivain puisque de lui, on ne sait rien si ce n’est qu’il a écrit principalement pour les éditions Ferenczi, pour les collections policières et d’aventures (quelques titres dans le genre sentimental) dans les années 1950 et qu’il avait pour autre pseudonyme Désiré Charlus. Pour le commissaire Odilon Quentin, on en sait un peu... [Lire la suite]
05 août 2018

L'énigme de la sacristie

C’est avec un début de tristesse que je parle aujourd’hui de « L’énigme de la sacristie », 43e enquête du commissaire Odilon Quentin de Charles Richebourg. Pourquoi cette émotion, me direz-vous ? Parce qu’après cette lecture, je prends conscience qu’il ne me reste plus que trois enquêtes du gros commissaire à déguster. Après ? Après ça, le déluge !!!  Non, soyons sérieux et évitons les allusions mystiques, même si, en y réfléchissant bien, elles se marient à la perfection avec le sujet... [Lire la suite]
24 juin 2018

Décédé le 30 mars

Odilon Quentin, le commissaire né de la plume de l’énigmatique Charles Richebourg, revient pour une 42e enquête (on s’approche lentement de la fin de ses aventures).Je ne reviendrais pas sur l’auteur dont on ne s’est rien (mais qui peut bien se cacher derrière le pseudonyme de Charles Richebourg alias Désiré Charlus ?).Pour ce qui est du personnage, si vous n’avez lu qu’une partie des chroniques précédentes sur les autres titres de la série, il doit vous être familier. Décédé le 30 mars : Un... [Lire la suite]

24 juin 2018

Le crime sans preuves

Odilon Quentin revient pour une 41e enquête signée Charles Richebourg, un pseudonyme dont on ne sait toujours pas quel est l’auteur qui se cache derrière. Le crime sans preuves : Un crime a eu lieu, la nuit, à la sortie d’une guinguette fréquentée par les bateliers de passage. Un Hollandais a été abattu d’une balle dans la tête. Le commissaire Odilon Quentin, chargé de l’enquête, n’a que le témoignage du jeune homme qui a trouvé le corps à se mettre sous la dent. Seule certitude, le défunt... [Lire la suite]
24 juin 2018

Bagarre autour d'un cercueil

Le commissaire Odilon Quentin revient pour une 40ème enquête sous la plume de Charles Richebourg. Pour rappel, l'auteur qui se cache derrière le pseudonyme de Charles Richebourg est à l'heure actuelle encore inconnu. Bagarre autour d'un cercueil : Léon Lecointe meurt d’une congestion cérébrale. Son frère, Alcide, est emporté, cinq jours plus tard, par une embolie. Quand Prosper, le cadet de la fratrie, est retrouvé, la semaine suivante, assassiné d’une balle dans la nuque, le commissaire Odilon Quentin, chargé de... [Lire la suite]
24 juin 2018

Trop de suspects

Odilon Quentin, le fameux commissaire de la P.J., nous revient pour une 39e enquête, et pas des moindres, puisqu’il s’agit là d’un des trois épisodes ayant le double de la taille des épisodes habituels. Double ration d’Odilon Quentin, donc, et quand l’on sait que l’on n’est jamais déçu par ses aventures, on se délecte à l’avance de celle-ci. Odilon Quentin, rappelons-le à qui l’a oublié (ou, plutôt, à ceux qui ne l’ont pas encore découvert), est un homme au physique et aux manières de vendeur de bestiaux. Plus... [Lire la suite]
22 avril 2018

Le doigt de la morte

38e enquête du commissaire Odilon Quentin de Charles Richebourg. Je ne m’attarderai pas sur l’auteur, dont le véritable nom est inconnu. Le doigt de la morte : Le docteur Raoul de Montford, titulaire de la chaire d’anatomie à la Faculté des Médecine et membre de l’Académie des Sciences, a reçu, par courrier, dans une petite boîte, la phalange de l’auriculaire d’une jeune fille. La lettre accompagnant le colis enjoint, sur un ton railleur, le professeur, de deviner à qui le bout de doigt appartient. Pensant... [Lire la suite]