14 mars 2021

Le diamantaire anversois

Marcel Priollet… auteur de littérature populaire fasciculaire… immense production… genres abordés : policier, drame et sentiment, aventures et anticipation… période d’activité 1909 - 1960… pseudonymes, entre autres, R. M. de Nizerolles, Henry de Trémières, René Valbreuse et Marcelle-Renée Noll… Je fais court, car j’en ai déjà énormément parlé vu le nombre de titres de l’auteur que j’ai lus et chroniqués. Il est à noter que Marcel Priollet, sous quelque pseudo que ce soit, dans le genre policier, a... [Lire la suite]

25 octobre 2020

Les trois sans femme

À notre époque, on peut se dire (surtout si on est passionné de littérature populaire fasciculaire) qu’il est bien difficile de lire toutes les aventures d’un même personnage tant lesdits fascicules sont difficiles à trouver. Cependant, les lecteurs d’antan n’étaient pas pour autant assurés de pouvoir déguster l’intégralité des récits mettant en scène leur personnage favori. Effectivement, s’il existe des collections fasciculaires dédiées à un même héros, d’autres n’ont pas eu cette chance et ont vu leurs aventures disséminées... [Lire la suite]
27 septembre 2020

Un crime bizarre

J’irai droit au but : « Un crime bizarre » est un texte bizarre ! Voilà, fin de ma chronique, à la prochaine. Non, je sens bien qu’il faut que je développe un petit peu mes propos. Tout d’abord, j’espère ne pas avoir à vous apprendre que Marcel Priollet fut l’un des principaux piliers de la littérature populaire française (si je vous l’apprends, cela veut dire que vous ne lisez pas mes chroniques). L’auteur, entre 1910 et 1960, fut l’un des grands pourvoyeurs de textes pour les diverses collections... [Lire la suite]
31 mai 2020

Les diamants de l'Archiduc

  « Les diamants de l’Archiduc » est le second épisode de la série Mary Lester de Jean Failler. Jean Failler est un auteur breton de 80 ans et Mary Lester une jeune policière, bretonne également, qui a vécu plus de 50 enquêtes jusqu’à présent. Les diamants de l’Archiduc : Après ses « exploits » au commissariat de Lorient, l’inspecteur stagiaire Mary Lester est nommée à Quimper, où elle a passé une partie de son enfance. Elle retrouve avec émotion les lieux où elle... [Lire la suite]
17 novembre 2019

Séjour clandestin

« Séjour clandestin » est le 9e épisode d’une série de textes consacrés au personnage du détective Yves Michelot créé par Henry Musnik sous le pseudonyme de Florent Manuel pour le compte de la collection « Mon Roman Policier » des éditions Ferenczi au début 1950 sous le format de fascicules de 32 pages contenant des récits d’environ 8 000 mots. Mais peut-on réellement dire que ce texte, comme les précédents, est un épisode de « Yves Michelot, détective »... [Lire la suite]
12 mai 2019

Tu vas trinquer San-Antonio

30ème opus de San-Antonio, ça en fait déjà d'éclusés, mais y'en a encore bien plus à dévorer. « Tu vas trinquer San-Antonio » est la suite directe de l'épisode précédent, « Du poulet au menu ». On avait laissé le terrible trio, San-Antonio, Pinaud, Bérurier, sur le pont du paquebot les amenant aux USA, alors qu'ils étaient parvenus à retrouver des documents secrets volés et à se débarrasser de l'espionne qui les transportait. On les retrouve donc sur le pont, dans la rade de New-York. Tu vas trinquer San-Antonio : Deux ivrognes... [Lire la suite]
28 avril 2019

Du poulet au menu

Tiens, ça faisait bien longtemps que je ne m’étais pas « tapé » un petit Sana de derrière les fagots. Oui, car on se jette un San Antonio derrière les lunettes comme on se jetterait un alcool fort derrière la cravate. C’est bon, ça enivre, mais faut le consommer avec modération sinon, on risque de finir aux Sananonyme, ces lecteurs compulsifs des œuvres de San Antonio qui tremblent, bavent et se transforment en zombies quand ils n’ont pas leur dose. Du coup, un petit Sana de temps en temps, ça ne fait pas de mal, ça fait... [Lire la suite]
15 avril 2018

Riquet m'a tuer

Il est assez rare que je sois amené à chroniquer un ouvrage d’une personne que je connais... heureusement. Déjà parce que je connais peu de monde (je suis un ours dans un monde de fourmis) et ensuite parce que, dans le microcosme dans lequel je gravite, rares sont les personnes, que je croise régulièrement, à écrire des romans... policiers... Récemment, j’avais lu l’un des rares romans policiers d’un auteur de ma région connu principalement pour ses ouvrages terroirs et historiques. L’expérience avait été plutôt concluante... [Lire la suite]