17 octobre 2021

Le secret du "Coin Tranquille"

  Difficile de trouver de nouvelles choses à dire ou d’autres façons de formuler les mêmes informations à propos d’un auteur que j’ai déjà tant de fois abordé : Henry Musnik. Car Henry Musnik, bien que né au Chili en 1895, fut l’un des grands pourvoyeurs de la littérature populaire fasciculaire française. Sous son nom ou plus souvent sous divers pseudonymes (Alain Martial, Jean Daye, Pierre Dennys, Gérard Dixe, Pierre Olasso, Claude Ascain… et bien d’autres), il signa un nombre... [Lire la suite]

10 octobre 2021

La fournaise infernale

Une nouvelle fois je vais vous parler un petit peu de Henry Musnik, un auteur de littérature populaire fasciculaire né au Chili en 1895 et qui fut l’un des auteurs les plus prolifiques de sa génération. Son immense production fut principalement (mais pas que) dirigée vers le genre policier. À partir de la fin des années 1920, sous son nom et divers pseudonymes (Florent Manuel, Pierre Olasso, Claude Ascain, Alain Martial, Jean Daye, Pierre Dennys, Gérard Dixe… et bien d’autres encore),... [Lire la suite]
14 mars 2021

Le visiteur invisible

J’ai déjà tant parlé de l’auteur Henry Musnik, né au Chili en 1895 et pilier de la littérature populaire fasciculaire de notre cher pays, de ses multiples pseudonymes (Pierre Olasso, Jean Daye, Pierre Dennys, Gérard Dixe, Florent Manuel, Claude Ascain…) que je vais tenter, pour une fois, de faire court. L’homme est à la tête d’une immense production de fascicules (et quelques romans) de différents genres littéraires bien qu’à majorité policiers. Pour écrire tant dans des formats concis (la... [Lire la suite]
07 mars 2021

Toujours lui !

Henry Musnik, je ne cesse de le rabâcher, est un auteur majeur de la littérature populaire fasciculaire française, bien que né au Chili à la fin du XIXe siècle. Sa production immense fut dispersée au gré des éditeurs et des collections et signée de nombreux pseudonymes (Pierre Olasso, Jean Daye, Pierre Dennys, Gérard Dixe, Alain Martial, Claude Ascain…) Pour augmenter sa célérité, nourrir son inspiration, et respecter la concision des formats fasciculaires, il n’hésita jamais à calquer ses... [Lire la suite]
07 mars 2021

L'antre de la drogue

La littérature populaire est adepte d’Antoine Lavoisier ou, du moins, de sa maxime « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme » qui était elle-même inspirée par les propos d’un antique philosophe grec. Cette entrée en matière pour dire que cette paralittérature, plus que tout autre, s’est longtemps nourrie d’elle-même pour continuer à vivre. Ainsi les auteurs se sont inspirés d’auteurs et leurs personnages, d’autres personnages… Les personnages de cambrioleurs mondains pullulent depuis le succès... [Lire la suite]
07 mars 2021

Les fauves humains

Henry Musnik, dois-je encore le présenter ? Probablement… L’auteur, né au Chili à la fin du XIXe siècle, fut l’un des grands piliers de la littérature populaire fasciculaire qu’il abreuva de centaines de textes. Sa production est telle et signée de tant de pseudonymes qu’il est bien difficile d’établir sa bibliographie exhaustive. S’il s’est essayé à divers genres littéraires, c’est avant tout et surtout au récit policier qu’il s’est consacré. Sous divers pseudonymes (Alain Martial, Claude Ascain,... [Lire la suite]

07 mars 2021

Alerte à la banque

Henry Musnik est un auteur de littérature populaire né au Chili à la fin du XIXe siècle. Sa production fut immense et principalement destinée aux collections fasciculaires de l’époque. S’il s’essaya à différents genres littéraires, c’est surtout dans le domaine du récit policier qu’il écrivit. Difficile d’établir une liste exhaustive de ses textes tant l’homme écrivit et, surtout, tant il usa de pseudonymes (Claude Ascain, Pierre Olasso, Jean Daye, Gérard Dixe, Alain Martial…) et tous ne sont... [Lire la suite]
07 mars 2021

L'invisible Grand Maître

Claude Ascain, pseudonyme de Henry Musnik, auteur de langue française d’origine chilienne, fut un des piliers de la littérature populaire de la première moitié du XXe siècle. L’écrivain, sous de nombreux pseudonymes (Pierre Olasso, Alain Martial, Gérard Dixe, Florent Manuel...) a inondé les diverses collections de l’époque et notamment celles, policières, des éditions Ferenczi. Dans sa production, on notera plusieurs personnages récurrents, dont le gentleman cambrioleur Robert Lacelles, le... [Lire la suite]
20 décembre 2020

Mandragore

La littérature populaire est un immense océan qui fut alimenté par une foule d’auteurs plus ou moins obscurs dont certains eurent une renommée, en parallèle, tandis que les autres sombrèrent dans un anonymat regrettable. On ne dira jamais assez que pour un Georges Simenon, un Frédéric Dard, un Jean Meckert qui écrivait sous pseudonymes des récits pour les collections fasciculaires de son époque, des dizaines, des centaines, des milliers d’auteurs, eux, ne sortiraient jamais de leur anonymat. Pourtant, on se doit d’être... [Lire la suite]
20 septembre 2020

Sardanapale, le "favori" / N° 9. Voiture verte

  « Sardanapale, le favori » à l’origine, est un fascicule de 32 pages paru dans la collection « Mon Roman Policier » des éditions Ferenczi en 1949. Ce récit était signé Jean Daye, un des nombreux pseudonymes d’Henry Musnik, un auteur de langue française d’origine chilienne qui fut l’un des grands piliers de la littérature populaire durant le second tiers des années 1900. L’auteur fut également journaliste sportif et c’est tout naturellement qu’il inscrivit certains de ses textes... [Lire la suite]